Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La France manquera très certainement d'électricité cet hiver

Publié par wikistrike.com sur 12 Décembre 2011, 09:06am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Allumera ? allumera pas les bougies ?

 

22ie.jpg

Cette année, les Allemands ont eu l’intelligence politique unanime (partis politiques de droite + de gauche + écologistes) de programmer sur 10 ans la fermeture de leurs vieilles centrales nucléaires. Ils garderont donc leur électricité pour eux cet hiver et arrêteront probablement de nous exporter 3 fois plus d’électricité que ce que nous leur vendons, soit pour la France : une dizaine ou une douzaine de milliards de kWh en moins comme en 2010, 2009, etc. !

Depuis 2005, la France importe plus d’électricité d’Allemagne qu’elle n’en exporte vers l’Allemagne (19,2 TWh contre seulement 7,2 TWh d’exportation depuis la France en 2009). Source : RTE

Le déclin nucléaire : seuls 10 réacteurs encore en activité au Japon sur 54 avant Fukushima

Pourquoi la France ne pourrait-elle par faire mieux en 5 ans que le Japon en 8 mois ? Ceci correspondrait à stopper 24 % du parc nucléaire français (80 % des 30 % d’électricité nucléaire au Japon) en 5 ans, quand les japonais l’ont fait en moins de 8 mois…

Quels seront les élus qui auront l’honnêteté de dire que les centrales nucléaires étaient prévues pour ne pas dépasser 30 ans ? Avec son béton et son acier ayant subi déjà 34 ans de radiations intenses, la centrale de Fessenheim décline inexorablement… et personne ne voudrait s’occuper de sa fin de vie, alors qu’elle est sur une des plus actives failles sismiques de France !

Il n’est pas ici question de politique mais de bon sens pour la sécurité des populations.

L’avenir nucléaire : la filière du démantèlement pour maintenir l’emploi durant 40 ans au moins

Cette année, la France aura importé plus de 70 milliards € de pétrole, de gaz, de charbon et d’uranium car elle est 100 % dépendante pour ces 4 énergies fossiles. Ce sont l’éolien, le solaire, la biomasse et l’hydraulique qui nous permettent l’indépendance énergétique ! 100 % non délocalisable…

Alors, si à terme, les renouvelables remplacent le nucléaire et autres énergies fossiles, que faire des 100000 emplois du nucléaire ? Et bien, les immenses chantiers de démantèlement des vieilles centrales nucléaires françaises pourraient maintenir ces emplois jusqu’aux départs en retraite des employés.

Quant aux énergies renouvelables, elles pourraient, comme en Allemagne, ajouter au moins 300000 emplois dans le secteur de l’énergie. Ce nombre d’emplois peut même être doublé grâce à l’efficacité énergétique (isolation des bâtiments, systèmes de chauffage performants, etc.).


L’explosion de matières irradiées dans un four de l’usine nucléaire de Marcoule (26) : les doses dépassaient de 500 fois les autorisations !

Rappelez-vous le 12 septembre 2011. Les rares journalistes qui sont allés enquêter en Espagne (pays d’origine de l’ouvrier tué par l’explosion) ont rapporté que cet ouvrier fut enterré dans un cercueil anti-radiations
http://www.20minutes.fr/ledirect/795778/accident-nucleaire-marcoule-fondeur-enterre-cerceuil-antiradioactif Et pour cause ! Les ouvriers fondaient, à leur insu, des matières 500 fois plus radioactives qu’autorisées ! Mais officiellement aucune fuite (radioactive ou médiatique ?) n’a eu lieu…

Le nucléaire va coûter au moins 258 milliards € de plus aux consommateurs-contribuables français.

J’écrivais déjà en 2007 dans ACTU ENERGIE N° 2
http://www.arkitekto.net/Actu_Energie.htm#AE2 : « le coût du futur démantèlement des 58 réacteurs nucléaires français atteindra 258 milliards d’euros sans même prendre en compte le coût du démantèlement des usines géantes de la Hague, Tricastin, Marcoule, Cadarache et Superphénix, ni celui de la gestion des déchets nucléaires durant des siècles. [...] Quand et comment le gouvernement va-t-il nous annoncer cela ?  » C’est chose faite ! M Sarkozy prépare les esprits en annonçant 40 % d’augmentation du prix de l’électricité dans l’avenir… Et ce ne seront pas les renouvelables qui provoqueront cette hausse mais bien le déclin du nucléaire qui n’a jamais été anticipé sérieusement !

Les kWh électriques de l’éolien sont 2 fois moins chers que les kWh des réacteurs nucléaires EPR

L’EPR de Flamanville (50) fournira officiellement 1 kWh à 0,06 € TTC contre 0,03 € TTC/kWh pour l’éolien (4 millions € l’éolienne de 3 MW produisant 2200 h/an pendant 25 ans).

En période de crise, l’Etat serait suicidaire d’investir dans des EPR plutôt que dans l’éolien qui, sans subvention en recherche et construction, produit donc des kWh électriques 2 fois moins chers que le nucléaire. L’écart est encore bien plus avantageux pour l’éolien et donc pour les consommateurs-contribuables français puisque, en réalité, l’industrie nucléaire n’est pas assurée contre les conséquences nationales d’une catastrophe de type Fukushima (non refroidissement des réacteurs nucléaires en cas d’inondation ou de sécheresse, explosion des réacteurs et contamination du pays pour 100000 ans…). Si l’industrie nucléaire était assurée contre ce type d’accident majeur, personne ne pourrait acheter cette électricité tellement son coût serait cher…

Auteur : Sylvain HOUPERT

Source : fredericbaylot.blog.free.fr

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents