Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La France qui dérape n’est pas celle qu’on nous montre du doigt

Publié par wikistrike.com sur 13 Janvier 2014, 10:11am

Catégories : #Politique intérieure

La France qui dérape n’est pas celle qu’on nous montre du doigt

 

 

maxresdefault1.jpgC’est au nom d’un état juif à majorité juive, censé accueillir les juifs dumonde entier, que les autochtones, les Palestiniens sont martyrisés depuis soixante ans (*). Pourtant certains n’hésitent pas à condamner les Palestiniens, les Arabes en général, et tous ceux qui les soutiennent pour un « antisémitisme » supposé. Les Palestiniens devraient déclarer aimer les juifs et insister à tout moment sur la distinction entre juifs et sionistes. C’est évidemment déloyal. En 1942 les Français n’aimaient pas les « boches » et aucune association anti raciste n’a jamais protesté. 

Lorsqu’on dit aujourd’hui en France « qu’on n’aime pas les Américains », tout le monde comprend qu’il ne s’agit évidemment pas de tous les Américains en tant qu’individus, mais qu’on désigne par-là la politique et les guerres américaines qui ont fait un million de morts en quelques décennies. Et « ne pas aimer les Américains », ne tombe pas sous le coup de la loi. Quand on dit qu’on n’aime pas les Corses, ce n’est évidemment pas très intelligent, mais tout le monde comprend qu’on entend par là une certaine ambiance xénophobe qui règne en Corse. Ca ne tombe pas sous le coup de la loi.

Quand on dit qu’on n’aime pas les juifs, il est évident que cela désigne ceux qui soutiennent un état raciste dans ses lois et ses actes. Ce qui veut dire qu’on n’aime pas les juifs racistes, rien d’autre. C’est le message de Dieudonné. Et voilà qu’on voudrait faire tomber cela sous le coup de la loi. C’est déloyal et stupide.

J’ai personnellement des gens de ma famille qui sont morts en déportation. Quand Desproges dit « On se demande pourquoi les juifs se précipitaient à Auschwitz ? D’abord parce que c’était gratuit ! » C’est du deuxième degré, ça me fait rire, et ça ne porte en rien atteinte à la mémoire de ma famille. Quand quelqu’un se fait photographier devant Auschwitz en faisant une quenelle, ça ne porte pas atteinte à ma dignité ni à celle de ceux qui sont morts en déportation. Par contre c’est un geste fort à l’encontre de tous ceux qui tentent de masquer les crimes d’Israël derrière les crimes nazis. C’est à eux que ce discours s’adresse.

Et voilà que nos politiques, les plus tristes que la France ait connus depuis longtemps, voudraient expliquer à un humoriste ce qui est drôle et ce qui ne l’est pas ! Et on voudrait nous faire croire que les millions de personnes qui rient sont des idiots ou des antisémites, y compris ceux qui soutiennent les Palestiniens dans leur lutte contre l’apartheid ! C’est méprisant, et aussi effrayant. Et les commentaires à sens unique de nos radios et télévisions nationales donnent le frisson.

Ceux qui condamnent Dieudonné n’ont pas assisté à ses spectacles, et n’ont pas réalisé qui est son public : un public de jeunes, extraordinairement diversifié, qui représente une France fraternelle, fondamentalement antiraciste, la France de demain.

Alors il y a heureusement quelques poches de résistance dans lestribunaux. Et le jugement prononcé à Nantes, cassant l’interdiction d’un spectacle de Dieudonné, rassure. Toutes les barrières n’ont pas cédé.

Et voilà qu’un juge unique du Conseil d’Etat, sur simple convocation du gouvernement, dans un texte d’une pauvreté affligeante, dépourvu du moindre fondement juridique, impose son opinion à toutes les lois existantes, à tous les arrêts précédents français et européens !

La France qui dérape, elle est là.

Christophe Oberlin
10 Janvier 2014
URL de cet article :
http://www.silviacattori.net/article5272.html

Voir également :
Christophe Oberlin : Israël … est un état mafieux.
http://www.silviacattori.net/article4492.html


Christophe OBERLIN, né en 1952. est chirurgien des hôpitaux et professeur à la faculté Denis Diderot à Paris ; il enseigne l’anatomie, la chirurgie de la main et la microchirurgie en France et à l’étranger. Parallèlement à son travail hospitalier et universitaire, il participe depuis 30 ans à des activités de chirurgie humanitaire et d’enseignement en Afrique sub-saharienne, notamment dans le domaine de la chirurgie de la lèpre, au Maghreb et en Asie. Depuis 2001, il dirige régulièrement des missions chirurgicales en Palestine, particulièrement dans la bande de Gaza où il a effectué plus d’une trentaine de séjours. Il est le coauteur avec Jacques-Marie Bourget deSurvivre à Gaza (éditions Koutoubia, 2009). Il a traduit le livre Gaza, au carrefour de l’histoire du journaliste anglais Gerald Butt (éditions Encre d’Orient).

Source : Christophe Oberlin
Commenter cet article

lesaint 14/01/2014 19:58


cet éditeur de texte ne permet pas l'ffichage des fins de comme, il manque en moyenne ent 1 et 4 prhases. si ce n'est pas ompréhensible ainsi je ferait autrement.


lseaint

lesaint 14/01/2014 19:55


@Spuntnik


L'idée est la même, mais avec des différences notables.


D'abord, si vous voulez que le sionisme (non religieux selon vous) puisse prendre possession du monde il faut que vous reconnaissiez une chose qui dans
le texte précise : la nation d’Israël une fois reformée, le temple une fois reconstruit, seul Israël pourra vivre sur la terre donnée par Yahvé. Les autres ceux que l'on nomme nations n'auront
pas le droit de fouler autre chose que le parvis.


Où voyez-vous le mot domination ? Il est employé le mot Soumission par Yahvé lui-même envers les autres.


Seulement il y a un petit problème c'est Gaza, le Liban, la Syrie, la Jordanie, l'Égypte, et l'Arabie Saoudite, car tout ou partie de ces pays sont
inclus dans la terre donnée par Yahvé, et constituent le parvis du Temple qui est alors toute la terre d’Israël.


Si l'on parle actuellement de sionisme, c'est uniquement pour interdire à Israël de mettre la main sur lesdits états. Vous faites mention de Mathieu
3.7 où Jésus traite de vipères le sadducéen et les pharisiens. Il s’adresse donc aux représentants de lignée descendant pour les sadducéens de Sadoc Prêtre nommer par David pour organiser le
temple. (Celui-ci est toujours en toile sous David c’est donc de Salomon dont on considérera son élection, puisque c’est Salomon l’inventeur de la construction du temple).


Jésus prend donc comme référence la prophétie d’Ezéchiel faite alors que le peuple juif est captif à Babylone (2e prise) : Ézéchiel est transporté
à Jérusalem, où il voit les choses détestables qui se commettent dans le temple de Dieu. Dans la cour, il y a un symbole répugnant qui excite la jalousie
de YHWH. Perçant le mur, Ézéchiel découvre soixante-dix hommes d’âge mûr en pleine idolâtrie devant des bêtes répugnantes et des idoles sculptée sur le mur. Ils se justifient en disant: «
YHWH ne nous voit pas. YHWH a quitté le pays. » (Ézéchiel 8:12). À la porte du nord, des femmes sont en train de pleurer le dieu païen Tammouz. Il y a aussi vingt-cinq hommes qui adorent le
soleil. Ils offensent effrontément Dieu. Ézéchiel voit alors six hommes avec une arme pour fracasser et un septième homme vêtu de lin est avec eux, avec un encrier de secrétaire. Dieu ordonne à
cet homme de passer au milieu de la ville et de faire une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent. Puis il dit aux six
hommes d’entrer et de tuer sans distinction vieillard, jeune homme, vierge, petit enfant et femmes, quiconque n’a pas la marque. C’est ce qu’ils font, l’homme vêtu de lin rapporte : « J’ai fait
comme tu me l’as ordonné. » (Ézéchiel 9: 11).


Les sadducéens sont les nobles, les Parisiens la classe moyenne, et par déduction les esséniens sont les pauvres. Les sadducéens et les pharisiens ont donc une
origine commune, elles divergent sur certains points et sont donc des sectes pas encore des schismes. Dans la cour il y un symbole qui rend jaloux Yahvé, c’est dans la cour donc la plus haute
caste soit les sadducéens. Derrière le mur, donc hors du temple il y a 70 hommes idolâtrant des sculptures hideuses, ce sont les pharisiens.


Les femmes et les adorateurs de Tammouz et du soleil ne sont ni esséniens ni zélotes, car dans le texte d’Ezéchiel les six hommes armés sont les zélotes, et le
scribe est donc un essénien. S’ils ne sont ni l’un ni l’autre ils sont donc hors castes ou des laïques ou athées. Jésus est un essénien. Or Jean dit le baptiste est lui fils de Zacharie prêtre
sadducéen puisque de la classe sacerdotale. Jean devient un Bannos groupe proche par la pratique des esséniens. Ce qui est amusant c’est qu’il ne peut donc manger des sauterelles, car les
esséniens sont pour la protection animale, végétarienne, et n’utilisant rien d’autre comme vêtement que ce qu’offre la nature. Le terme nazaréen n’apparait qu’au 4e siècle, pour qualifier tous
les chrétiens. Jésus n’est donc pas Nazoréen, puisque ce mot est antérieur à Jésus. Jésus est essénien et il est même le Maître de Justice de cette secte. L’identifier ainsi est plus conforme à
la réalité, car faire de Jésus un descendant de David revient à faire de lui un sadducéen. Oui s’il se réclame roi des Juifs il est sadducéen, et il ne peut être autre chose, or si Jésus vient en
tant qu’essénien, il est bien à la base du Peuple, et ne peut donc prétendre à une distinction comme gouvernant, peu importe le titre.


"Je suis venu porter le feu sur la terre; et comme je voudrais qu'il fût déjà allumé ! Mais j’ai à être baptisé d’un baptême ; et combien suis-je à l’étroit
jusqu’à ce qu’il soit accompli ! Pensez-vous que je sois venu donner la paix sur la terre ? Non, vous dis-je ; mais plutôt la division. Car désormais ils seront cinq dans une maison, divisée :
trois seront divisés contre deux, et deux contre trois ; le père contre le fils, et le fils contre le père ; la mère contre la fille, et la fille contre la mère ; la belle-mère contre sa
belle-fille, et la belle-fille contre sa belle-mère." (Lc.12/49-53)


Voici que Jésus nous le dit, désormais ils seront 5 dans la maison… Oui sadducéens + pharisiens + esséniens et zélote. Oui, et donc Jésus forme donc le 5e
élément de cette tétrade. Rappelons que les 4 sont nés du Hassidisme au temps d’Endras et des Maccabéen. Donc Jésus, ne sera pas essénien, d’ailleurs Jésus mange de tout, il boit aussi, il fait
la fête et va à la synagogue, ce qu’un essénien ne fera jamais. On rapproche Jésus du communisme et donc :


« …Ils prenaient simplement dans leur sens littéral les moindres paroles du Lévitique. Il en résultait qu'ils ne pouvaient rester dans le monde, car ils y
auraient, sans le vouloir, violé sans cesse quelqu'un de ses commandements multiples. Or, l'observation de la Loi n'est-elle pas le premier devoir d'un Juif croyant ? Qu'il sorte donc de ce monde
impur et aille vivre dans la solitude. Dans l'oasis d'Engaddi, sur les bords de la mer Morte, il trouvera cette solitude, et tous ceux qui pensent comme lui, acceptant une discipline commune, se
livreront avec lui et dans une paix profonde aux plus rigoureuses pratiques du Mosaïsme. L'oasis est formée par de magnifiques dattiers, et les dattes, aliment pur et autorisé par la Loi, seront
la principale nourriture de ces Juifs fidèles. Ils n'iront point dans les villes, parce que leurs portes d'entrée sont ornées de statues, et ils ne se serviront point de pièces de monnaie
grecques ou romaines ; la Loi ne dit-elle pas, en effet : « Tu ne te feras point d'images taillées? » Ils ne se marieront point, car jamais ils ne parviendraient à accomplir toutes les pratiques
auxquelles Moïse a soumis les personnes mariées; tous se considéreront comme prêtres, car il est écrit : « Vous serez un peuple de prêtres», et ils s'abstiendront entièrement de vin, cette
boisson étant interdite aux sacrificateurs dans l'exercice de leurs fonctions. Si l'essénisme était une exagération du pharisaïsme, il est juste d'ajouter qu'il en était une aussi du sacerdoce.
Dans les ouvrages écrits jusqu'ici sur les esséniens, on a soutenu l'une ou l'autre de ces explications de leur secte. Nous croyons qu'il faut les donner toutes deux, l'essénien était avant tout
un Juif parfait, un Israélite s'abstenant de toute impureté, par suite il se considérait comme un prêtre et en même temps il poussait à l'absurde la logique

lesaint 14/01/2014 19:54


Partie2


 préparés la veille. Enfin jamais les esséniens ne se servent d'huile pour s'oindre le corps, dans la crainte qu'elle ne provienne d'un pressoir païen, ou
n'ait été faite avec des fruits dont on n'aurait pas donné la dîme. Leur préoccupation fondamentale : ne pas contracter de souillure, ne les abandonne jamais. Ils ont toujours à leur côté une
serviette suspendue à une ceinture de cuir pour s'essuyer les mains et portent des vêtements du lin blanc le plus pur. » (La Palestine au temps de Jésus-Christ. Liv 2 ch14)


Ainsi en faisant du de l’antisionisme sous prétexte que c’est un parti politique c’est faire une grossière erreur. Puisque Jésus condamne tous les sadducéens,
les pharisiens, les esséniens et les zélotes en se disant le 5e élément de la tétrade hébraïque. De ce fait est-il possible que Jésus fût le Maître de Justice, comme bon nombre le pense ?
Non, il se démarque de toutes tendances religieuses :


"Ne pensez pas que je sois venu mettre la paix sur la terre ; je ne suis pas venu mettre la paix, mais l’épée; car je suis venu jeter la division entre un
homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère..." (Mat. 10,34-35)


Rappelons que Jésus s’entoure de zélotes, Pierre alias Simon est un maquisard, Judas dont le nom Iscariote signifie sicaire ou zélote («"Iscariote" signifie
"habitant de Kerioth" (ou plus exactement "population de Kerioth") .. Mais il aurait pu être aussi un zélote, car "Ekariot" semble plutôt une déformation de “sicariote” c'est-à-dire "sicaire" en
hébraïque. Hors les sicaires était la partie la plus extrémiste des zélotes. Leur nom leurs venait du poignard "sica" dont ils se servaient pour tuer leurs victimes. 


Jésus serait-il un terroriste ? A en lire ce passage et aussi par le fait que bon nombre de ses disciples soient des assassins on pourrait le
penser :


"Maintenant, que celui qui a une bourse la prenne, et de même celui qui a un sac, et que celui qui n’a pas d’épée vende son vêtement et s'achète une. Car je
vous dis, qu’il faut encore que ce qui est écrit, soit accompli en moi : 'Il a été compté parmi les iniques'. Car aussi les choses qui me concernent vont avoir leur fin. Et ils dirent : Seigneur,
voici ici deux épées. Et il leur dit : 'C’est assez'." (Luc 22/36-38).


Sans parler de la scène de l’arrestation où les disciples sortent tous leurs épées, et Pierre coupant l’oreille du serviteur :


"...Et voilà qu'un de ceux qui étaient avec Jésus étendit la main et tira son épée ; il frappa le serviteur du Grand Prêtre et lui détacha une oreille" (MT
26-51; Mc. 14-17; Gv. 18-10).


En fait jamais Jésus n’accepte le titre de roi que pourtant les disciples lui veulent, oui il lutte pour que Jésus devienne Roi des Juifs, mais il fuit, et
c’est ce qui causera sa perte :


"... Jésus donc, sachant qu’ils allaient venir et l’enlever afin de le faire roi, se retira encore sur la montagne, lui tout seul.". (Jn 6,15).


Cela nous pose un problème, car si Jésus leur dit prenez les armes, pourquoi refuse-t-il de ce faire chef et roi ? Serait-il le sage, mais cela ne
corrobore pas le passage à l’armement. En fait Jésus est ce que l’on nommera Samaritain et il est issu de l’ancienne tradition, celle qui disparue avec les 10 tribus en fait 11) par la scions de
Judas et Benjamin et une toute petites des Lévi (les seuls à pouvoir officier au temple et sans territoire). Les Samaritains sont contre le centralisme à Jérusalem, de ce fait on comprend que
Jésus s’oppose à tout ce qui est en Jérusalem et aussi toute la Judée.


Si cette séparation date de -722 av JC il parait normal que l’on en perde sa trace, sauf que les Samaritains sont la seule population reconnue existée par
l’écrit au 1ier siècle av. J.-C., ils sont 712 en 2007.


(Je soutiens par ailleurs que toute l’histoire de Jésus n’a pas eu lieu à Jérusalem, que l’on confond là le Maître de Justice avec un Homme qui apparait en
Samarie en même plus au nord de la Galilée.)


Ce que je viens d’écrire permet de dire que l’état d’Israël et tout ce qui dit juif dans cet état est contre vérité, et ainsi, vous ne faites pas de
l’antisionisme, mais bien de l’antijuif. Jésus n’est pas juif, mais Israélien, dans le pire des cas, il est selon la tradition Galiléenne, et je soutiens qu’il est encore plus au nord étant
Araméen donc du Royaume d’Aram, dont la langue est l’Araméen que parle Jésus, il est donc un Syriaque, la plus forte poche restante sera autour de Damas, donc bien plus au nord que la
Galilée.


Par contre vous me posez un problème, qui est celui des Rothschild, vous dites (et vous n’êtes le seul) qu’ils sont sionistes, je m’étonne, car il est vrai que
c’est ce qui est dit et même écrit sur eux dans Wikipédia, pourtant leur origine qui me fait dire qu’ils ne le sont pas. En effet ils descendent des Ashkénazes et donc de l’une des 10 tribus
disparues en -722, comme nous l’avons vu les Samaritains sont un mélange de toutes ou partie de ces 10 (en fait 11). Ce faisant, Jésus n’est pas Juif, mais serait sioniste, Théodore Herzl est de
même origine ashkénaze.


Seulement ici nous devons clarifier un point. Il y a deux Branches une est Juives et remonte uniquement aux 11 tribus, et l’autre remonte bien avant en tant
que descendants de Gomer fils de Japhet fils de Noé. Cette dernière précède la deuxième de plus de 900 ans puisque la datation officielle de Noé est -1800 av JC (Gilgamesh serait daté de -2700
ans av JC), Abraham daterait de -1500 ans va JC. L’autre frère de Japhet est Sem et le dernier est Cham, et c’est le fils de Cham, Canaan qui est à l’origine des peuples orientaux de la
Méditerranée soit :


Ceci est connu pour être le nom d'une nation et les
gens qui se sont installé la rive orientale de la Méditerranée dans ce qui est maintenant appelé
Israël et
le Liban et

lesaint 14/01/2014 19:54


Partie 3


 



Sidon , fils premier-né de Canaan, et le nom d'une des plus anciennes cités États sur le
phénicien côte.



Heth , fils de Canaan, considéré comme l'ancêtre de "
Hittites ", un peuple de Canaan, peut-être lié à
Hatti , une entité puissante en Anatolie.


"La
Jébuséens ", descendante de Canaan, une tribu qui vivait autour de
Jérusalem , qui était autrefois connu sous le nom Jebus selon les
livres des Chroniques . (
1 Chroniques 11:04 )


"La
Amoréens ", descendants de Canaan, un peuple vivant entre les rivières Jordanie et de l'Euphrate d'au moins 2000 ans av. J.-C., connu sous le nom
Amourrou les Akkadiens et les Egyptiens.


"La
Girgasites ", descendants de Canaan


"La
Héviens ", descendants de Canaan


"La
Arkiens ", descendants de Canaan, probablement la ville état ​​de
Arqa en Phénicie.


"La
Siniens ", descendants de Canaan, peut-être lié à la




lesaint 14/01/2014 19:53


Partie 4



Tubal, auteur du royaume de Tubal ou des Ibères


Mochech, auteur des Moscovites ou Slaves


Tirace ou Tirass, auteur des Tyriens et des Thraces


Thorgama, qui eut deux fils:


Kartlos, auteur des Géorgiens


Haïk, auteur des Arméniens




Moroch, auteur des Illyriens


Tharses, auteur des Obères et Tyréens ;


Chéteim, auteur des Romains.



Il semblerait que Magog et un jumeau en Gog, et se
serait Gog qui serait à l’origine de tous les peuples ayant pour nom Goth dont les Ostrogothes donc ceux qui occuperons l’Allemagne. Ainsi le Sionisme prend un tout autre aspect vu ainsi, car on
parle bien du déferlement de Gog et Magog sur Israël. Sauf que cela date de 900ans avant que les Juifs n’existent, puisque c’est Abraham l’inventeur du Judaïsme  pas Sem, pas Canaan, non certes Abraham vivant en Mésopotamie reçois l’injonction de Yahvé de se rendre dans une ville où son père est un fabricant d’idoles en
terre. Cette Ville se situe dans l’actuel sud à la frontière entre Turquie et Syrie.


Toutefois se pose alors le problème de la religion qui
nous replace donc bien dans la deuxième migration celle des 11 tribus disparues. Puisqu’aussi bien Herzl que Rothschild sont juifs, donc faisant partie de ce peuple qui n’est plus de tradition
Séleucide et hellénistique que Jésus condamne en tant que vipères en leurs formes pharisiennes, saducéennes, esséniennes et zélotes. Il est bien le 5e élément en tant que descendant de l’une des
tribus devenues Samaritaine. On lui fera adopter celle de Galilée, qui déjà au temps d’Hérode n’ont plus rien avoir avec leurs versions originales et Mosaïque. Les Samaritains réapparaissent 150
ans après les événements qui en -722 les auront fait se mêler au Persan, ils sont non-juifs, mais Israélites.


La question qui se pose est donc qu’est-ce que le
sionisme ?


Devons-nous comprendre que le fait être descendant de
Gog et de Magog donc de Japhet puisse être une raison pour fronder sur Israël qui n’est tout de même pas dans la pure ligne du judaïsme. Cela sans prendre ne compte le fait que le sionisme est
quand même juif ?


Bien entendu ce n’est pas en rapport avec les
descendants de Japhet qui iraient corriger les descendants de son frère Sem. C’est assez troublant. Si l’on soutient que le sionisme est juif, mais porter par des Japhet à l’encontre de juif qui
descendent de Sem alors c’est ironiquement que nous constatons que des juifs se disant sioniste aillent directement dans la gueule du loup puisque le faisant ils démontrent que leur religion est
perdue de toutes les manières imaginable.


Puisque promulguant une version non conforme parce
qu’issue du schisme entre les tribus à l’époque de Salomon. De ce fait, les Juifs israéliens qui eux n’ont jamais quitté le Moyen-Orient seraient idolâtres en ayant construit le temple, et en
s’étant fourvoyés dans une religion qui n’est pas celle de Yahvé traditionnellement parlant. C’est justement l’objet de la prophétie plus haut qui parle d’abomination dans la cour, de gens qui
rendent hommage à des pierres, des

Spoutnik 13/01/2014 19:22


L'article de M. Oberlin est tout à fait juste et concerne un des aspects fondamentaux de toute cette question.

Les gouvernements des pays occidentaux qui appuient le mouvement politique sioniste font tout ce qu'ils peuvent pour constamment identifier la lutte contre ce mouvement politique qu'est le
sionisme à de l'anti-sémitisme. Ils savent fort bien la différence qu'il y a entre ces deux réalités complètement distinctes mais essaient de faire croire aux gens ignorantes que l'anti-sionisme
est de l'anti-sémitisme, de façon à justifier les interdictions qui seront faites à l'encontre de toute opposition à ce mouvement politique fort contestable. En définitive, cette interdiction de
se prononcer contre le mouvement politique sioniste ne constitue rien de plus et rien de moins que du totalitarisme à l'état pur, c'est-à-dire l'obligation absolue imposée à tous d'endosser le
discours officiel pro-sioniste et de ne pas s'en écarter.

Une des preuves que l'anti-sionisme n'est pas anti-sémite, c'est que ce mouvement anti-sioniste vise non seulement des gens qui appartiennent à la religion juive, mais également des gens
appartenant aux religions chrétiennes et musulmanes qui appuient ouvertement ou non le sionisme. Car il faut bien comprendre que le sionisme est un mouvement politique qui regroupe des adhérants
de religions et de races bien différentes. L'anti-sionisme visera certes des juifs, parce que des juifs, pas tous cependant, adhèrent à ce mouvement politique, mais des gens d'autres religions et
d'autres races adhèrent également à ce mouvement politique et ce qui est visé par les anti-sionistes n'est pas la religion ou la race, mais bien le projet politique qu'est le sionisme.

En interdisant l'anti-sionisme sous le faux prétexte que ce serait de l'anti-sémitisme, on interdit toute opposition à un mouvement politique qui s'appuie esentiellement sur le programme suivant
: création de l'État d'Israël qui deviendra ultimement le pays dirigeant à l'échelle planétaire, l'unique puissance toute puissante qui sera constituée des seuls véritables "fils de dieu", selon
l'antique affirmation non démontrée et non démontrable que les juifs constitueraient le "peuple élu" (tout le monde connaît très bien cette réalité historique), ce peuple, ou certains de ses
représentants, possédant la quasi totalité des biens de ce monde, comme il est également stipulé dans les écrits sacrés des juifs lorsqu'il est dit que les juifs posséderont, à la fin du monde,
toutes les richesses de cette planète, et dominant du haut de cette situation tous les autres êtres humains qui ne sont considérés que comme des "goyim", selon les juifs eux-mêmes, c'est-à-dire
que comme du "bétail", comme le veut cette déclaration talmudique que ce n'est pas un péché que de tuer un goyim...

Il faut bien comprendre ici que les juifs qui s'appuient sur les écrits sacrés juifs sont tout à fait athés pour la plupart et ne se servent des écrits religieux juifs que pour conférer un aspect
religieux au sionisme, donnant plus de poids à la doctrine politique sioniste en identifiant le sionisme à la religion juive qui elle-même est profondément identifée à la race juive. Dans un tel
contexte, sciemment fabriqué de toutes pièces, toute opposition au sionisme sera plus facilement combattue en l'assimilant à de l'anti-sémitisme.

Rappelons, puisque nous venons de parler de certains éléments des écrits sacrés juifs, que le Christ, selon le Nouveau Testament, connaissait bien la nature profonde des dirigeants juifs
lorsqu'il les qualifiait de "race de vipères" (Matthieu 3.7). L'Ancien Testament contient également des références au fait des très fortes tendances matérialistes du peuple juif, tendances qui
devaient être brisées afin de permettre aux juifs de se tourner uniquement et entièrement vers leur Dieu, qui devait être adoré en esprit. Le sionisme, projet uniquement politique, représente
très bien le matérialisme profondément têtu de certains juifs qui n'a jamais été éradiqué et qui déplaît souverainement au Dieu des juifs. Les juifs sionistes exercent donc un comportement qui
est réprouvé par leur propre Dieu, comment alors pourraient-ils, ces juifs, reprocher aux anti-sionistes de réprouver également ce projet politique ?

Une autre tactique utilisée par les gouvernements pro-sionistes est de déclarer que tout ce qui est dit au sujet du sionisme par ceux qui s'opposent à ce mouvement politique qui est ultra-raciste
par essence n'est que du "conspirationnisme", c'est-à-dire que tout cela ne constituerait que des fabulations de toutes sortes sans fondement réel. J'avoue que cette tactique fonctionne très bien
car une multitude d'imbéciles tombent facilement dans ce piège à cons qui leur est tendu : beaucoup de travail reste à faire pour ouvrir les yeux de ces pauvres victimes inconscientes.

Les gouvernements ne cessent d'assimiler ce qui n'est qu'anti-sionisme à de l'anti-sémitisme, ils ferment sciemment, délibérément et continuellement les yeux devant ce qui est l'évidence même, à
savoir qu'anti-sionisme n'est nullement synonyme d'anti-sémitisme : tant qu'ils le feront nous devrons constamment rectifier la chose en rappelant constamment la différence fondamentale qu'il y a
entre ces deux réalités fort distinctes. Certes, cela n'empêchera pas les gouvernements de sanctionner ce qui ne devrait absolument pas être sanctionné, mais cela aura pour effet d'ouvrir les
yeux à de plus en plus de gens qui finiront bien par voir ouvertement la profonde hypocrisie de nos dirigeants qui ne travaillent pas pour nous mais contre nous en se mettant à la remorque du
projet politique sioniste dont ils tirent peut-être un profit pécunier, sachant que la famille qui promeut sans doute le plus ce projet n'est autre que la famille des Rothschild qui est très
certainement une parmi les plus riches au monde, la fortune de Bill Gates ne faisant figure que de simple petit pétard mouillé devant la fortune colossale de cette famille de banquiers
internationaux qui doit se chiffrer en plusieurs trillions de dollars, si ce n'est même en quadrillions. Dois-je rappeler ici le dicton qui veut qu'on ne devient pas riche en restant honnête, à
preuve une certaine étude portant sur les fortunes américaines qui avait été faite et qui avait démontré, si ma mémoire est fidèle, qu'environ 90% de toutes les fortunes américaines sont ou ont
été basées sur le crime, la même chose s'appliquant plus que probablement à toutes les autres fortunes de la planète ?

Antoine 13/01/2014 13:05


3,1 Millions de Vues pour la Vidéo de Dieudonné
en 12 jours... :
http://www.youtube.com/watch?v=0r4YQ54PazA&feature=youtu.be&bpctr=1389615978

2,6 Millions de Vues pour la dernière vidéo de
Dieudonné en... 3 Jours... :-)))
http://www.youtube.com/watch?v=B6TW7iKqZwc

yves 13/01/2014 12:00


En effet, il est important de faire le tris avec toutes ces informations... Quand on nous dit qu'un pay ou un peuple est comme ci ou comme ça, il est bien entendu que seul une petite partie l'est
réelement. Il ne faut pas en faire une généralité...


Les Américains disent bien que les Français sont sale, pourtant je ne me sens pas concerné...


Je pense qu'il est bien pire de continuer à renforcer les différences entre les peuples, dans un monde qui devient de plus en plus petit... 

Archives

Articles récents