Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La main a aussi évolué pour distribuer des coups de poing

Publié par wikistrike.com sur 20 Décembre 2012, 10:56am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

 

 

La main a aussi évolué pour distribuer des coups de poing


La paume et les doigts sont courts, les pouces longs, forts et mobiles. Des proportions uniques chez les primates, grâce auxquelles la main de l'homme alterne sans peine entre "prise de précision" et "prise forte". Parce qu'il peut saisir, manipuler, tordre toutes sortes d'objets, sapiens a développé un avantage exceptionnel sur les autres espèces. Mais, si ses mains lui confèrent une particulière habileté, elle sont aussi parfaitement adapté à un usage plus trivial : la distribution de coups de poing.

 

La main aurait-elle évolué pour mieux permettre aux hommes de cogner les uns sur les autres ? C'est l'hypothèse émise par deux chercheurs, Michael Morgan et David Carrier, de l'université d'Utah, aux Etats-Unis. Respectivement médecin et biologiste, ils ont procédé à diverses expériences sur des volontaires de 22 à 50 ans ayant tous une expérience dans la boxe ou les arts martiaux, auxquels ils ont demandé de frapper dans des sacs de sable poing fermé et paume ouverte de différentes façons.

 

Leurs conclusions, publiées dans la revue Journal of Experimental Biology, montrent que "le poing fermé ne semble pas conférer un avantage significatif" en termes de force. Par contre, la main close offre une résistance mécanique exceptionnelle. Parce que les phalanges repliées s'imbriquent parfaitement entre la paume et le pouce, l'ensemble supporte mieux les chocs, en répartissant l'énergie jusqu'au poignet pour protéger os et articulations.

Résultat : si la surface de frappe d'un poing fermé ne représente pas le tiers de celle de la main et seulement 60 % environ de celle de la paume, à puissance égale, la force d'impact est bien supérieure et a plus de chances de provoquer une blessure. Si les humains avaient les mêmes terminaison que les chimpanzés, le bout de leurs doigts pourrait certes s'appuyer sur la paume lorsque le poing est clos, mais il existerait entre ces doigts des interstices préjudiciables à la solidité du poing.

 

"En partant de la main de notre ancêtre arboricole, on peut certes imaginer diverses transformations évolutives qui auraient abouti à une structure en forme de massue adaptée au combat. De la même façon, différentes proportions de la main seraient compatibles avec une grande dextérité manuelle", reconnaît l'étude. Il n'existerait pourtant qu'une seule structure correctement dimensionnée pour assurer simultanément ces deux fonctions cruciales : la main de l'Homo sapiens, concluent les auteurs.

 

(Avec AFP)

 

Source: Big browser

Commenter cet article

Arlette 03/08/2013 02:45


Destruction de la théorie de l'Evolution
en 11 Minutes, par un Généticien de renommée mondiale :


 http://youtu.be/qHz4dKzz9Bs

Athos 20/12/2012 15:44


Et le futur des mains, c'est d'avoir une machoire, car combien de grands boxeurs n'ont pas mordu à l'oreille leurs adversaires?

Archives

Articles récents