Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La NASA confirme la présence de la comète Elenin

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 19 Octobre 2011, 15:09pm

Catégories : #Astronomie - Espace

 

La NASA confirme la présence de la comète Elenin

 

Source : l'éveil 2011

 

Enfin, la nouvelle est tombée ! La Nasa confirme le 7 octobre 2011, dans un bref communiqué sur le site de STEREO, avoir détecté la comète C/2010 X1 (Elenin) grâce au satellite STEREO A HI-2 dans la période du 16 au 26 septembre 2011 :

http://stereo.gsfc.nasa.gov/gallery/item.php?id=stereoimages&iid=167 

Voici le commentaire de la Nasa à propos de la vidéo déroulée sous forme de photo élargie de la période du 16 au 26 septembre sur laquelle Elenin se trouve à plusieurs endroits:

« Si on regarde attentivement, trois petits satellites du soleil peuvent être aperçus dans cette vidéo zoomée et magnifiée du télescope HI-2 de STEREO Ahead. Celle qui est la plus facile à voir est la comète 45P/Honda-Mrkos-Pajdusakova sur le côté gauche de la vidéo. Elle bouge très lentement, et pouvait avoir été prise pour un défaut de caméra si elle n’eut pas soudainement produit une belle et très active queue de comète en réponse au vent solaire qui vint à ce moment. Juste en-dessous de la comète 45P se trouve l’astéroïde Vesta, en mouvement visible dans le sens opposé au fond du ciel. Le troisième objet est notre bonne vielle amie la comète Elenin, bougeant de la droite vers la gauche en passant par l’axe vertical. La comète Elenin a perdu énormément en brillance depuis fin août et n’est plus visible sur de nombreux télescopes, incluant HI-2 sur STEREO Behind. Elle est à peine visible sur STEREO Ahead HI-2. »

Ce commentaire concerne la période où Elenin était impossible à voir au télescope depuis la Terre. Mais le plus important est d’avoir une confirmation de la NASA de la survie d’Elenin, ainsi que je l’avais prévue contre l’avis de la majorité des astronomes en culotte courte, et de leurs perroquets pleins de fiel dans la bouche.

Mais ce n’est pas tout. Jean-François Soulier, astronome travaillant avec un télescope de 255 mm, dont les rapports peuvent être suivis ici :

http://6888comete.free.fr/fr/RAPPORT%20MPC%20FRANCE%20C10.txt 

est un spécialiste des comètes :

http://6888comete.free.fr/fr/dossierscometesfrance.htm 

Il a pris de nombreux clichés confirmant, de son côté, la présence d’Elenin le 15 octobre 2011. Cette fois, on la voit mieux, bien que la pleine lune venait d’avoir lieu le 12 octobre, apportant ainsi une pollution lumineux conséquente :

http://6888comete.free.fr/fr/imageC2010X1eleninfrance.htm 

Souvenez-vous de la courbe des magnitudes d’Elenin au cours de son orbite de proximité (les différents points noirs représentent les différentes observations) : 

http://www.aerith.net/comet/catalog/2010X1/mag1.gif

La toute première image que prit Jean-François Soulier d’Elenin date du 30 janvier 2011 où Elenin était un point à peine visible dont la magnitude ne dépasse pas 19 (voir le graphique ci-dessus). A cette époque, elle se trouvait à 2,95 UA de la Terre et était déjà active avec sa chevelure :

Comparez maintenant cette photo d’Elenin – AVEC chevelure à environ 3 Unités Astronomiques de nous le 30 janvier 2011 – avec celles de Francis Walsh d’Elenin – SANS chevelure à environ 0,23 UA de nous le 14 octobre 2011 – sachant que la chevelure d’une comète fait quelques milliers de kilomètres de largeur et que le noyau ne fait que 4 kilomètres de diamètre. Les deux télescopes sont de 25 cm environ. Nous voyons tout de suite que les images du 14 octobre 2011 sont conformes à ce qu’on doit attendre de la taille et de la luminosité d’Elenin.

Pour mémoire, voire l’article du 14 octobre 2011 à propos de la survie d’Elenin après son périhélie :

http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=5156

La photo 19 de Francis Walsh du 14 octobre :

 En conclusion, nous avons la confirmation par la NASA qu’Elenin a bien survécu à son périhélie. Nous avons aussi la confirmation d’un astronome amateur français, Jean-François Soulier. Il encadre de nombreux camps d’astronomie et travaille dans plusieurs observatoires : Puimichel, CERGA (CNRS), la Sorbonne (Société Astronomique de France ). Nous avons également la confirmation de Francis Walsh grâce à qui j’ai pu identifier C/2010 X1 (Elenin) dans les clichés de 18 à 27 de la série de photos du 14 octobre 2011.

Mais malgré cela, les debunkers Leonid Elenin (découvreur de la comète du même nom) et Kevin Heider sur le site spaceobs.com, et des dizaines d’autres perroquets, continuent de faire semblant qu’Elenin n’existe plus, qu’elle s’est désintégrée. Leur problème est qu’ils ont tellement affirmé que tel était le cas, qu’il leur devient impossible de faire le grand écart et avouer leur erreur du haut de leur orgueil.

Le problème, au fond, c’est qu’il ont aussi affirmé et répété inlassablement qu’Elenin ne représentait aucun danger, et ce contre l’évidence même de la statistique selon laquelle Elenin n’avait qu’une chance sur 550 milliards d’être alignée dans l’ombre de la Terre deux fois, les jours (+/- 1 jour et +/- 3 jours respectivement) où eurent lieu deux des sept plus gros séismes jamais enregistrés sur la Terre, en suivant une loi mathématique de croissance des magnitudes corrélative à la décroissance des distances.

Elenin s’est comportée comme un condensateur se déchargeant par le « câble » que constitue la queue de magnétosphère terrestre dans sa partie nocturne, servant ainsi de diélectrique au condensateur « Elenin ». Bref, Elenin a émis deux fois un « éclair » puissant dans le plasma qui s’éloigne de nous côté nuit. Elle le refera très certainement bientôt.

Le prochain alignement en opposition, c’est-à-dire dans la même configuration que nous avons déjà connue pour les séismes du Chili (8,8) en février 2010 et au Japon (9,2) en mars 2011, aura lieu le 22 novembre 2011. C’est la date autour de laquelle pourrait se produire le séisme le plus violent qu’ait jamais connu l’actuelle humanité puisqu’il est évalué à 9,8 sur l’échelle des magnitudes des moments en vertu de la théorie des comètes électriques.

Elenin est une comète UNIQUE en raison de sa très faible inclinaison (quasi-coplanaire, et co-axiale au moment de l’alignement), de sa charge électrique importante (orbite de 11.800 ans pour se charger) et de l’étrange corrélation entre son dernier passage (nous estimons que l’excentricité est égale à 1 compte tenu d’une approximation de calcul ne tenant pas compte de l’influence gravitationnelle de Saturne en 2009 gonflant l’excentricité annoncée à 1,000028) et la disparition de l’Atlantide et de la fin brutale de l’Ere Glaciaire, il y a justement 11.800 ans environ. Un schéma (en anglais) résume le propos de l’étendue du risque :

Archives

Articles récents