Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La réalité : une projection informatique ?

Publié par wikistrike.com sur 6 Octobre 2012, 19:50pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

 

La réalité : une projection informatique ?

réalité-virtuelle21

Quel que soit le type de réalité dans lequelle vous pensez vivre, vous avez peut-être tort. L’univers, selon certains physiciens, serait est un ordinateur et tout ce qui se passe en lui pourrait être expliquée en termes de traitement de l’information.

Le Guru a déjà traité le sujet à travers l’œil du philosophe et mathématicien suédois, Nick Bostrom, dans son article : Vous vivez dans une simulation et les mathématiques le prouvent.

Selon le physicien Vlatko Vedral de l’Université d’Oxford dans son livre Decoding Reality :

La physique quantique est presque formulée en termes de traitement de l’information. Cela suggère que vous trouverez un traitement de l’information à la base de tout.

En fait, tous les processus dans l’univers peuvent être réduit à des interactions entre les particules qui produisent des réponses binaires : oui ou non, ici ou là, vers le haut ou vers le bas. Cela signifie que la nature, à son niveau le plus fondamental, est tout simplement le changement de chiffres binaires ou bits, tout comme un ordinateur. Le résultat de cette multitude d’inversions binaire se manifeste dans ce que nous percevons comme l’arrangement en cours, le réarrangement et l’interaction des atomes, en d’autres termes, la réalité.

Selon Ed Fredkin de l’Institut de Technologie du Massachusetts (MIT), si nous pouvions approfondir la connaissance de ce processus nous pourrions constater que l’univers suit une seule loi, une seule règle de traitement de l’information, qui représente tout ce qui est nécessaire pour construire un cosmos. Dans la vison de Fredkin, ce serait une certaine forme de procédure en "si…alors…", le type de règle utilisée dans l’informatique traditionnelle pour manipuler les bits détenus par des transistors sur une puce et pour faire fonctionner les liens logiques, mais cette fois-ci appliquée aux bits de l’univers.

Prouver que l’univers est un ordinateur quantique est une tâche difficile. Il y a bien une véritable observation qui soutient l’idée que l’univers est composé fondamentalement d’information. En 2008, L’interféromètre GEO600, un détecteur d’ondes gravitationnelles à Hanovre, en Allemagne, a capté un signal anormal suggérant que l’espace-temps est pixélisé. C’est exactement ce qui serait attendu dans un univers "holographique" où la réalité 3D est en fait une projection de l’information codée sur la surface à deux dimensions de la limite de l’univers.

Ce miroir, en quartz synthétisé, est l’un des composants optiques guidant le laser du GEO600.

GEO600

Cette idée bizarre est née d’une discussion au sujet des trous noirs. L’un des principes fondamentaux de la physique est que l’information ne peut être détruite, mais un trou noir semble violer ce principe en avalant des choses qui contiennent de l’information, pour progressivement s’évaporer. Qu’advient-il de ces informations ? Cela a fait l’objet d’un long débat entre Stephen Hawking et plusieurs de ses pairs. En fin de compte, Hawking a perdu le débat, en admettant que l’information soit “imprimée” sur l’horizon des évènements qui définit la limite du trou noir et s’échappe lorsque s’évaporent les trous noirs.

Ci-dessous : le rendu artistique du trou noir de la galaxie M87 où est indiquer l’horizon des évènements (Event Horizon), une image qui appartient à une récente étude sur les jets de particules qui se forment sur la bordure des trous noirs et que votre Guru vous détaillait dans son article : Les premières images des faisceaux de particules au bord d’un énorme trou noir.

trou-noir-horizon-des-évènements
Cela a conduit les physiciens théoriques : Leonard Susskind et Gerard’t Hooft, à proposer que l’univers tout entier pourrait également détenir des informations à sa limite (bordure/frontière), ainsi notre réalité pourrait être la projection de cette information dans l’espace à l’intérieur de la frontière.

Pendant ce temps, une expérience au Fermilabessaie de prouver ou de réfuter la notion, un peu hallucinante, que la troisième dimension n’existe pas du tout et que l’univers 3-D dans lequel nous vivons n’est rien de plus qu’un hologramme.

C’est un petit résumé enrichi par le Guru, du nouveau numéro spécial consacré à la réalité, du magazine NewScientist : What is reality?

 

Source: Gurumed

Commenter cet article

capt'n peyote 09/10/2012 00:01


@ mensonges


je pense que tu parles de Daniel Tammet.

la y a de l'abus.?. 08/10/2012 02:46


En tout cas si c'est pas moi ,
Demande a Soral. 

que de mensonges dans ce monde 07/10/2012 13:10


même si je n'y crois pas vraiment


il y a quand même quelque chose qui me revient à l'esprit depuis quelques temps par rapport a Matrix ou ce que l'on vit actuellement .


j'avais vu il y a quelques annees en reportage un type avec un QI très elevé j'aimerais retouvé les videos car il passait dans tous les pays pour montrer ses competences. il calculait plus
vite qu'une calculette par exemple. mais c'est surtout ce qu'il avait dit qui m'est revenu il a dit je vois le monde en chiffres tout est en chiffres.


donc ça fait vraiment penser à Matrix c'est vraiment bizarre.

1p 07/10/2012 06:43

Tu imagines sérieusement Dieu nous donner des lois que nous pourrions transgresser? Ces lois ne seraient pas sérieuses et refleteraient un Dieu qui ne l'est pas non plus. Si Dieu existe, je prense
qu'il est pur Amour et qu'il nous laisse la pure liberté qui reflete son Amour. Nous avons donc toute liberté pour progresser a la vitesse que nous choisissons. Quand a l'enfer, il existe sans
doute quand nous vivons dans la peur ou dans l'oublis de ... l'Amour. Poèsie du matin : va bien :D

CVV 07/10/2012 01:31


Notre attrait pour le cinéma dans les salles obscures nous fait revoir ce qui s'est déjà tourné en réel, tout comme nous revivons notre vie dans l'éternel présent de Dieu dont notre présente est
une sous-dimension projetée, en étant juges de nous-mêmes, en comprennant mieux comment Dieu nous voit dans notre obscurité, afin de justifier soi notre Salut soit notre damnation, exactement
comme si on dit après la séance "j'ai aimé ce film" ou "je n'irai plus le revoir": idem la séquence de découpe téléphonque de Mr A (passé pour B) qui est découpé avant Mr B (présent) puis Mr C
(futur pour B) en séquences style ADN ABC ABC ABC... la matière virovoltant à des vitesses inimaginables, tous les temps étant simultanés en fait, mais chaque cerveau étant réglé sur une
fréquence d'ondes matérielle (comme une chaîne télé et le plasma du tube cathodique); pourtant ils sont sur la même ligne au même moment mais ne s'entendent point sauf interférence fantômatique
de ligne. Seuls les anges le voient et nous sommes des escargots au niveau vitesse cérébrale engluée dans la matière de notre univers 3D qui est Dieu, aussi homogène que le plasma 2D de la TV...

Archives

Articles récents