Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La faille de New Madrid se réveille-t-elle ? (partie 2)

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 22 Février 2011, 21:52pm

Catégories : #Terre et climat

 

La faille de New Madrid se réveille-t-elle ? (partie 2)

Retour partie 1

 

Aux Etats-Unis, deux catastrophes d’une ampleur phénoménale sont en approches, outres la catastrophe économique, il y a un séisme avec la faille de New Madrid et Yellowstone, le sujet ayant été longuement abordé ici.

Hier, plusieurs secousses sismiques ont eu lieues et étrangement, les informations relatives à ces secousses ont disparues, on va faire une petit tour d’horizon de la situation en utilisant un très bon article sur le sujet comme source: J’ai déjà donné le lien en tout début, mais cet article est issu du blog realinfos.wordpress.com, maintenant, revenons sur Yellowstone puisqu’avec la faille de New Madrid, il a la capacité de changer considérablement les États-Unis, un cataclysme dans toute sa splendeur, le sujet a été abordé succinctement ici mais pour bien nous rendre compte de l’ampleur de la catastrophe en cas de réveil du-dit volcan, rien ne vaut les faits: Onze points qui sont loin d’être rassurants, mais je souhaite revenir sur plusieurs points:

  • Le 1er point: La caldeira de Yellowstone a été formée par une éruption volcanique massive, il y a 640 000 ans, et fut 2500 fois la taille de l’éruption du Mont Ste Hélène, environ 875 gigatonnes. Elle aurait causé une extinction de masse de la vie. Source wikipedia
  • Le 4ème point puisqu’une précision importante est à apporter, le nombre de 3000 tremblements de terre dans la région de Yellowstone est à prendre avec des pincettes puisqu’au Sud du parc de Yellowstone se trouve la plus grande production mondiale de gaz de schiste au monde (source: le documentaire Gazland que je conseille à tous!!!), et de ce fait, le nombre d’explosions peut jouer un rôle dans les statistiques dans le domaine. Autre point à noter, c’est que si Yellowstone entre en éruption, toutes les réserves de gaz de la région vont également sauter renforçant l’impact désastreux.

 

l

Hier, plusieurs secousses sismiques ont eu lieues et étrangement, les informations relatives à ces secousses ont disparues, on va faire une petit tour d’horizon de la situation en utilisant un très bon article sur le sujet comme source:

Des données concernant des tremblements de terre enregistrées dans les dernières heures sont volontairement et étrangement supprimées….
4 tremblements de terre en Arkansas dans les dernières heures du 17 février, dans la zone de la « Faille de New Madrid », secteur où l’activité sismique n’est pas habituelle. Les tremblements de ce matin ont une magnitude de 3.8. 4.0, 4,7 et 4,7

  • Thursday February 17 2011, 10:49:48 UTC 100 minutes ago Arkansas 4.7 3.5 Detail
  • Thursday February 17 2011, 10:49:48 UTC 100 minutes ago Arkansas 4.7 3.5 Detail
  • Thursday February 17 2011, 10:49:48 UTC 100 minutes ago Arkansas 3.8 6.5 Detail
  • Thursday February 17 2011, 10:49:48 UTC 100 minutes ago Arkansas 4.0 3.5 Detail

Source: quakes.globalincidentmap.com

 

Il semble se produire une censure volontaire au niveau des données qui affichent les tremblements de terre depuis quelques temps, particulièrement dans des zones dites « sensibles » (Yellowstone). Des enregistrements de secousses sismiques apparaissent sur le site du USGS, mais elles disparaissent dans les heures qui suivent. Il y a plusieurs autres centres d’observation dans le monde qui enregistrent les tremblements de terre en temps réel et étrangement, certaines données sont affichés sur la plupart d’entre eux, mais sont supprimées du USGS. Au moment où je vous écris ces lignes, je consulte de nombreux centres d’observation des activités sismiques et je constate qu’il y a visiblement une censure à l’œuvre!

L’explication selon laquelle ces données sont enlevées parce qu’elles représentent des « faux tremblements de terre » ne tient pas la route…

Dans les dernières heures, soit le 17 février, un tremblement de terre de magnitude de 3.8 a été enregistré dans la zone du Parc Yellowstone. Voici les données que l’on trouve sur le site RSOE à 7:05 (heure du Québec). J’ai fait un copier-coller de l’info trouvée sur le site RSOE, sur le lien suivant:

ICI

Étrangement, pendant que je suis sur le site RSOE, sur la page ALERT MAP où j’ai cliqué sur le tremblement de terre (cercle rouge clignotant) situé dans la zone Wyoming, Yellowstone, dans les minutes suivantes, le cercle a disparu?????????

  • EQ-20110217-189571-US
  • Magnitude: 3.8 Mercalli scale: 2
  • Date-Time [UTC]: 17 February, 2011 at 10:22:20 UTC
  • Local Date/Time: Thursday, February 17, 2011 at 10:22 in the moorning at epicenter
  • Location: 44° 27.150, 110° 24.786
  • Depth: 0.90 km (0.56 miles)
  • Region: North America
  • Country: United States
  • Distances: 11.85 km (7.36 miles) S of Lake, Wyoming
  • Source: USGS-RSOE
  • Generated Tsunami: Not or no data!
  • Damage: Not or not data!

Ici, des captures d’écran des données qui prouvent que le tremblement de terre à Yellowstone s’est produit et que les données ont été volontairement supprimées sur certains sites.



Un tremblement de terre de 2.4 a été enregistré ce matin au Mont St-Helens et 2 tremblements de terre de 4.0 et 4.7 en Arkansas (ligne New Madrid)

Source: CONSCIENCE DU PEUPLE

 

L’explication de bug avec le logiciel ne tiens vraiment plus la route. Ou bien leur matériel est désuet et dû à être changé, ou bien on se fou de notre gueule. 1 jours je ne dit pas, mais là ça en devient une habitude. Et pourquoi seulement aux endroits névralgiques comme le Yellowstone, la faille de New Madrid ou maintenant le Mont Ste-Hélène. Pourquoi pas ailleurs aussi???

Regardez ici sur le site Iris:

Le séisme de 4.7 en Arkensas est clairement identifié, pourtant sur USGS, rien. NADA. J’avais remarqué ce matin l’essein de petits séismes dans cette régions, qui fait partie de la fameuse faille de New Madrid, que personne connaissait avant il y a pas si longtemps, en faite, avant que la FEMA nous mettre au courant avec leur simulations. J’ai pensé à l’exploitation des gaz de schiste, avec leur processus de fractation du sol avec de l’eau et des produits chimique pour extraire les gaz, qui selon des résidents avoisinants, occasionnait justement plusieurs mini séismes durant la journée. Si c’est bien ça, ils vont finir de toute façon par l’activer cette faille, sinon, si l’origine de ces séismes n’a aucun rapport avec cet extraction gazière, ça craint.

Pour la surveillance des séismes à Yellowstone, je vous recommande le site de l’université de l’UTAH ICI

déjà on indique durant la dernière semaine, 41 séismes…USGS en répertorie que 9, trouver l’erreur!

Vous irez lire cette article en anglais sur le même sujet (utilisez un traducteur automatique), il est plus qu’intéressant:

Tremblements planétaire 2-11: La Terre progresse lentement vers de grands bouleversements géologiques

J’ai déjà donné le lien en tout début, mais cet article est issu du blog realinfos.wordpress.com, maintenant, revenons sur Yellowstone puisqu’avec la faille de New Madrid, il a la capacité de changer considérablement les États-Unis, un cataclysme dans toute sa splendeur, le sujet a été abordé succinctement ici mais pour bien nous rendre compte de l’ampleur de la catastrophe en cas de réveil du-dit volcan, rien ne vaut les faits:

#1 Une éruption à grande échelle de Yellowstone pourrait être jusqu’à 1000 fois plus puissante que l’éruption du mont St. Helens en 1980.

#2 Une éruption à grande échelle de Yellowstone pourrait cracher des cendres volcaniques à une hauteur de 40 kilomètres.

#3 La prochaine éruption de Yellowstone semble se rapprocher au fil des ans. Depuis 2004, certaines zones du parc national de Yellowstone ont augmenté de près de 25 centimètres.

#4 Il ya environ 3.000 tremblements de terre dans la région de Yellowstone chaque année.

#5 Dans le cas d’une éruption à grande échelle de Yellowstone, la quasi-totalité du nord-ouest des États-Unis sera complètement détruite.

#6 Une éruption massive de Yellowstone voudrait dire qu’à peu près tout ce qui existe dans un rayon de 160 kilomètres serait immédiatement mis à mort.

#7 Une éruption à grande échelle de Yellowstone pourrait éventuellement jeter une couche de cendres volcaniques d’au moins 3 mètre de profondeur jusqu’à 1600 km de distance (1000 miles).

 

#8 Une éruption à grande échelle de Yellowstone couvrirait la quasi-totalité du Midwest des États-Unis avec de la cendre volcanique. La production alimentaire en Amérique serait presque totalement anéantie.

#9 L’«hiver volcanique» d’une éruption massive de Yellowstone pourrait radicalement refroidir la planète. Certains scientifiques pensent que les températures mondiales pourraient diminuer  de 20 degrés.

#10 L’Amérique ne serait plus la même après une importante éruption de Yellowstone. Certains scientifiques pensent qu’une éruption complète par Yellowstone rendrait les deux tiers des Etats-Unis totalement inhabitable.

#11 Les scientifiques nous disent que ce n’est pas une question de «si» Yellowstone va éclater, mais plutôt « quand » la prochaine éruption inévitable aura lieu.

Source de ces données: endoftheamericandream.com

Onze points qui sont loin d’être rassurants, mais je souhaite revenir sur plusieurs points:

  • Le 1er point: La caldeira de Yellowstone a été formée par une éruption volcanique massive, il y a 640 000 ans, et fut 2500 fois la taille de l’éruption du Mont Ste Hélène, environ 875 gigatonnes. Elle aurait causé une extinction de masse de la vie. Source wikipedia
  • Le 4ème point puisqu’une précision importante est à apporter, le nombre de 3000 tremblements de terre dans la région de Yellowstone est à prendre avec des pincettes puisqu’au Sud du parc de Yellowstone se trouve la plus grande production mondiale de gaz de schiste au monde (source: le documentaire Gazland que je conseille à tous!!!), et de ce fait, le nombre d’explosions peut jouer un rôle dans les statistiques dans le domaine. Autre point à noter, c’est que si Yellowstone entre en éruption, toutes les réserves de gaz de la région vont également sauter renforçant l’impact désastreux.

Finissons par une vidéo qui met responsable la faille de New Madrid pour la tragédie de la plateforme pétrolière Deepwater dans le golfe du Mexique.

 


Archives

Articles récents