Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Après l'avortement, la masturbation pourrait devenir un crime en Espagne

Publié par wikistrike.com sur 28 Décembre 2013, 11:00am

Catégories : #Social - Société

La masturbation pourrait devenir un crime en Espagne

 

i_masturbation-1.jpgLe Moyen Age est de retour ! Non, on ne va pas vous parler d’un jeu vidéo ou d’une série, mais bien de la triste réalité. En Espagne, le groupe Provida, qui a déjà poussé le gouvernement à promulguer une loi contre l’avortement, est en train de s’attaquer à la masturbation. 

Une petite séance de masturbation anodine devant la dernière vidéo YouPorn pourrait bien devenir un crime en Espagne. En effet, le mouvement Provida est en train de mener une action massive pour faire reconnaitre par l’Eglise catholique l’acte de masturbation comme une forme d’avortement. Pardon ? Alicia Latorre, la chef de file de Provida, présente son projet dans les termes suivants : "si l’on considère qu’un embryon est un être humain, parce qu’ils ont une âme, alors d’une certaine façon un spermatozoïde représente la possibilité de cette âme, et donc, les personnes qui se masturbent doivent être reconnus comme étant coupables d’un génocide." Rien que ça ? Et ce qui ressemble à une blague (mais qui n’en est malheureusement pas une) ne s’arrête pas là puisque les femmes sont également concernées. Elles aussi seraient coupables d’homicides par le biais de leurs règles. Chaque mois, elles élimineraient des cellules reproductrices. Comme il serait difficile de les punir pour cet acte, Provida propose un système de dérogation mensuelle. Quelle générosité ! La question de la masturbation féminine n’a pas encore été abordée, mais on imagine facilement la teneur du discours.

L’information pourrait faire sourire et passer rapidement à la trappe si jamais Provida n’était pas déjà à l’origine de la loi, votée il y a quelques jours, qui supprime le droit à l’avortement en Espagne. Un retour en arrière assez surprenant ! Les espagnoles ne pourront avorter légalement que s’il y a eu un viol et/ou s’il y a un "risque élevé pour la vie ou la santé mentale ou physique" de la femme, détaille la loi.

Pour manifester notre désaccord envers ce projet, nous organisons une masturbation collective dans nos locaux et nous vous invitons à en faire de même.

http://hitek.fr/actualite/masturbation-crime-espagne_1218

Archives

Articles récents