Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La NSA a-t-elle assassiné Hugo Chavez ?

Publié par wikistrike.com sur 19 Janvier 2014, 06:43am

Catégories : #Politique internationale

La NSA aurait assassiné Hugo Chavez

 

 

 

 

93132648.jpgEn 2013, le Venezuela a connu un des moments les plus difficiles de son histoire avec le décès du Président Hugo Chavez, le 5 mars. Chavez, leader de grande envergure, fut victime d’un cancer agressif dont il mourut en moins de deux ans.

 

Pendant ses quatorze années au pouvoir, ce Président charismatique (toujours élu démocratiquement et à la grande majorité) s’est confronté à de grands et puissants ennemis : coups d’état, sabotages économiques, interventions électorales, guerre psychologique, financement à coup de millions de dollars à l’opposition du pays par des agences américaines, et des attentats contre sa personne , furent quelques unes des méthodes et des stratégies de déstabilisation auxquelles il dût faire face pendant son mandat.

 

Il était en tête de liste de la CIA comme cible principale de leurs agressions et les États-Unis amplifièrent de façon significative (ouvertement ou secrètement) leur présence militaire autour du Venezuela durant sa Présidence. Tout cela fit que sa mort brutale et inattendue fit naître beaucoup de soupçons parmi ses partisans et tous ceux qui s’intéressaient à sa vision sociopolitique. Chavez défiait les intérêts des plus puissants et en même temps contrôlait les plus grandes réserves pétrolières de la planète.

La mort de Chavez , un assassinat politique ?

Il y a quelques années, cette question aurait fait sourire une grande partie des lecteurs, mais aujourd’hui, avec l’immense quantité de documents publiés par le lanceur d’alerte Wikileaks et l’ex agent de la NSA, Edward Snowden, nous informant sur les graves atteintes aux droits de l’homme et à la souveraineté des pays commises par le Gouvernement des États-Unis, ce ne sont plus seulement les « conspiranoïaques » et les connaisseurs de la politique sale des États-Unis qui se posent des questions de ce genre.
Aujourd’hui le monde sait comment le gouvernement des États-Unis espionne ses amis, ses alliés, ses citoyens et ses ennemis ; personne n’échappe aux yeux et aux oreilles de Washington. On sait aujourd’hui que presque toutes les ambassades des États-Unis dans le monde sont des centres d’espionnage et d’opérations d’intelligence, bafouant ainsi toutes les normes et les règles internationales, sans se soucier des conséquences. On sait toutes les graves atteintes aux droits de l’homme qui ont été commises par les forces armées américaines en Irak et en Afghanistan, et on sait aussi comment le Gouvernement de Barak Obama a augmenté l’utilisation d’avions sans pilotes (drones) pour assassiner des innocents par télécommande.

On sait aujourd’hui la rage avec laquelle le Gouvernement du premier Afro-étasunien à la Présidence poursuit ceux qui dévoilent des vérités sur les abus de Washington, et plus encore quand ce sont des citoyens étasuniens comme Bradley (Chelsea) Manning, Edward Snowden et Jeremy Hammond. On sait que Washington a utilisé son pouvoir économique pour tenter de neutraliser Wikileaks et geler ses finances, bloquant son accès à Mastercard, Visa et Paypal avec le seul objectif d’étouffer sa voix et d’empêcher sa publication continue de documents qui dévoilaient les basses actions de la Maison Blanche.

Toutes ces révélations ont rendu le public mondial moins sceptique et plus réaliste quand il s’agit de la capacité du Gouvernement américain à réduire ses ennemis au silence, cacher ses erreurs et utiliser tous les moyens possibles pour conserver sa domination.

Hugo Chavez a toujours été un caillou dans la chaussure impériale. Sous-estimé par les analystes et conseillers « d’esprit guerre froide » de Washington, Chavez mit fin à l’influence et à la domination des États-Unis en Amérique Latine en moins d’une décade. Il a transformé le Venezuela, pays dépendant et soumis à la culture politique américaine en une nation souveraine, libre, indépendante, digne et orgueilleuse de ses racines, de son histoire et de sa culture afro-indo-américaine. Il a repris le contrôle des ressources stratégiques, non seulement du Venezuela mais dans toute l’Amérique Latine, toujours sous le drapeau de la justice sociale.
Il a impulsé l’intégration régionale et la création d’organisations comme l’Union des Nations Sud-Américaines (UNASUR), l’Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique (ALBA), la Communauté des États Latino-Américains et des Caraïbes (CLAC), entre autres. Sa main ferme face aux agressions des États-Unis fut un exemple et une inspiration pour des millions dans le monde, qui virent avec espoir la révolution au Venezuela et son expansion régionale.

Sans doute beaucoup d’intérêts puissants à Washington et ailleurs, désiraient la disparition physique de Hugo Chavez. Ils essayèrent d’y parvenir avec un coup d’État soutenu par Washington en avril 2002 qui échoua. Quelques mois après, on essaya de le sortir du pouvoir par un très important sabotage économique qui faillit détruire l’industrie pétrolière du pays, mais cela aussi échoua. Un an et demi après, des paramilitaires mercenaires furent envoyés de Colombie pour l’assassiner mais ils furent capturés par les autorités Vénézuéliennes et le complot fut neutralisé. Dans les années qui ont suivi, il y eut de multiples attentats contre sa personne et beaucoup de plans pour déstabiliser son gouvernement, mais aucun ne fonctionna.
Pendant ce temps, la popularité de Chavez ne cessait de grandir et son projet socialiste commençait à se consolider dans le pays.

Les documents de la NSA filtrés par Snowden, ont révélé que le Président Chavez et son gouvernement était sur la liste des six cibles principales de l’espionnage Américain depuis au moins 2007. À peine un an avant, la Maison Blanche avait créé une mission spéciale d’intelligence pour le Venezuela, qui faisait ses rapports directement au directeur national d’intelligence sans passer par la CIA ni aucune des 15 autres agences d’intelligence des États-Unis.
Cette mission spéciale était complètement clandestine et disposait de grands moyens financiers et autres. Il existait seulement deux autres missions de ce style : pour l’Iran et la Corée du Nord. Associer le Venezuela à deux pays ennemis déclarés de Washington est un indicateur du niveau de menace qu’Hugo Chavez représentait pour le Gouvernement des États-Unis.


La maladie

Le cancer dont souffrit Hugo Chavez, et qui causa sa mort si subite était rare. Comme Nicolas Maduro l’a expliqué, son cancer fut inhabituel, sans nom et très agressif. Il n’était pas d’un organe en particulier. Il n’y a pas eu de cas de cancers dans la famille Chavez, il n’y avait aucune prédisposition génétique. Il fut détecté en Juin 2011 et malgré de très forts traitements il mourut en moins de deux ans.

Des documents déclassifiés de l’armée des États-Unis obtenus par Associated Press en 1995 grâce à la Loi d’Accès à l’Information (FOIA) mirent en évidence que depuis 1948, le Pentagone cherchait à mettre au point une arme de radiation pour les assassinats politiques.

Une autre étude des renseignements de l’armée étasunienne en 1969 confirma que l’utilisation clandestine de la radiation en tant qu’arme pouvait causer de graves maladies ou même la mort d’adversaires politiques. En d’autres termes, c’était une méthode d’assassinat qu’ils mettaient activement au point.

On peut facilement imaginer, si Washington faisait des essais de radiation comme arme d’assassinat politique depuis 1948 jusqu’où a pu parvenir cette technologie au 21e siècle.

Assassinat par le biais de l’espionnage

Un câble secret du Département d’État du 31 Janvier 1976 alertait sur les graves effets sur la santé causés par les micro-ondes radioactives utilisées par le KGB pour espionner l’ambassade États États-Unis à Moscou :

« Selon nos médecins experts l’exposition prolongée à des micro-ondes radioactives aux niveaux mesurés à l’ambassade des États-Unis constituent une menace pour la santé ».

Pourtant Washington développa des outils d’espionnage beaucoup plus puissants et avec de plus grandes fréquences de radiation.

Des documents de la NSA, filtrés par Edward Snowden et publiés récemment par le journal AllemandDer Spiegel se référent à un puissant équipement développé par l’agence Américaine, qui émet des radio-ondes continues et à haute fréquence contre une cible pour surveiller et capturer toutes ses communications. D’après un document ultra secret de la NSA, cet équipement, le CTX4000 est une« unité radar portable d’ondes continues (CW). Il peut être utilisé pour illuminer une cible afin de récupérer de l’information en dehors du réseau ».

Le CTX 4000 a la capacité de collecter des signaux qui ne pourraient l’être autrement, ou le seraient très difficilement ainsi que leur traitement. Le document détaille ses capacités : « Rang de fréquence :1-2 GHz ; bande large à 45MHz ; puissance de sortie :jusqu’à 2W, utilisant l’amplificateur interne ; amplificateur externe jusqu’à 1KW ».

Un kilowatt est une forte capacité et quantité d’ondes radioactives. Cette quantité projetée sur une personne pendant une période continue peut causer de graves dommages à sa santé. L’étude de l’Armée des États-Unis en 1969, (mentionnée antérieurement) sur les effets sur la santé de la radiation en tant qu’arme, souligne que l’impact (ou l’évènement désiré, en d’autres termes la mort de la cible) pourrait avoir lieu des années après l’exposition à l’agent radioactif.

Parmi les documents de la NSA publiés par le Spiegel, se trouvent des renseignements sur d’autres formes d’espionnage au travers des téléphones portables, des systèmes Wifi, et des réseaux mobiles qui pourraient aussi avoir de graves effets sur la santé des cibles. Pourtant l’utilisation d’un équipement radar portable qui émet des ondes continues à haute fréquence contre une personne semble être plus encore qu’un mécanisme d’espionnage un instrument d’assassinat.

Hugo Chavez fut la principale cible de la NSA pendant des années. La possibilité que leurs outils d’espionnage aient contribué, sinon causé sa maladie, ne parait plus autant science fiction que ça l’aurait paru en d’autres temps.

Eva Golinger
Traduit de l’espagnol par irisinda

Legrandsoir

Commenter cet article

lesaint 23/01/2014 09:24


Pour sûr l'ami, ta source est surement plus juste que toues les autres, mais que fais-tu ici ?


lesaint

Max 22/01/2014 14:06

Et cette réponse explique pourquoi tu fais tellement d'erreurs... T'es pas connecté où tu crois.

lesaint 22/01/2014 09:36


@Max Bonne question dont la réponse est déjà fournie...


Et donc qu'en conclus-tu ? De l'article.


lesaint

Max 22/01/2014 07:16

Comment peux-tu savoir de quoi il est question si t'as pas lu l'article ?

Max 22/01/2014 07:06

Un élement est dit radioactif car il emmet des ondes(et des particules qui eux laissent des traces) mais il n'y a pas de différence de nature entre les ondes radio, les ondes lumineuses et les
autres ondes électromagnétiques(seulement la fréquence qui change).

lesaint 22/01/2014 00:41


Max


Ici il n'est même pas question d'émetteur d'onde, mais radio activité. Quel est le pire radio élément issue de la fission ? le Strombuim. Et 1grs de strobium c'est 450.000 ans d'émission.


Où trouve t-on une souce radioactive dans le cadavre de Chavez ?


Nul trace max !


Ce n'est donc pas radio actif. Dans les années noir les Russe bombardaient l'ambassade US de Moscou avec des micro ondes, 4 ou 5 Ambassadeur y sont passés, au mieux des maux de têtes,
vomissements.


Pour l'agent double Russe l'empoissonnement a été effectif, la causse iradiation alimentaire.


Pour Araft (pardon de l'écorché) on a longtemps dit assassinat, mais qu'ont dit les examens, Rien, la Suisse ? Non ce fut un simple coup pour justifier une embrouille dans la restitution des
milliards or des comptes juifs de 45.


Non, rien car il n'y a rien eu Chavez est mort de mort naturelle. Mais je reconnais que la totalité de AS est sous les retombées radioactives des essaies nucléaire du Névada, comme c'est le cas
en Russie, dans un coin du Sahara ou sur les Atôles.


En fait on pense qu'il y a encore en suspenssion dans l'atmosphère quelque 150 tonnes de matière hautement radioactive, il est là le vrai poison, car 450.000 ans c'est long, très long.


lesaint

Max 21/01/2014 14:59

6 à 7 mètre car le module émet omnidirectionnellement, maintenant place-le au foyer d'une parabole et il devient directionnel et peut émettre sur de plus longue distances. Il y a autre chose mais
tu ne l'effleure même pas. T'es connecté à des ti-clowns de l'astral qui font de toi leur marionette.

lesaint 21/01/2014 10:07


Max tes agressions incssantes ne fond que démontrer ton jeu.


Prend ton four micro onde démonte-le, récupère le module émetteur, et tu as là une amre. super, sauf que pour sa marche il faut être à 6 - 7 mètres. Alors je pense que c'est la femme de Chavez
qui l'a assassinée.......Ben ouais elle est de la NSA, et non CIA comme dit dans le titre.


Et crois-tu que j'ai besoin de tout lire pour savoir ? Non, mon petit il y a autre chose et s'est sans limite.


lesaint

Max 20/01/2014 23:10

Donc ta culture se situe en dessous de celle d'une palourde Dalek mais un peu au dessus de celle de ton collègue lesaint. "Un kilowatt es una fuerte capacidad y cantidad de ondas radioactivas." Oui
1000 watts de puissance d'ondes dirigé vers un organisme vivant ça cause des dommages, si tu ridiculise ce fait tu peux toujours le tester sur toi (ou sur ta belle-mêre si t'as un doute). Le titre
est une interrogation et non pas une affirmation.

lesaint 20/01/2014 19:27


Franchement Dalek, bravo il n'y a que toi qui a lu l'articlen ous on sarrête au titre, car tout le reste est forcément une merde


lesaint

Dalek 20/01/2014 13:00


"Un kilowatt est une forte capacité et quantité d’ondes radioactives"


Ils vont les chercher où leurs scientifiques pour écrire un tel paquet de conneries, sérieusement... je sais que le public conspi de base a la culture d'une palourde, mais quand même, ils
pourraient au moins faire semblant de ne pas trop les prendre pour des cons.

lesaint 20/01/2014 09:12


Max


tu te poses des questions sans aucun intérret, les femmen ne manifest-elles pas rémunérés, s'ils sont des religieux leurs revenus il le percoivent forcément sous aides ou dons, donc oui ils sont
payé pour cela, comme dans le cas des millier de manifestation en Israël où les religieux défile dans les rues obligeants les commerces à fermer le sabbat et fêtes religieuse juives.


Pour la plus par ils sont étudiants d'une école religieuse, ils sont donc dans les rues pour faire bien. La preuve de cette salle idéologie réside dans l'inhumanité des juifs même envers d'autres
sectes juives telle les millions de Sépharades qui ont servit d'expérience en 67, beaucoups en sont mort, et les vivant ne sont plus très humain depuis.


L'idéologie juive qu'elle soit sioniste pour ne pas dire laïque ou quelle soit religieuse démontre que  c'est tout l'état juif qui est la bête et même mais cela n'est pas dans leur foi
l'antéchrist. Ils règneront dans l'ignominie jusqu'a l'arriver du Messi, mais il est là pour chatier pas pour récompensé.


lesaint

Max 20/01/2014 00:07

Les juifs qui protestent contre l'existence de l'état d'Israel acceptent-ils quand même cet argent selon toi ?

lesaint 19/01/2014 23:29


@Max


Ben que veux-tu christ est un mot Grec ou Kristos pour dire Oint, Oint qui en Araméen veut dire Mashiah Yehoudaiy ou Messie yedouh qui veut dire Oint en Hébreux. Mais le mot n'existe pas dans le
judaïsme. Toutefois le mot est aussi plus ancien puisqu'il est en Indi Krishna. Ou Avatar du Dieu, ce qui revient à Oint de Dieu, l'Araméen s'apparentant plus à du Sanskrit (mélange de persant,
grec, sanskrit et hébreux).


Maintenant un religieux juif reçois un revenu de l'état d'israël, et souvent des dons au travers d'institutions religieuse (école). Loi qui à un peut changer il y a quelques années.


Si je te demande qui paye les religieux, c'est parce que tu as là la marque des deux grands courant religieux, dont celui provenant de l'Araméen qui est pro Chrétien.


lesaint

Max 19/01/2014 22:23


Arrête de te raconter des histoires la mauvaise foi ne vient que de toi. T'as le droit d'admettre avoir eu tort(surtout sur Chavez). Je ne me moquerai pas de toi. Ne laisse pas ton orgueil
dominer ta vie.


Je ne sais à quel petit jeu tu t'amuses mais ce n'est pas seulement à Doyle que tu fais du tort avec ton attitude/discours, est-ce voulu ?


Pourquoi m'as-tu demander qui paye les juifs religieux ?


 


 


(P.S.; Le mot christ existe. http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/christ/15764?q=christ#15622 )


Très inculte pour quelqu'un qui se qualifie prétentieusement de "saint"...


 

lesaint 19/01/2014 21:30


Max il t'es dit qu'un juif pratiquant ne peut être en contact avec des non juifs, il t'es dis qu'un ultraorthodoxe ne doit pas faire grand chose, mais que la communauté dois lui venir en
aide.Seul les juif occidentaux ont une vision plus large, car eux ne portent pas forcément l'habit, ils sont droit à l'informatique, il peuvent donc utiliser la technologie, et gagner leur vie
avec.


Tous les autres n'ont pas le droit de travailler autrement que pour eux même, le reste est de la "mendicité".


Quand au mot juif, il est évident que tu as chercher, mais tu fais là preuve de mauvaise fois, le mot Christ non plus n'existe pas, et alors ?


lesaint

Max 19/01/2014 21:11


On retrouve même la preuve de l'implication des USA d'un coup d'état contre Chavez dans un document de la maison blanche.


http://fromthewilderness.com/free/ww3/082106_proof_documents.shtml


Force toi un peu, QUAND MÊME !

Max 19/01/2014 21:03


Tu ments il n'y a aucune mention de financement sur le lien de ta source de connaissances(Wikipédia, lol)


Les juifs disent ne pas avoir besoin d'un intermédiaire.


Jésus l'inventeur du christianisme ? Si tu veux mais certainement pas du judaisme ni le terme Juif que tu ne peut définir qui fut "inventé" au 13eme siècle.


 


T'as pas regardé ce sympathique vidéo ?


" />


 


 

lesaint 19/01/2014 20:33


Tient donc Max, mais tes deux réponses sont dans le liens plus bas, ne l'aurais tu point lu ?


Frocément, sinon tu ferait la différence netre un laïc et une religieux voir un ultra religieux.


Quant au soit disant complot contre Chavez tu sais tout comme moi qu'il n'existe aucune preuves, comme le dit si bien Assange il ne peuvent pas prouver que j'ai mis en danger des informateurs US
en pays ennemi.


Mais j'apprécie ta mauvaise foi, je constate de ce fait ton oeuvre.


Puis conformément au Christianisme, Jésus est bien l'inventeur puisqu'il est unanimement reconnu comme le Fils du Père, qui nomment ces enfants des Juifs, et ceux qui luttes avec Lui des
Israéliens.


lesaint

Max 19/01/2014 20:16


Les infos/documentaires sur les tentatives de coups d'états de la C.I.A. contre Chavez sont encore disponibles. Je ne vais tout de même pas tout te donner.


C'est certainement pas Jésus qui a inventé/défini les Juif.


Pour entretenir et ne pas sembler le fuir le dialogue je te suggère de répondre à mes questions au lieu de me traiter lâchement de menteur sans preuves/arguments.


 


Les juifs qui protestent contre l'existence de l'état d'Israel sont payés eux aussi selon toi ?


 Est-ce que les juifs/Juifs "traditionnels" enseignent le Talmud ?


 


 

lesaint 19/01/2014 19:47


Le vrai Juif est celui que prône Jésus et le Christ, le Sammaritain en est proche, mais Jésus est araméen non hébreux.


Et je t'en pris Max ne te fais pas passer pour plus savant que tu n'es, car tu ment.


Quand à ces prétendues tentatives d'assassinats de Chavez démontre moi quand comment pourquoi ? Car c'est du pipot.


lesaint

Max 19/01/2014 19:41


@lesaint; La C.I.A. à tenté à quelques reprises de renverser/tuer Chavez.


Quand tu me poses la question 'qui paye les juifs' tu généralises et sous-entends qu'ils sont tous de connivence.


Tu ne m'apprends rien de neuf le religieux, c'est plutôt toi qui devrais faire plus de recherches.


 


 Est-ce que les juifs/Juifs "traditionnels" enseignent le Talmud


C'est quoi selon toi ètre un "vrai" Juif ?  Est-ce une race? Une religion ? Une organisation ?


 


 

lesaint 19/01/2014 19:24


Tient Max un début : http://fr.wikipedia.org/wiki/Courants_du_juda%C3%AFsme


lesaint

lesaint 19/01/2014 19:13


Max rien dans l'apparence ne différentie un juif traditonnel d'un faux juif, c'est dans l'enseignement et la pratique. Je ne dis pas que tous les juifs sont faux, je dit que les faux se sont
appropriés le mouvement sioniste des sahkénazes pour tué l'histoire.


Il y a au moins deux courrants principaux, et ils sont totalement contraire.


 renseigne toi, je ne vais tout de même pas tout te donner


Et d'ailleurs on est absolument pas hors sujet, on parle des possibles raison que la CIA est pue avoir de tuer un président moins dangereux qu'un Kadafi qui lui n'a pas hésité à s'en prendre à
l'occident.


lesaint

Max 19/01/2014 18:46


@lesaint; T'as fini de faire le boulet avec tes hors-sujets. ? On parle de Chavez et non pas de Kadafi.


Les juifs qui protestent contre l'existence de l'état d'Israel sont payés eux aussi selon toi ?





 


" />


 


http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2013/12/31/new-york-ces-juifs-religieux-qui-manifestent-contre-israel-5259566.html


 


Pour en revenir au sujet. C'est pas la N.S.A. qui s'occupe de ce genre de boulot c'est plutôt la C.I...aaaaaahhhhh !

lesaint 19/01/2014 18:38


Alors on fait comme d'ab Max on fuit, on entretient pas le dialogue, histoire de ne pas à avoir à remettre ces convictions dans la poches pour voire clair, et reconnaitre ses ereures ?


lesaint

lesaint 19/01/2014 17:28


Bien sûr je passerais les détails de l'appétit sexuel du monsieur kadafi, cela ferait palir même le DD,Soral, Mey, LL.....


J'aime l'inculture du profane


lesaint

lesaint 19/01/2014 17:25


Après cela si tu maintient qu'il faisait la différence entre un sioniste et un joif, c'est que tu es franchement inculte.


lesaint

lesaint 19/01/2014 17:24


Et cela :


Hugo Chavez et ses liens avec l’Afrique






Mouammar Kadhafi et Hugo Chavez, sur l'île de Margarita, en septembre 2008.

AFP







Par RFI



Le président vénézuélien Hugo Chavez est décédé, ce mercredi 6 mars, des suites d’un cancer. Il s’est éteint à l’âge de 58 ans, après quatorze années de pouvoir. Le pays a décrété sept jours de
deuil. Bien qu’il ne se soit pas rendu dans de nombreux pays d’Afrique - il est allé en Afrique du Sud et au Nigeria, notamment - les liens d’Hugo Chavez avec l’Afrique étaient marqués par une
très forte proximité politique. C’est ce que nous explique, Paul-Simon Handy, directeur de recherche à l’Institut d’études de sécurité de Pretoria, invité Afrique de RFI, ce mercredi 6 mars, et
interviewé par Romain Auzouy.




RFI : Tout récemment, en février 2013, lors d’un sommet Afrique-Amérique latine et Caraïbes, en Guinée équatoriale, Hugo Chavez avait écrit un discours émouvant sur
la relation entre les deux continents. Dans cette lettre, il affirmait que l’Afrique et l’Amérique du Sud étaient un même peuple. Est-ce que c’est le témoignage le plus fort des amitiés
d’Hugo Chavez en Afrique ?


Paul-Simon Handy : Dans la rhétorique de Chavez, c’est certainement en droite ligne de cette narration là. Les liens de Chavez avec l’Afrique sont essentiellement politiques
; des liens idéologico-politiques. Oui, c’est un témoignage très fort. Sachant certainement qu’il n’allait pas échapper à son cancer, Chavez a envoyé cette lettre, même s’il l’a fait après
avoir été lui-même hôte d’un sommet Afrique-Amérique latine.


En fait, Hugo Chavez n’a jamais manqué une occasion de marquer un symbole de son attachement à l’Afrique, même si économiquement l’Afrique n’était pas le plus grand partenaire du Venezuela.


Dans ce contexte, quel écho la mort de Chavez a-t-elle créé en Afrique ?


Hugo Chavez est très populaire dans le continent. Pour ceux qui le connaissent, il est certainement l’un des derniers révolutionnaires qui, grâce à un discours anti-colonial,
anti-impérialiste et aussi anti-occidental, rallie des foules et touche un certain subconscient qui, en Afrique, résonne toujours énormément.


En Afrique, ses amis étaient des personnages mais aussi des personnalités assez contestées comme l’ancien président libyen, le colonel Mouammar Kadhafi. Vous savez, Kadhafi a beau avoir
mauvaise presse en Occident, pour certains, en Afrique, il reste un héros, pour des raisons similaires qui rendent Chavez également populaire dans son pays. Ainsi, Hugo Chavez est un
personnage populaire mais contesté par une frange de la population ; Kadhafi l’est aussi en Afrique.


Par ailleurs, des personnages pas du tout contestés en Afrique comme l’ex-président sud-africain, Nelson Mandela, avaient aussi un attachement particulier à Hugo Chavez. Vous voyez, Hugo
Chavez est un personnage qui se faisait adorer ou détester.


Il était également proche de l’ancien président du Nigeria, Olusegun Obasanjo, qu’il avait rencontré en 2006 lors d’un sommet de l’Union africaine, en Gambie. Est-ce que c’était
uniquement des amitiés entre dirigeants ou est-ce qu’Hugo Chavez se préoccupait réellement du sort des Africains ?


A vrai dire, je ne sais pas si l’Afrique avait forcément besoin d’un Hugo Chavez pour régler ses problèmes. Ce que beaucoup de dirigeants africains appréciaient forcément chez Hugo Chavez,
c’était finalement sa capacité à investir - aussi lourdement - dans des programmes sociaux et à utiliser la manne pétrolière pour finalement relever le niveau de vie de la classe pauvre de la
société. C’est certainement une leçon que beaucoup de leaders africains ont apprécié chez le président Chavez. Mais ceci dit, économiquement, le Venezuela n’est pas un partenaire essentiel
des pays africains parce que le pays exporte du pétrole en Afrique, et ceux qui n’en ont pas ne se ravitaillent pas chez le cousin vénézuélien. Donc les liens étaient plutôt symboliquement
marqués par une très, très forte proximité politique.


Hugo Chavez s’était rendu en Afrique du Sud en 2008. A cette occasion, il avait rencontré son homologue de l’époque, Thabo Mbeki. Est-ce qu’Hugo Chavez était clairement un soutien de
l’ANC ?


Oui, absolument. Les relations entre Hugo Chavez et l’ANC ont toujours été très fortes et on se rappelle encore récemment, au temps de sa gloire, le jeune trublion de l’ANC, Julius Malema,
ancien chef de la Ligue de la jeunesse de l’ANC, qui s’était rendu, en voyage d’études il y a près de deux ans au Venezuela.


Hugo Chavez était très populaire au sein de l’ANC en raison justement de son discours très anti-colonialiste et très anti-impérialiste, soucieux d’apporter certaines régulations des relations
internationales basées sur les normes d’égalité et de démocratie. C’est un discours qui résonne très fortement au sein de l’ANC, encore aujourd’hui. D’où cette vraie proximité qui était née
entre plusieurs dirigeants de l’ANC et Hugo Chavez. 



tags: + AFRIQUE - Afrique du
Sud - Hugo Chavez - Libye -
Mouammar Kadhafi - Nelson Mandela - Venezuela



lesaint

lesaint 19/01/2014 17:20


Celle-ci, attent on arrive au avec ça :


ISRAËL - Kadhafi aurait voulu un parti de juifs d'origine libyenne à la Knesset
par Israel Infos Redaction
La Libye a secrètement offert à des Israéliens d'origine libyenne une somme d'argent confidentielle pour former un "parti politique libyen". C'est ce qu'a affirmé Meir Kahlon, dirigeant de
l'Organisation mondiale des Juifs libyens au Jerusalem Post, mercredi.

Kahlon indique qu'entre 2005 et 2007, lui et deux autres membres de l'organisation ont secrètement voyagé à Amman pour rencontrer un représentant du gouvernement libyen sur la question non
résolue des biens juifs de Libye.

"Il nous a répondu qu'il ne pouvait pas nous donner de l'argent directement parce que nous habitions en Israël. Mais ils étaient prêts à nous donner de l'argent pour former un parti politique
libyen", affirme Kahlon, qui habite à Or Yehouda, dans la banlieue de Tel-Aviv.

"Il n'a pas dit combien et je ne peux vous donner le nom de ce fonctionnaire, mais l'offre était sur la table."

Pendant des décennies, la diaspora des Juifs Libyens, environ 200000 personnes principalement en Israël et en Italie, a demandé compensation pour les biens que ses membres ont laissé derrière eux
lorsqu'ils ont quitté ou ont été expulsés du pays. Les vagues de départ ont débuté dans les années 40.
Tripoli a continuellement ignoré les demandes d'indemnisation des personnes ou des organisations de cette communauté.

En 2005, une rencontre entre le petit groupe de Kahlon et l'officiel du ministère libyen des Affaires étrangères a été organisée par un député arabe israélien, une première du genre.
Elle a fait naître l'espoir d'une indemnisation pour les Juifs libyens, et les parties se sont rencontrées à nouveau en Jordanie en 2006 et 2007.

Lors de la dernière rencontre en 2007, l'officiel libyen, qui assurait être proche des dirigeants du pays, a proposé la formation d'un parti politique israélo-libyen comme un moyen de contourner
l'embargo sur Israël, mais son offre a été rejetée.

"Je lui ai dit qu'en Israël, même s'il y avait de nombreux partis politiques, nous étions un seul peuple », explique Kahlon.
"Je lui ai affirmé qu'en aucun cas nous ne formerions un parti libyen."

Quel genre de parti politique les Libyens avaient-ils en tête ? Nul ne le sait, vu que l'offre a été repoussée d'entrée par Kahlon.
Par conséquent, aucune autre réunion n'a été organisée.

Kahlon, qui est venu en Israël depuis la Libye en 1950 alors qu'il était adolescent, suit de très près l'évolution de la situation dans le pays en proie à un conflit meurtrier.

Il espère encore que les Juifs libyens pourront un jour voyager pour visiter leur pays de naissance et recevoir une compensation pour les biens privés ou communautaires qu'ils ont laissés
derrière eux.

"Ce n'est pas l'argent qui m'intéresse.
Ce que je veux, c'est pouvoir me rendre sur la tombe où ma mère repose." (GIL SHEFLER, JPost)





lesaint

lesaint 19/01/2014 17:19


Puis ceci:


Souvenez-vous… C’était il y a au moins un an à la TV israélienne.


 


Une famille était venue témoigner de la judéité de Mouammar Kadhafi. Le monde arabe se moquait de l’information, elle fut tournée en dérision. Aujourd’hui, les rebelles ne parlent plus que de
cela… Et la cousine présumée de Kadhafi revient sur le devant de la scène pour défendre le dictateur libyen…


Gita Boaron, cette femme vivant à Netanya et qui prétend être la cousine de Kadhafi, se souvient de lui enfant : « c’était un bon garçon, plein de joie et de malice. Je l’ai vu à plusieurs
reprises, nous grandissions et jouions ensemble. Il venait me rendre visite avec ma tante Didi. Le jour de mon départ pour Israël avec ma famille, il est venu nous voir. J’avais 13 ans et lui 7
ans. »


Boaron dit qu’elle ne s’attend pas, pour autant, à le voir arriver en Israël malgré les contacts diplomatiques qu’il a noués avec l’État Juif il y a un
mois.


« Qui a besoin de lui ici, à Netanya? » dit-elle. « Kadhafi est une personne misérable aujourd’hui. Je n’ai aucune sympathie pour lui. Il est le mal, et il mérite de mourir. Il a
tué son propre peuple. »


Boaron insiste également sur le fait que Kadhafi est Juif; « il est né du ventre d’une femme juive », dit-elle, ajoutant que, « il n’a pas un cœur miséricordieux comme nous les
Juifs, et il va payer pour cela en enfer. »



Et Boaron de révéler quelques secrets de famille : « la sœur de mon père a épousé un Musulman. C’était un grand embarras et une grande honte pour toute la famille » dit-elle. Elle
ajoute que sa sœur, après avoir été battue par son mari, « s’est enfuie, allant se réfugier chez des voisins. » Quelques années plus tard, convertie à l’Islam, sa tante s’est remariée
avec un arabe, donnant naissance à deux bébés, dont l’un était la mère de Kadhafi. « En tant que leader de la Libye, il était bon pour les Juifs, et n’a jamais interféré dans leurs affaires.
Quand nous sommes arrivés en Israël, on a coupé tout contact avec lui, mais on le voyait à la TV, on savait qui il était. »


Dans les faits, cette thèse collerait parfaitement avec ce qu’expliquent certains experts. Les alter-juifs sont les pires ennemis de ceux qui respectent leurs traditions. S’il est impossible de
vérifier ce que dit cette dame, il n’y a, en tout état de cause, pas de quoi être surpris… Mais ajoutons quand même que traiter Kadhafi de Juif aujourd’hui, n’est vraiment pas honnête alors que
tout son peuple l’a admiré en tant que Musulman pendant plusieurs décennies…


Elinor Cohen-Aouat – JSSNews


lesaint

lesaint 19/01/2014 17:18


Et encore cela :



PARIS (SIWEL) — Aïcha Kadhafi, fille du colonel déchu Mouammar Kadhafi vient de demander la nationalité israélienne révèle une source sûre à Siwel.








Aïcha Kadhafi (Reuters)




« Aïcha Kadhafi a demandé auprès des autorités israéliennes la nationalité de crainte d'être extradée dans le futur par les autorités
algériennes », a indiqué la même source.

Aïcha Kadhafi qui craint d’être expulsée par l’Algérie, avait officiellement demandé l’asile politique en Israël, annonçaient le 31 décembre des médias israéliens.

Avant la chute du régime de Kadhafi, Aïcha s’est réfugiée en Algérie, où elle s’est adressée plusieurs fois aux Libyens pour les appeler à renverser la domination du CNT, ce qui a mis le
gouvernement algérien mal à l’aise. Elle craindrait que l’Algérie ne finisse par céder aux pressions du nouveau régime libyen et ne l’extrade. La demande d’asile politique en Israël
formulée par la fille de Kadhafi avait aussi été rapportée par la télévision israélienne.

Aïcha, 35 ans, aurait affirmé qu'elle ne se sentira en sécurité qu'en Israël . Dans ses entretiens, elle a déclaré qu’elle espérait être autorisée à vivre en Israël.

Il convient de signaler qu’il y a plusieurs années, des rumeurs, surtout parmi les Juifs de Libye affirmaient que la mère de Mouammar Khadhafi, la grand-mère de Aïcha, était une juive
convertie à l’islam. C’est pourquoi, dans la mesure où cette information est vraie, la Loi israélienne du Retour, donnerait droit à Aïcha Kadhafi à immigrer en Israël et obtenir la
nationalité de l'Etat hébreu.

Les amis de Aïcha lui auraient conseillé de ne pas soumettre une demande officielle d’émigration vers Israël car les chances d’être acceptée sont minces vue que ce pays ne pouvait donner
refuge à la fille d’un dictateur arabe.

Aïcha avait sollicité les services d’un avocat juif américain, Alan Deshowitz. N’ayant pas abouti, elle a embauché l’avocate israélienne Nick Kaufman, qui a servi comme juge au sein de la
Cour internationale de La Haye.

uz/cc/bbi
SIWEL 81255 JAN 12





 



Tags : Aïcha Kadhafi, Algérie, CNT, Demande de nationalité, Israël



lesaint

lesaint 19/01/2014 17:17


Tien dis moi aussi le rapport entre ça :


Par David Rochman – lemondejuif.info





Saïf al-Islam Kadhafi, le second fils de Mouammar Kadhafi, que la Cour Pénale Internationale et la justice libyenne veulent juger pour crimes contre l’humanité, se serait livré à une étonnante
confidence sur Israël selon Georges Malbrunot, spécialiste du Moyen-Orient pour Le Figaro.


La scène se passe il y a quelques années lors d’un dîner organisé par l’homme d’affaires Iskandar Safa dans sa résidence de la Côte d’Azur. Autour de la table, Seïf al-Islam, un fils du colonel
Mouamar Kadhafi alors aux commandes de la Libye, et quelques amis de M. Safa.


 


L’un d’eux raconte: « A un moment, Seïf al-Islam nous pose la question suivante: quel est l’homme politique qui a le plus marqué le Moyen-Orient au 20ème siècle? ».
« Gamal Abdel Nasser, l’Egyptien fer de lance du nationalisme arabe » répond un invité. « L’ayatollah Khomeiny » avance un autre. Mais Seïf al-Islam fait signe que non de la
tête. « Pour moi, affirme-t-il, c’est David Ben Gourion ».


Une assistance quelque peu embarrassée d’entendre que pour le fils Kadhafi, le fondateur de l’Etat d’Israël en 1948 est le héros du 20ème siècle au Moyen-Orient.


Reste à savoir si Saïf al-Islam Kadhafi le pensait vraiment ou, était-il encore sous le charme de l’actrice israélienne, Orly Wienerman, rencontrée à Londres en 2005, avec laquelle il aurait eu
une aventure qui aurait duré jusqu’au début de la chute du régime Kadhafi en 2011.


lesaint

lesaint 19/01/2014 17:12


Tien max la science dit moi pourvoir qui paye les juifs religieux ?


lesaint

Max 19/01/2014 14:25


Chavez savait différencier les juifs des sionistes.


(P.S.; lesaint remplace Dalek qui est en vacance)



lesaint 19/01/2014 10:57


@Panis Room


C'est exactement ce que je dis : "ceci n'est que rumeur et propagande".


Ce que je condamne est la récupération faite de Chavez, par les milieux d'extrême droite. Chavez qui est sans doute maçon lui-même bien que non déclaré, reçois Mélanchon qui est Maçon, mais
surtout le truc c'est que la maconerie est ici vue comme bienfaitrice, non pas ce que les extrêmes bien imprudents en disent, car ils n'osent le dire, mais soutenir un Chavez Maçon, reviendrait à
se tiré dans le pied...Ceci dit soutenir un Ché n'est guère mieux dans ce sens... Ou même un Alendé et bien d'autres qui sont la matrice de l'AS.


Maintenant Chavez avait aussi d'exellent rapport avec la communauté juive du Vénézuela, participant à leur réunion. Oui, currieusement Chavez était contre la politique d'israël, mais n'avait rien
à redire des juif ou de la religion, qu'il qualifie même de peuple honnorable....


Faire mourir Chavez de la main des USa, et même pour les soraliens de Sarkozy lui-même, c'est de la récupération.


C'est de la propagande, et des rumeur et c'est criminel tout comme l'est la politique d'israël envers les Palestinien. Nota, maintenant que l'on sais qui est avec israël (arabie saoudite, ancien
royaume de Sem, il n'y a rien d'étonnant a ce que Maduro ne soutienne plus certaines visions chavesiste ASA par exemple.


lesaint

Panic Room 19/01/2014 09:48


Je vois pas pourquoi tu défonce Simon Bolivar parce qu'il était Franc-Macon, tu défends bien les USA alors que Georges Washington l'était.


Pour ton constat sur Chavez, il faut pas prendre les chiffres sur ce qu'il restait à faire mais d'où il est parti pour le résultat qu'il a obtenu et là, il a été reconnu par de nombreux
organismes internationnaux que même s'il s'en mettait dans les fouilles, il a bien utilisé des centaines de millions pour les écoles, les logements et lutter contre les innégalités. Il faudrait
quand même pas perdre de vue qu'avant son arrivée, les cartels de la drogue tenaient tout par l'argent ou la terreur.

lesaint 19/01/2014 08:53


Vous parlez bien de cet personne qui prend comme exemple Bolivar le Franc-Maçon, c'est bien lui ? Pour sûr il est tellement plus important que bien d'autres contre USA de part le monde et
toujours vivant currieusement eux.


Chavez et l'insignifiante décrépitude d'un pays, s'en est même patétique, et son fidèle cadore est aussi pire, car l'intlleignece n'est transmissible malheureusement.


Ceci n'est que rumeur et propagande


lesaint

laurent 19/01/2014 08:03


Chavez lui même se posait la question, il l'a évoqué durant sa maladie, comme toujours sur le ton de la plaisanterie, quoi que...

Archives

Articles récents