La représentation antique d'un accouchement découvert sur un site Etrusque

 

Une fouille archéologique à Poggio Colla, un site étrusques vieux de 2700 ans, dans la vallée italienne de Mugello, a révélé une trouvaille surprenante et unique: deux images d'une femme donnant naissance à un enfant.

00000000000000000000000000000000000000000000000000-copie-3.jpg

 

Les chercheurs ont  découvert les images sur un petit fragment d'un récipient en céramique qui a plus de 2.600 ans.Crédit: Phil Perkins



Des chercheurs du projet archéologique de la vallée du Mugello (Mugello Valley Archaeological Project), supervisant le site d'excavation de Poggio Colla à 30 kilomètres au nord de Florence, ont découvert les images sur un petit fragment d'un récipient âgé de plus de 2.600 ans.  


Les images montrent la tête et les épaules d'un bébé sortant de la mère; celle-ci est représentée avec ses genoux relevés et son visage de profil, un bras levé, et une longue queue de cheval qui tombe sur son dos.


Un morceau de bucchero représentant une scène unique.

L'identification de la scène a été faite par le Dr Phil Perkins, une autorité enbucchero étrusque et professeur d'archéologie à l'Open University Milton Keynes. "Nous avons été stupéfaits de voir cette scène intime, elle doit être la plus ancienne représentation d'accouchement dans l'art occidental", a-t-il déclaré, "les femmes étrusques sont généralement représentées entrain de festoyer ou de participer à des rituels, ou bien elle sont des déesses. Nous avons maintenant à résoudre le mystère de qui elle est et qui est son enfant."

«La scène de naissance est extraordinaire, mais ce qui est aussi fascinant c'est de comprendre ce que cette image pouvait signifier sur des poterie destinées à l'élite», a ajouté le Dr Greg Warden, professeur à l'École des arts de Meadows à laSouthern Methodist University, Dallas, Texas et directeur du projet archéologique de la vallée du Mugello, "se pourrait-il qu'il y ait un lien avec un culte qui se passait dans le sanctuaire sur les hauteurs de Poggio Colla ?"

Le fragment a été mise au jour par William Nutt, étudiant diplômé en anthropologie à l'Université du Texas à Arlington et qui est également aveugle: "j'ai trouvé l'artefact au début de ma deuxième semaine là-bas. Il était assez sale, et nous n'étions pas sûr de ce qu'il représentait jusqu'à ce qu'il soit nettoyé au laboratoire sur place et identifié par le Dr Perkins."


La théorie d'une divinité féminine confortée par cette découverte.

Le morceau de céramique est inférieur à 4 x 3 cm et il provient d'un récipient en bucchero.
Le bucchero est un type de poterie noire et ornée de décorations estampillées et incisées; il était utilisé pour faire des récipients pour manger et boire et était destiné aux élites étrusques.
En général, on trouve sur les bucchero des dessins estampillés qui vont de motifs géométriques abstraits à des animaux exotiques et mythiques.

Il n'existe aucune représentation connue grecque ou romaine d'une naissance montrée aussi clairement qu'ici et ne le sera que 500 ans plus tard. Le fragment date d'environ 600 avant JC.

Etant doné que le site de Poggio Colla a produit de nombreux dépôts votifs, les chercheurs sont certains qu'au cours de son histoire, il a du être un lieu sacré consacré à une ou plusieurs divinités.

L'abondance d'outils de tissage et un dépôt de superbes bijoux en or découverts plus tôt ont déjà fait dire à certains chercheurs que la divinité a pu être une femme. Aussi, la découverte de la scène d'accouchement, en raison de son unicité, conforte cette théorie.

"C'est une découverte des plus passionnante", a déclaré le Dr Larissa Bonfante, professeur à New York University et experte de renommée mondiale sur les anciens Etrusques, "cela montre une image d'un type jusqu'alors inconnu dans le contexte étrusque, et nous donne beaucoup à réfléchir pour comprendre sa signification religieuse."


A propos de Poggio Colla et des étrusques.

Bien que le site étrusque, désormais appelé Poggio Colla,  soit connu depuis le 19ème siècle, il a été fouillé de 1968 à 1972 par le Dr Francesco Nicosie, ancien surintendant de l'archéologie en Toscane.
Avec la permission du docteur Nicosie et ses encouragements, le professeur Greg Warden a rouvert le site en 1995, lancé le projet archéologique de la vallée de Mugello et a créé le chantier école Poggio Colla.

Les Etrusques furent les premiers colons d'Italie, bien avant l'Empire romain. Ils ont construit les premières villes, ont été un fil conducteur pour l'introduction de la culture grecque aux Romains, et étaient connus pour leur art, l'agriculture, la métallurgie fine et le commerce. Ils ont occupé l'Italie pendant le premier millénaire avant J.-C., mais furent conquis par les Romains et furent finalement absorbés dans l'empire.

Poggio Colla est un site hautement significatif et rare. Une des raisons est qu'il couvre la plupart de l'histoire étrusque. Des preuves archéologiques suggèrent que le site était occupé en 700 avant notre ère environ jusqu'en 187 avant notre ère, lorsqu'il a été détruit par les Romains.

Source:

 

Tag(s) : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog