Samedi 22 octobre 2011 6 22 /10 /Oct /2011 12:46

La présence humaine en Amérique est plus ancienne que prévu


os mammouth mastodonte pointe chasse flèche amérique
Une pointe de chasse retrouvée dans l'os d'un mastodonte d'Amérique (ci-dessus) vieux de 13 800 ans relance le débat sur les débuts de la présence humaine en Amérique (Crédits : Université de Copenhague).
Une pointe de chasse retrouvée dans l'os d'un mastodonte d'Amérique vieux de 13800 ans relance le débat sur l'âge réel des premiers américains.

Tout a commencé le 8 août 1977 à Seqim, dans l'État de Washington. Le fermier Emmanuel Manis est en train d'effectuer des travaux dans une zone marécageuse, dans le but de créer un petit étang. Il tombe alors sur ce qu'il croit être un vieux bout de bois... jusqu'à ce qu'il découvre qu'il s'agit en fait d'une défense longue de quelques 2,40 mètres ! 
Le fermier alerte alors des universitaires de l'Université de l'Etat de Washington. Ces derniers procèdent à mise au jour des ossements présents sur le lieu, qui révèlent rapidement le squelette d'un mastodonte d'Amérique, un cousin du mammouth qui vécut en Amérique du Nord jusqu'à son extinction il y a 9 000 ans.
Au cours de ce travail, les chercheurs font une deuxième découverte : la présence d'une pointe de chasse en os taillé, fichée à 2,5 cm de profondeur dans l'une des côtes de l'animal...

Problème : les scientifiques mettront près de 30 ans pour s'entendre sur une datation précise du squelette et de la pointe de chasse. Aujourd'hui, c'est chose faite grâce aux travaux de Eske Willerslev et ses collègues, de l'Université de Copenhague (Danemark), publiés le 21 octobre 2011 dans la revue Science. En effet, des chercheurs ont pu établir que l'animal vivait il y a 13800 ans environ. Pour y parvenir, les chercheurs ont utilisé la technique de la spectrométrie de masse pour dater le carbone présent dans le collagène osseux de la côte, de la pointe de chasse, et d'une paire de défenses trouvée dans les parages.

Les premiers américains ne sont définitivement pas ceux que l'on croyait


Or, ce résultat recule de près de 1000 ans l'arrivée des premiers américains, dont les chercheurs pensaient jusque-là qu'elle s'était produite il y a 13000 ans seulement. En effet, la théorie qui prédominait jusqu'à ces dernières années était que les premiers hommes arrivés en Amérique étaient les porteurs de la culture dite de Clovis, une culture caractérisée par la fabrication de magnifiques pointes de chasse, dites pointes de Clovis (Clovis est le nom du site où ces pointes ont été retrouvées). Des pointes dont les différentes datations avaient montré qu'elles avaient été fabriquées il y a 13000 ans.

La datation de la pointe de chasse fichée dans l'os de mastodonte montre donc que la présence humaine est antérieure d'au moins 800 ans à ce qui était considéré jusqu'à alors. Toutefois, l'identité de ces hommes antérieurs aux porteurs de la culture de Clovis demeure obscure.

Une étude précédente avait déjà montré une présence humaine antérieure à la culture de Clovis


Notons cependant que des études très récentes avaient déjà démontré l'existence d'une présence humaine en Amérique antérieure à la culture de Clovis. Ainsi, le préhistorien américain Michaël Waters a révélé en mars 2011 dans Science la découverte au Texas d'outils de chasse vieux de quelques 15 500 ans. Les travaux de Eske Willerslev viennent donc seulement confirmer que la théorie selon laquelle les hommes de la culture Clovis sont les premiers américains est définitivement obsolète.

Une seule question prévaut désormais : qui étaient ces hommes antérieurs aux tenants de la culture de Clovis ? Gageons que des études ultérieures viendront nous amener quelques éléments de réponse au cours des prochaines années...

 

Source : le journal de la science

Par wikistrike.over-blog.com - Publié dans : Préhistoire
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés