Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Nasa annonce une quatrième éruption solaire en l'espace de deux jours, elle tente de rassurer...

Publié par wikistrike.com sur 15 Mai 2013, 18:18pm

Catégories : #Astronomie - Espace

La Nasa annonce une quatrième éruption solaire en l'espace de deux jours

 

 

solar-flare88-May.-14-21.38.jpg

 

 

Lorsque la semaine a commencé, le soleil n'avait pas déclenché une seule éruption de classe X de toute l'année. En seulement deux jours, le groupe de taches solaires AR1748 en a produit quatre. Le dernier X-flare de cette tache solaire active est survenu le 15 mai 0152 à UT. L'observatoire Solar Dynamics de la NASA a capturé le flash en ultraviolet extrême :


Bien que cette tâche ne fait  pas directement face à la Terre, cette éruption aurait pu produire une CME avec une composante dirigée vers la Terre. Nous attendons les données de coronographe de Soho et des sondes jumelles STEREO pour vérifier cette possibilité. Restez à l'écoute pour les mises à jour.

En résumé, AR1748 a produit une éruption X1.7 (0217 TU le 13 mai), une éruption X 2.8 (1609 TU le 13 mai), une éruption X3.2 (0117 TU le 14 mai) , et une éruption X1 (le 15 mai 0152). Ce sont les éruptions les plus fortes de l'année, et elles signalent une augmentation significative de l'activité solaire.


http://www.spaceweather.com/

Traduit par :
http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/ 

 

Mais rassure-vous, la NASA assure que tou va bien... Faut-il s'inquiéter de leurs dires ?

 

 

EarthDestruction.jpgA la date du 15 mai,  le soleil a déjà émis 4 éruptions solaires de classe X en moins de 48 heures. Cela n'était jamais arrivé auparavant, il s'agit donc d'un événement exceptionnel qui pourrait préfigurer l'événement tant redouté du "Killshot", une monstrueuse tempête solaire capable de griller la plupart des équipements électriques et de ramener une région du monde au moyen âge.



Cela fait des années que la NASA étudie l'impact que pourrait avoir ce Killshot. Ses effets sont cumulatifs, les pannes de réseau électrique engendrant celles de l'approvisionnement en eau potable. A ajouter aux pannes du systèmes de refroidissement des réacteurs nucléaires. Autrement dit, au cataclysme social pourrais s'ajouter une contamination radioactive globale.

Bien entendu, les autorités ont prévu des plans pour pallier à ces défaillances mais ce cas de figure reste préoccupant et si les gens savaient a quels dangers ils risquent d'être confrontés cela ne ferait qu'engendrer la panique et le chaos.

C'est dans ce contexte alarmant que la NASA a publié un bref communiqué d'une imbécillité consternante.
Après plusieurs années de campagne alarmiste concernant le cycle solaire actuel ( le N°11) et plus spécialement le mois de mai 2013, la NASA semble avoir pris en compte le fait qu'une partie du public a pu être sensibilisée aux risques que font encourir les tempêtes solaires.

C'est à ces gens que s'adresse ce communiqué lénifiant de bêtise dont le ton enfantin contraste fortement avec les rapports destinés aux décideurs politiques. Disons le franchement : La NASA prend vraiment les gens pour des cons. Ce n'est pas la première fois que cela arrive ( on se rappelle notamment qu'elle a prétendu avoir égaré les vidéos des missions Apollo), aujourd'hui elle ne fait que continuer son travail de désinformation.

Dans ce communiqué la NASA se veut rassurante, elle affirme qu'il n'y a physiquement aucun risque qu'une tempête solaire puisse détruire  la Terre. Même si c'est évidement vrai, ce démenti suggère d'emblée que la NASA s'adresse à des crétins finis qui s'imaginent que notre planète puisse exploser sous l'effet d'une éjection de masse coronale. Le danger n'est pas là, il se trouve au niveau des diverses infrastructures électriquement connectées qui composent le socle de notre civilisation.

 Ensuite, il est question des cycles solaires, selon ce communiqué, ils durent 11 ans et il est donc tout à fait normal que le soleil connaisse un sursaut d'activité. Sauf que ce cycle est très différent des autres, il accuse un retard de plus d'un an alors que les autres étaient réglés comme une horloge. En outre, on omet de dire que le nombre des taches solaires est très inférieur à celui que l'on attend lors d'un maximum solaire. On omet également de mentionner que cette fois le cycle de 11 ans coïncide avec un autre cycle de 22 ans. Nous ne sommes pas dans une configuration normale du soleil mais d'après ce communiqué rien en sort de l'ordinaire, la preuve, il suffit d'avoir plus de  11 ans pour avoir déjà vécu un maximum solaire !

Et quand finalement on aborde les effets au niveau du sol, il n'est question que de pannes de satellites, de GPS et de transformateurs électriques. Il n'est fait nulle mention de cataclysme global ou en cascade et heureusement les opérateurs peuvent être avertis et couper l'alimentation de leurs appareils.
Là encore, tout est fait pour minimiser l'ampleur de la catastrophe, on reste dans le cas de figure d'une tempête de moyenne intensité où il suffit de mettre les systèmes en veille pour les préserver. Un Killshot a la capacité de griller tous les composants électroniques et de ramener une grande partie du monde au moyen âge. Un moyen âge sans paysanerie ni agriculture mais avec des milliards de gens démunis et incapables de se prendre en charge, autrement dit une apocalypse post industrielle où seuls les plus violents pourraient survivre.
Après un Killshot, le monde risque plus de ressembler à l'univers de Mad Maxqu'à celui des télétubbies. De ce point de vue, on comprend mieux pourquoi la NASA ménage le public. Mieux vaut entretenir l'illusion jusqu'au bout plutôt que de lui faire affronter la réalité en face.



Impacts of Strong Solar Flares :

Compte tenu d'un besoin légitime de protéger la Terre des formes les plus intenses de la météo spatiale (de grands sursauts d'énergie et de particules électromagnétiques qui peuvent parfois surgir du soleil) certaines personnes craignent qu'une éruption solaire gigantesque pourrait contenir assez d'énergie pour détruire Terre, mais ce n'est pas vraiment possible.

L'activité solaire est en effet actuellement montée en puissance vers ce qui est connu comme le maximum solaire, quelque chose qui se produit environ tous les 11 ans. Cependant, ce même cycle solaire a eu lieu au cours des millénaires et toute personne âgée de plus de 11 ans a déjà vécu un tel maximum solaire sans dommages.

Cela ne veut pas dire que la météo spatiale ne peut pas affecter notre planète. La chaleur explosive d'une éruption solaire ne peut pas faire tout le chemin vers notre globe, mais le rayonnement électromagnétique et des particules énergétiques le peuvent certainement. Les éruptions solaires peuvent modifier temporairement la haute atmosphère et créer des perturbations dans la  transmission de signaux tels ceux d'un satellite GPS à Terre provoquant son arrêt. 
Un autre phénomène produit par le soleil pourrait être encore plus perturbateur. Connu sous le nom "  d'éjection de masse coronale" ou  "EMC", ces explosions solaires propulsent des vents de particules et des fluctuations électromagnétiques dans l'atmosphère terrestre. Ces fluctuations pourraient induire des fluctuations électriques au niveau du sol qui pourraient souffler les transformateurs des réseaux électriques. Les particules d'une EMC peuvent aussi entrer en collision avec les systèmes électronique cruciaux à bord d'un satellite et perturber ses systèmes.

Dans un monde de plus en plus technologique, où presque tout le monde s'appuie sur les téléphones portables et où les GPS contrôlent non seulement le système de navigation de voûte auto mais aussi la navigation  des avions et les horloges extrêmement précises qui régissent les transactions financières, la météo spatiale est une affaire sérieuse.

Mais il y a un problème de la même façon les ouragans sont un problème. On peut se protéger en ayant des informations au préalables et en prenant les précautions appropriées. La veille d'un ouragan, un habitant peut rester sur place ... ou il peut fermer sa maison, éteindre les appareils électroniques et de sortir. De même, les scientifiques de la NASA et de la NOAA donnent des avertissements aux compagnies d'électricité, aux opérateurs d'engins spatiaux et aux pilotes des compagnies aériennes avant qu'une CME vienne frapper la Terre pour que ces groupes puissent prendre les précautions nécessaires.

Le Space Weather Prediction Center de la NOAA (http://swpc.noaa.gov) est la source officielle du gouvernement américain pour les prévisions de la météo spatiale, les alertes, la surveillance et les avertissements. L'amélioration de ses capacités prédictives est l'une des raisons pour lesquelles la NASA étudie le soleil et la météo spatiale. Nous ne pouvons pas ignorer le climat spatial, mais nous pouvons prendre les mesures appropriées pour s'en protéger.

Et, même dans le pire des cas, les éruption solaires ne sont pas capables de détruire physiquement la Terre.

 http://www.nasa.gov/mission_pages/sunearth/news/flare-impacts.html

 Traduction :
http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Laurent Franssen 24/05/2013 02:46


Merci Max,
mais " jamais " jamais,

faut jamais dire jamais disent les Francais.

Ca m'arrivent de pèter un cable.

La plupart du temps c'est sur les informations que je lis et non sur les personnes. 

MouHaHa 16/05/2013 18:31


VA MANGER TES FRITES PD HAHA JTE BAISE TOI ET TA MAMAN !!!! VA SUCER TON PERE HAHA

Max 16/05/2013 17:12


LOL, un peu médiocre ces tentatives d'usurpations des deux derniers messages.


Non seulement tu es incappable d'associer un lien à son pseudo mais en plus Laurent n'entretient jamais ce genre de propos haineux/irrespectueux.



Laurent Franssen 16/05/2013 16:46


oui  tu fouéte ta race de québécois de merde casse toi batard !

Max 16/05/2013 16:42


C'est moi qui est pété !!!

poupinou 16/05/2013 14:33


C'est parcequ'un tsunami produisant des vagues de 23 mètres était absolument impossible que l'on a construit des digues capables d'arrêter des vagues de 15 mètres au maximum à la centrale de
Fukushima Daiïchi... on a vu la suite. Alors les certitudes des scientifiques de la Nasa, laissez-moi rire ! Posez-leur la question : que fera le soleil de la terre lorsqu'il arrivera en fin de
vie dans 4 ou 5 milliards d'années ? et vous en connaîtrez sa puissance destructrice !

dimitri 16/05/2013 03:27


rien a craindre la NaSa . j'attends le cycle 25 avec impatience 


 

Max 16/05/2013 01:07


Le "KillShot" ne viendra probablement pas du soleil mais plutôt des effets d'une guerre nucléaire. Cette guerre n'est pas impossible à éviter si on arrive tous à s'aimer et se pardonner pour
reconstruire une société équilibré.

lesage 16/05/2013 00:04


une grande partie du monde est encore au moyen age...

popp 16/05/2013 00:00


...

popp 15/05/2013 23:56


...

Laurent Franssen 15/05/2013 22:22


Rien à craindre.

Archives

Articles récents