Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

''La population d'oiseaux s'effondre autour de la centrale de Fukushima'', selon un chercheur américain

Publié par wikistrike.com sur 6 Février 2012, 19:18pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

The Independant britannique : ''La population d'oiseaux s'effondre autour de la centrale de Fukushima'', selon un chercheur américain

 

phpThumb_generated_thumbnailjpg.jpgDavid Mc Neill de l'Independant rapporte qu'un groupe de chercheurs internationaux (US, Danemark et Japon) est sur le point de publier la semaine prochaine dans un magazine scientifique ses découvertes sur la préfecture de Fukushima, que ''les populations d'oiseaux ont commencé à décliner'' et que ''l'effet est bien pire dans la zone de la catastrophe''.

 

Une chose drôle est que le NHK japonais vient de rapporter que ce groupe de chercheurs VA ÉTUDIER l'effet de l'irradiation sur les espèces d'oiseaux de Fukushima dès le début du mois de MAI.

 

D'abord, l'Independant (3 février) :

Des chercheurs qui travaillent autour de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi disent que la population d'oiseaux a commencé à y diminuer, ce qui peut s'avérer être un effrayant signe annonciateur de l'impact des retombées radioactives sur la vie locale.

Dans l'une des toutes premières études majeures de l'impact de la pire crise nucléaire en 25 ans, des chercheurs, du Japon, des US et du Danemark, ont déclaré que l'analyse de 14 espèces d'oiseaux communes à Fukushima et Tchernobyl a montré que l'effet sur leur population est pire dans la zone de la catastrophe.

 

L'étude, qui sera publiée la semaine prochaine dans le journal Pollution de l'Environnement, suggère que la démonstration est faite ''d'une conséquence négative immédiate de l'irradiation des oiseaux pendant la saison principale de reproduction entre mars et juillet.''

 

Deux des auteurs de l'étude ont passé des années à travailler dans la zone de 2850 m² irradiée autour de la centrale à un seul réacteur de Tchernobyl, qui a explosé en 1986 et recouvert une bonne partie de l'Europe de césium, strontium, plutonium et autres toxines radioactives. Un quart de siècle plus tard, la région est presque vidée de sa population.

 

Timothy Mousseau et Anders Pape Moller disent que leur recherche a dévoilé des effets négatifs majeurs sur la population d'oiseaux, y compris une diminution de la longévité et de la fertilité des mâles, et des oiseaux avec des cerveaux plus petits.

 

De nombreuses espèces montrent des taux de mutation de l'ADN ''dramatiquement'' élevés, des anomalies de développement et beaucoup de morts, ajoutent-ils, et par ailleurs la population d'insectes a été réduite de manière significative.

 Maintenant, à propos du Pr Timothy Mousseau, NHK a transmis hier  les infos hier. Tweets de Jun Hori de NHK :

 

 

Une équipe de recherche des US commencera une étude en mai cette année sur l'effet des matériaux radioactifs libérés par l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima sur les animaux vivant dans les zones environnantes.

 

Un groupe est dirigé par le Pr Timothy Mousseau de l'université de Caroline du sud aux US. Le Pr Mousseau et son groupe ont étudié l'effet des matériaux radioactifs provenant de l'accident de la centrale de Tchernobyl sur les oiseaux, insectes et plantes des régions environnantes pendant plus de 13 ans.

 

Selon les résultats de l'étude, même la population de gens décroît et des anomalies ont été observées chez les oiseaux, insectes et autres formes de vie même dans les zones à faible irradiation (entre 1 et 3 microsieverts/heure).

 

En étudiant les oiseaux, insectes et autres formes de vie pendant une longue période, le Pr Mousseau pense que l'effet d'une irradiation de faible niveau peuvent se révéler à la suite de l'accident de Fukushima. Il dit qu'il aimerait faire une recherche à long terme avec l'aide de chercheurs japonais.

Pour préparer cette recherche, le Pr Mousseau a prévu de visiter Fukushima à la mi-février. Il dit, ''L'alternance des générations est beaucoup plus rapide chez les oiseaux que chez les humains, nous pouvons donc étudier l'effet de l'irradiation sur les gènes. Cela fournira un indice vital sur les effets concernant les humains.''

 

Les tweets de Hori et NHK News ne mentionnent rien sur le groupe du Pr Mousseau qui a déjà étudié le sujet l'année dernière et qui est sur le point de publier un article. Les infos sont présentées comme s'ils allaient démarrer une étude en mai.

 

L'article du NHK a fortement irrité des chercheurs japonais comme le Pr Bin Mori (qui a étudié les araignées et les lézards de Fukushima après l'accident et publié ses résultats sur son blog, demandant à d'autres biologistes de prendre la suite). Si l'article de l'Independant est correct (ce qu'il semble, si le professeur publie son article la semaine prochaine), des chercheurs internationaux ont étudié l'effet d'une faible irradiation sur les oiseaux de Fukushima l'année dernière alors que le gouvernement japonais faisait (et fait toujours) passer fortement l'idée qu'il n'y aurait pas d'effet négatif sur la santé par les radiations à faible dose.

 

C'est un peu similaire au cas du partage de données de SPEEDI. Alors que le gouvernement japonais n'arrêtait pas de dire aux citoyens que le système SPEEDI ne fonctionnait pas, les données de simulation étaient envoyées aux militaires américains.

 

Mais alors, dans le cas du partage des infos de SPEEDI, les militaires US en savaient assez pour demander des informations, donc elles leur ont été données. Aucun homme politique de l'administration Kan ne s'est intéressé à les demander (même si l'utilisation de SPEEDI était spécifiée dans le manuel de réponse aux catastrophes qui avait été créé par le gouvernement), elles n'ont pas été données. C'est peut-être la même chose ici ; le Pr Mousseau a demandé à faire l'étude, il y a donc été autorisé.

 

Presque aucun biologiste japonais n'a demandé, ou ne s'est embêté à aller à Fukushima (sauf le Pr Mori), et l'opportunité de collecter des informations de première main a été perdue.

 

Cela devrait irriter encore plus le Pr Mori...


Source: Bistro Bar Blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents