Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Papandréou : l'Europe prend l'Irlande en otage

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 3 Novembre 2011, 14:11pm

Catégories : #Economie

Le FESF  fait chanter Papandréou en ne livrant pas les sous ni à son peuple ni... les 3 milliards d'aide promis à l'Irlande !

 

Voilà comme l'UE négocie avec Papandréou, en prenant en otage le peuple irlandais ! Un scandale qui montre une fois de plus la mentalité d'une union plus Merkozyste que de liberté, plus insane que jamais. "L'Europe n'est qu'un mafia, le peuple leur drogue"

irland.jpgLes marchés restaient très tendus mercredi 2 novembre. A tel point que le Fonds européen de stabilité financière (FESF) a annoncé qu'il suspendait un projet d'émission obligataire visant à lever 3 milliards d'euros pour financer les prêts promis à l'Irlande.

 

"Nous avons l'intention de réaliser l'émission dans un avenir proche mais plus cette semaine", a indiqué le porte-parole du FESF, Christof Roche.

Selon des sources bancaires, cette émission pourrait intervenir la semaine prochaine, en fonction de l'issue du vote de confiance qu'a demandé le premier ministre grec George Papandréou au Parlement vendredi à la suite de son annonce de référendum, et du sommet des pays du G20 à Cannes en France. Le FESF veut en tout cas attendre qu'un minimum de calme soit revenu sur le marché obligataire.

17,7 MILLIARDS D'EUROS DE PRÊTS

Cette nouvelle émission — la quatrième depuis les débuts du Fonds — doit servirà financer une partie de l'aide à l'Irlande, qui bénéficie comme la Grèce et le Portugal d'un programme de sauvetage international. Les banques qui mèneront l'opération sont Barclays, Crédit agricole CIB et JP Morgan.

Le Fonds avait réalisé sa première émission obligataire en janvier 2011, plaçant à l'époque 5 milliards d'euros d'obligations pour financer l'aide à l'Irlande. Au total, le FESF doit financer 17,7 milliards d'euros de prêts de la zone euro pour l'Irlande, le reste venant de l'Union européenne toute entière et du Fonds monétaire international (FMI).

GARANTIES APPORTÉES PAR LA ZONE EURO

Le FESF fonctionne sur la base de garanties apportées par les différents pays de la zone euro. Elles lui permettent de lever des fonds à des taux d'intérêts très bas, grâce à la notation excellente "triple A" dont il bénéficie. Il reverse ensuite cet argent aux pays en difficulté sous formes de prêts à taux bonifiés. Ces taux sont bien inférieurs à ceux que devraient payer ces Etats s'ils allaient se refinancer seuls sur les marchés.

Le FESF dispose d'une capacité effective de prêts de 440 milliards d'euros mais n'a plus en réalité à disposition que quelque 250 milliards d'euros en raison des engagements déjà pris. Sa puissance de feu doit être portée à 1 000 milliards d'euros grâce à un effet de levier.

Sa boîte à outils vient aussi d'être élargie. Il va pouvoir dorénavant soutenir des pays fragiles en achetant, à la place de la Banque centrale européenne (BCE), de la dette publique sur le marché secondaire, où s'échangent les titres en circulation entre investisseurs. Il pourra aussi apporter son aide de manière préventive à des Etats ou des banques, hors programme lourd d'ajustement négocié avec la zone euro et le FMI.

 

Source: Le monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents