La police britannique à l'assaut de nouvelles armes antiémeutes

 

 

Emeutes_530x353.jpgPlus efficaces que les balles en plastique... Les produits chimiques. The Guardianrévèle qu'une équipe d'ingénieurs du Centre pour les sciences et technologies appliquées du ministère de l'intérieur britannique œuvre au développement d'une nouvelle forme d'arme antiémeute, axée sur des projectiles irritants (DIP,"Discrimitating Irritant Projectile"). 

Selon des documents obtenus par le quotidien, en vertu de la loi sur la liberté de l'information ("Freedom of Information Act"), les violences urbaines de l'été dernieront donné un élan aux recherches sur ces technologies alternatives de contrôle des mouvements de foule. Une réunion a ainsi été organisée en octobre, avec pour participants la police de Londres et d'Irlande du Nord, la Fédération de police, l'Agence spécialisée dans le crime organisé (Serious Organised Crime Agency) et les responsables du laboratoire technique et scientifique du ministère de la défense. Lors d'un second rendez-vous, en novembre, axé sur le développement de"technologies moins létales", il a été suggéré que les DIP soient chargés dans les armes à la place des projectiles en plastique, qualifiés d'"incapacitants" (AEP,"Attenuating Energy Projectile"). Les projectiles chimiques, qui avaient, semble-t-il, été introduits dès 2010, devraient renfermer des gaz lacrymogènes, des sprays au poivre ou tout autre irritant. 

Au rayon des "technologies moins létales", il serait aussi question d'armes reposant sur des rayons de chaleur et d'armes sonores. Ces dernières font depuis plusieurs années l'objet de débat en Europe. 

Par ailleurs, ajoute The Guardian, au-delà des DIP, une autre arme chimique serait sur le point de voir le jour : une sorte de boule puante que les ingénieurs rattachés au ministère de l'intérieur surnomment "huile à canailles" ("skunk oil"). Des pastilles contenant des liquides nauséabonds seraient tirées à l'aide d'armes semblables à celles utilisées dans les parties de paintball. "L'odeur qui s'en échapperait une fois les individus touchés serait telle que ces derniers rentreraient chez eux pour se changer et leurs complices seraient réticents à rester près d'eux", détaille The Guardian

De l'attaque à la défense, le quotidien britannique précise également que les forces de l'ordre travaillent au développement d'un système les protégeant des lasers aveuglants. Une des armes préférées des émeutiers !

 

Source: Big Browser

Tag(s) : #Politique internationale
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog