Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Grande-Bretagne a autorisé l'espionnage de ses citoyens par la NSA

Publié par wikistrike.com sur 21 Novembre 2013, 11:35am

Catégories : #Politique internationale

La Grande-Bretagne a autorisé l'espionnage de ses citoyens par la NSA


3472160_6_3281_plongee_dans_la.png

L'agence américaine de renseignement a pu espionner des citoyens britanniques grâce à un accord secret avec les autorités du Royaume-Uni, selon des documents communiqués par Edward Snowden et révélés mercredi 19 novembre par le quotidien britannique The Guardian et la télévision Channel 4. 

Les autorités britanniques ont donné leur feu vert en 2007 pour que les données concernant les contacts téléphoniques, les liaisons Internet et les courriers électroniques des Britanniques puissent être archivées et analysées par la NSA, selon ces informations. 

"TRAVAILLER ENSEMBLE" 

Selon un mémo de mai 2007 sur l'espionnage électronique révélé par le Guardian et Channel 4, le bureau de liaison à Washington des services britanniques d'espionnage électronique et la NSA ont décidé de "travailler ensemble pour mettre en œuvre une nouvelle politique étendant l'utilisation des informations britanniques interceptées incidemment"

"A présent, les analystes du SID (le service d'espionnage électronique de la NSA) peuvent exploiter toutes les données britanniques collectées incidemment concernant les identifiants des contacts, y compris les adresses IP et les adresses e-mail, les numéros de fax et de téléphone", précise le document. 

 

Cet accord a été conclu en dépit de la convention dite des "cinq yeux" spécifiant que les citoyens américains, britanniques, australiens, canadiens et néo-zélandais étaient à l'abri d'éventuelles mesures de surveillance des services de renseignement des autres nations contractantes.

 

Source

Commenter cet article

Laurent Franssen 21/11/2013 20:12


Cet accord a été conclu en dépit de la convention dite des "cinq yeux" spécifiant que les citoyens américains, britanniques, australiens, canadiens et
néo-zélandais étaient à l'abri d'éventuelles mesures de surveillance des services de renseignement des autres nations contractantes.

Antoine 21/11/2013 16:43


"Dans sa lettre, il évoque un complot fasciste, il dénonce notamment «les médias de participer à la manipulation des masses» et accuse pêle-mêle «les journalistes, le capitalisme, la
gestion des banlieue». «Les journalistes sont payés pour faire avaler aux citoyens le mensonge à la petite cuillère», dit le courrier. Son courrier se termine par un couplet du Chant des
partisans."


 


Pendant la Guerre on l'aurait appelé "Résistant"... et pas "délirant"... !!!

Franck - MLFB 21/11/2013 12:53


Et la France, c'est encore pire, elle fait le travail de la NSA en fournissant les infos aus US... Quelle bande d'enculés ceux qui nous dirigent....

Archives

Articles récents