Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La plus résistante des vies sur Terre et dans l’espace

Publié par wikistrike.com sur 28 Juin 2012, 07:31am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

La plus résistante des vies sur Terre et dans l’espace

 

Lichen-espace

Le lichen, vous pouvez le congeler, le décongeler, le sécher par le vide, l’exposer à des radiations, et il survivra encore et encore… Cette recherche de l’ESA sur la Station spatiale internationale donne une certaine crédibilité à des théories selon lesquelles la vie viendrait de l’espace, ainsi que pour aider à créer de meilleures crèmes solaires…

Image d’entête : Un exemple de lichen qui a été exposé à des conditions spatiales sur la Station spatiale internationale pendant 18 mois.

En 2008, des scientifiques ont envoyé un paquet de la taille d’une valise qui contenait l’expérience Expose-E, plus précisément des composés organiques et des organismes vivants vers la Station spatiale pour tester leur réaction à l’espace extra-atmosphérique.

Les différents compartiments de l’expérience Expose-E :

Expose-E1

Lorsque les astronautes s’aventurent dans l’espace, des heures sont consacrées à la préparation des combinaisons de protection pour survivre aux conditions hostiles du vide de l’espace. Cependant, aucune précaution n’a été prise pour protéger les bactéries, les graines, le lichen et les algues fixées à l’extérieur de la Station spatiale. "Nous explorons les limites de la vie, explique René Demets de l’ESA.

Notre atmosphère est une excellente protection de la vie sur Terre en absorbant les rayons UV nocifs et en maintenant des températures relativement stables. En revanche, les échantillons spatiaux ont enduré toute la puissance des rayons du soleil. Les échantillons ont été légèrement isolés de la Station spatiale et ont dû faire face à des températures passant de -12 º C à +40 º C plus de 200 fois alors qu’ils orbitaient autour de la Terre.

Ci-dessous : La “valise” de l’expérience Expose-E, fixée au module Colombus de l’ISS et exposé à l’espace.

Expose-E2

Les échantillons ont été ramenés sur Terre en 2009 et les résultats ont été publiés récemment (lien plus bas). Les Lichens se sont avérés être des dures à cuire ! De retour sur Terre, certaines espèces ont continué à croître normalement.

René explique:

Ces organismes se placent dans un état de dormance, d’attente pour le retour de meilleures conditions.

Le lichen a suscité l’intérêt des sociétés de cosmétiques. S’Ils peuvent survivre à la pleine puissance du Soleil pendant 18 mois, en savoir plus permettrait l’élaboration de nouveaux ingrédients pour les crèmes solaires.

Cette résistance vaut aussi pour certaines bactéries capables de se développées sous 400 000 fois la gravité terrestre.

Les organismes vivants, qui survivent dans l’immensité de l’espace, soutiennent l’idée de “panspermie”, la vie se propagerait d’une planète à l’autre, ou même entre les systèmes solaires. Il semble possible que des organismes puissent coloniser des planètes en pratiquant l’auto-stop sur des astéroïdes. L’ESA continura sur cette théorie intrigante avec de futures missions, sur l’ISS, avec des échantillons différents.

L’étude publiée sur Astrobiology : Radiation Risk Radiometer-Dosimeter on the International Space Station—Optical Radiation Data Recorded During 18 Months of EXPOSE-E Exposure to Open Space.

A partir de l’agence spatiale européenne (ASE/ESA) : The toughest life on Earth.

Source: Gurumed

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog