Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Police des polices a fait campagne pour Sarkozy en 2007

Publié par wikistrike.com sur 11 Janvier 2012, 13:12pm

Catégories : #Politique intérieure

La Police des polices a fait campagne pour Sarkozy en 2007

000000000000000000000000000000000000000000000000aa.jpgL'Inspection générale des services se retrouve au cœur d'un scandale judiciaire : selon le journal Le Monde, qui révèle l'affaire, l'IGS aurait sciemment truqué une procédure, juste avant la présidentielle de 2007, pour nuire à des hauts fonctionnaires trop marqués à gauche...Partager

A la base, ce n'était, en apparence, qu'une enquête sur un trafic de cartes de séjour. Le 30 mai 2007, l'Inspection générale des services déboule dans le Bureau des affaires réservées, à la préfecture de police de Paris. Deux fonctionnaires sont mis en garde à vue ; on les accuse d'avoir indûment délivré des titres de séjour. Ils sont mis en examen.

Deux autres fonctionnaires suivent. Mais l'IGS, la police des polices, veut remonter jusqu'au patron de la police générale, Yannick Blanc. Si ce dernier n'est pas mis en examen, au total ce sont bien cinq personnes qui sont suspendues.

Sauf que le dossier était vide... Les cinq fonctionnaires ont été blanchis, en janvier 2011, par la cour d'appel de Paris.

Et la procédure s'est, depuis, retournée contre l'IGS. C'est que révèle aujourd'hui le journal Le Monde  : si l'IGS en avait après Yannick Blanc, c'était bien à cause de ses sympathies de gauche - il avait publiquement critiqué la politique d'immigration de Sarkozy, notamment. Bref, l'affaire avait été montée de toutes pièces.

Quatre juges d'instructions enquêtent désormais. Et ils remontent très haut dans la hiérarchie : le 15 décembre dernier, ils ont ainsi interrogé, comme témoin assisté, Michel Gaudin, ci-devant préfet de police de Paris, l'un des piliers du système sarkozyste, selon Le Monde. Un autre préfet a aussi été entendu, l'ancien patron des renseignements généraux, Pascal Mailhos. Car ce sont eux qui ont signé les arrêtés de suspension des cinq fonctionnaires..

 

Source: France-Info

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents