Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La révolution Géranium de Chine

Publié par wikistrike.com sur 3 Avril 2012, 15:24pm

Catégories : #Politique internationale


La révolution Géranium de Chine

 

china-.PNG

 

Par Menthalo Pour mémoire – ChongQuing, une mégalopole de 38 Millions d’habitants, avait un tandem politique de choc. Le vice-maire Wang Lijun était un chef de la police efficace, réputé dans toute la Chine pour son combat contre les triades. Connu pour avoir survécu à de nombreuses blessures (balles et coups de couteaux), à l’origine de coups de filets musclés, de procès collectifs et d’une forte augmentation des condamnations à mort, cette vedette de la lutte antigang était même le héros de séries TV. En février, après 24h passé au consulat des Etats-Unis (les blogs chinois évoquaient une demande d’asile politique), Wang Lijun a été destitué et mis sur une voie de garage.

Le maire, Bo Xilai,  jeune et dynamique, était considéré comme le John Kennedy chinois et devait être prochainement le neuvième membre du Comité Permanent du Bureau Politique, le saint des saints du Parti. Il semblerait qu’on lui reprochait de vouloir lancer une nouvelle “révolution culturelle”, ou une “révolution de couleur” à la manière des printemps arabes, magnifiquement orchestrées par la National Endowment for Democracy (C.I.A.). Il a été limogé le 22 mars.


La révolution Géranium de Chine


Il apparaît que Bo Xilai, le maire charismatique de Chongqing, aurait eu des rapports avec une agence britannique de renseignements stratégiques, la Hakluyt & Co, basée à Londres et proche du MI6 d’après certaines agences de presse. Le conseil d’administration de Hakluyt & Co compte des personnalités de premier plan comme Sir Kieran Prendergast, ancien sous-secrétaire aux affaires politiques au sein de l’ONU, Javier Solana, secrétaire général de l’OTAN de 95 à 99, l’ancien président de Mitsubishi, Minoru Makihara, l’ancien Ministre des Affaires Etrangères australien Alexander Downer, Bill Bradley trois fois sénateur américain, Hans-Peter Keitel, Président de la fédération des industriels allemands et l’ancien président de Coca-Cola, Neville Isdell. Que du beau monde !

Cette société Hakluyt & Co ne vous rappelle-t-il rien?

Souvenez-vous des révélations de Thierry Meyssan dans “Opération Sarkozy” et notamment le passage sur l’affaire des “faux-dossiers Clearstream”.

Ces listings ont été fabriqués à Londres par une officine commune de la CIA et du MI6, Hakluyt & Co, dont Frank Wisner Jr. est  administrateur.” 

Frank Wisner Jr (dont le père Frank G. Wisner dirigeait l’OSS en Europe du Sud, créateur du réseau Gladio et l’un des fondateurs de la CIA), membre actif du Département d’état, qui a eu un rôle actif dans la “révolution de couleur” en Egypte au printemps 2011 et qui n’est autre que le beau-père de Nicolas Sarkozy.

Toute cette histoire de coup d’état en Chine est réellement intimement liée avec le National Endowment for Democracy, qui a cherché à faire une “révolution de couleur” en Chine.

Le contact de longue date de Bo Xilai au sein de l’agence Hakluyt & co, s’appelait Neil Heywood, qui officiellement se présentait comme associé aux affaires familiales du Bo Xilai. Cette amitié remonte aux années 1990, quand Bo Xilai était maire de la ville de Dalian au Nord-Est de la Chine. Or la femme de Neil Heywood était de Dalian. Lorsque Bo devint Ministre du Commerce en 2004, Heywood devint le lobbyiste des entrepreneurs étrangers. Lorsque Bo devint chef du PPC de Chongquing, Heywood y déménagea et prit des intérêts dans des entreprises à Chongquing, dont notamment la concession Aston Martin.

Neil Heywood a été trouvé mort dans sa chambre d’hôtel à Chongquing en novembre dernier. Le gouvernement britannique a demandé une enquête officielle, mais les autorités chinoises ont répondu qu’il avait fait un coma éthylique létal et que son corps avait été incinéré.

Une bévue chinoise… Neil Heywood, aux dires de ses amis, ne buvait pas d’alcool.

Le fils de Bo, a été au lycée dans l’une des écoles privées les plus chères d’Angleterre, Harrow, avant de fréquenter l’université d’Oxford, et de faire un master à Harvard aux Etats-Unis. A l’âge de 25 ans, il aurait été tué en Chine la semaine dernière au volant de sa Ferrari.

Bo Xilai faisait campagne  contre la corruption et pour la redistribution des richesses en Chine. No comments !

Zho Yongkang, membre éminent du Comité du PCC, que certains désignent comme  chef des Services de Renseignement et de la Sécurité intérieure, qui était très proche de Bo Xilai, aurait été également limogé la semaine dernière. Supputation pour l’instant, sa signature n’apparaissant plus au bas de documents officiels où elle aurait du apparaître.

N’est ce pas “renversant” ?

 

Source: liesi


Archives

Articles récents