Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Russie déploie ses missiles S-400 près des frontières avec la Turquie

Publié par wikistrike.com sur 19 Octobre 2012, 07:00am

Catégories : #Politique internationale

La Russie déploie ses missiles S-400 près des frontières avec la Turquie

 

s-300-and-s-400-surface-to-air-missile-systems.jpgLa Russie annonce avoir déployé ses missiles S-400 près des frontières avec la Turquie en réponse à l’adhésion de ce pays au bouclier anti-missile de l’Otan.Selon Debka Files, un site proche du Mossad , les Russes viennent d’installer leurs missiles détecteurs S-400 dans les régions du sud près des frontières avec la Turquie.

« Ce sont des missiles pour viser la Turquie car ce pays fait désormais partie du bouclier anti-missile de l’Otan « , a affirmé le porte parole de l’Etat major interarme russe, le colonnel Igor Gorbol selon le colonne. Tous les avions et missiles balistiques et suprasoniques pourront être visés par les S 400.

Selon le site Debka Files, le déploiement du système S 400 contient deux avertissements en direction de la Turquie : tout d’abord, la Russie ne tolérera plus l’interception de ses avions de ligne par la Turquie. Et ensuite, la Russie n’accepte pas que la Turquie se lance dans une offensive aérienne contre la Syrie.

Les opérations du déploiement se terminera avant la fin de 2012.

Sources : Irib.ir / Le Journal du Siècle

Commenter cet article

tide 09/11/2012 00:16


la russi et la chine veulent une troisieme guerre mondiale se sont des criminel qui paieront de leur vie face a l oxident

Laurent Franssen 20/10/2012 18:49


Mesdames, Messieurs,

Calmez vous.

Les "Juifs" font Tchouva, et ce depuis un moment, ils ne vont pas declencher la WW3.

Ils sont justes inquiets car conscient que leur " faiblesse " est a decouvert.

LKP. 

Laurent Franssen 20/10/2012 18:49


Mesdames, Messieurs,

Calmez vous.

Les "Juifs" font Tchouva, et ce depuis un moment, ils ne vont pas declencher la WW3.

Ils sont justes inquiets car conscient que leur " faiblesse " est a decouvert.

LKP. 

Laurent Franssen 20/10/2012 18:29


Cleorine,


il a filmer le sol pour que l Hector ne capte pas qu il etait enregistre.


 


Tipol, Orange a reagi et parle " d accompagnement plutot que de sanction ".


 


Lolo, votre propos est abject.


 


Mickael, lol . Bien dis!


 


Ip, je conseille Cueille ta vie 


De Keny Arkana sur le sujet.


 


Rationaliste, ce n est pas ce que j ai lu.


 


Liberte , trop souvent libre de mentir. Mais on vous aime beaucoup quand meme ^*^


( Je parle de la notion contenue dans votre pseudo, pas de vous-meme. )


 


Zoom , Il existe une citation qui nous apprends que tous avons tendance a nous elever jusqu a ateindre notre niveau d incompetence ;-)


 


Je vous conseille d ecouter la chanson " 5ieme soleil ".


 


Ichigo , dans certains cas : " Si la violence ne resouds pas tes problemes, frappe plus fort. "


 


Mickael , 5/5!


 


Monsieur Lavigne , je ne comprends pas votre enervement, l article est bien present sur wikistrike.


 


LKP

namaste 19/10/2012 15:06

Merci @lolo ! La guerre sera d'abord une guerre économique histoire de bien nous affamer/affaiblir avant de nous achever par une invasion russe+arabe+chinois comme prédit en partie par MJ Jahenny.
Un conseil amigo, pense à ta gueule avant tout, tu ne pourra pas changer des gens fiers comme des coqs. Il faut savoir comme dans le film 2012 ceux qui parlent trop seront pourchassés pour trouble
à l'ordre public (les peppers aux US sont déja interdits de vols) et que le gouverneur dira que tout va bien pendant que tout s'effondre. Et enfin si tout cela se vérifie, il faut savoir que la
cible finale est de 500.000.000 personnes restantes (voir le 1er commandement des Georgia Stones) et donc les places sont chères ! Namasté !

lolo 19/10/2012 15:04





Préparations de guerre contre l'Iran, États-Unis ont signé un accord avec un petit pays Djibouti





DJIBOUTI (DjibTalk) 06 November 2010 -- Préparations de guerre contre l'Iran?  La progression monumentale des ventes d'armes et le
développement de la puissance navale et aérienne dans la région de la mer d'Oman sont sans précédent. Ces deux phénomènes sont également des plus alarmants. 
Bientôt, un quart des porte-avions nucléaires du monde seront dans la mer
d'Oman.


Le super porte-avions à propulsion nucléaire de classe Nimitz, l’USS Abraham Lincoln,
est arrivé dans la région le 17 octobre pour se joindre au groupe aéronaval de l'USS Harry S. Truman, lequel est arrivé sur les lieux le 18 juin dans le cadre d'une ronde
régulière.


Le Charles de Gaulle, navire-amiral de la marine française, le seul porte-avions du pays et
l'unique porte-avions nucléaire non étasunien, rejoindra prochainement ses deux semblables des États-Unis. Ces derniers possèdent la moitié des vingt-deux porte-avions du monde entier,
les onze super porte-avions (pouvant transporter plus de 70 000 tonnes) et onze des douze porte-avions nucléaires.
En ce qui concerne le déploiement non planifié d'un second porte-avions étasunien dans la région, un reportage de CBS News signalait


Les frappes aériennes en Afghanistan ont doublé et le secrétaire à la Défense Robert
Gates a ordonné qu'un deuxième porte-avions, l'USS Lincoln, prenne part au combat.


La présence de deux porte-avions opérant au large de la côte du Pakistan signifie
qu'environ cent vingt aéronefs sont disponibles pour des missions en Afghanistan, cela sans compter les missions des Forces aériennes étasuniennes provenant de Bagram et de Kandahar
[1].
 


Les pays entourant la mer d'Oman sont la Somalie, Djibouti, le Yémen, Oman, l'Iran, le
Pakistan, l'Inde et les îles Maldives.


L'USS Lincoln et l'USS Truman sont actuellement assignés à la zone de responsabilité de
la 5e Flotte des États-Unis, laquelle englobe le nord de l'océan Indien et ses affluents : la mer d'Oman, la mer Rouge, le golfe d'Aden et la côte est de l'Afrique jusqu'au sud du Kenya,
le golfe d'Oman et le golfe Persique.


En plus des pays mentionnés ci-dessus, les pays bordant la mer Rouge et le golfe
Persique sont l'Égypte, l'Érythrée, Israël, la Jordanie, l'Arabie Saoudite, le Soudan, Bahreïn, l'Irak, le Koweït, le Qatar et les Émirats arabes
unis.La 5e Flotte est la première flotte créée après la guerre
froide. Inactive depuis 1947, elle a été remise en service en 1995. (La 4e Flotte, assignée à la mer des Caraïbes, à l'Amérique centrale et du Sud, a aussi été remise en service il y a
deux ans après avoir été désarmée en 1950.)
 


Cette flotte partage son commandant et son quartier général avec le Commandement central des forces navales des
États-Unis (CENTCOM) à Manama à Bahreïn, situé face à l'Iran, de l'autre côté du golfe Persique. CENTCOM a été le dernier commandement fondé par le Pentagone durant la guerre froide
(1983) et sa zone de responsabilité, appelée Grand Moyen-Orient, s'étend de l'Égypte à l'ouest au Kazakhstan à l'est, aux frontières de la Chine et de la Russie.



La 5e Flotte et le Commandement central des forces navales sont conjointement responsables de cinq forces opérationnelles à l'œuvre dans la mer d'Oman et
les environs, lesquelles patrouillent plusieurs passages obligés de la planète : le canal de Suez liant la mer Rouge à la Méditerranée, où la 6e Flotte des États-Unis et l'opération
Active Endeavor de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) ont une grande influence; Bab el-Mandeb, reliant la mer Rouge au golfe d'Aden; et le détroit d'Ormuz, entre le
golfe d'Oman et le golfe Persique.
 


La
force opérationnelle interalliée 150 (CTF-150) est un groupe naval multinational fondé en 2001, possédant des installations logistiques dans la corne de l'Afrique, à Djibouti. Elle mène
des opérations du détroit d'Ormuz à la mer Rouge, en passant par le golfe d'Aden et Bab el-Mandeb, et au sud jusqu'aux Seychelles, pays de l'océan Indien. L'an dernier le Pentagone a fait
l'acquisition d'une installation militaire dans ce pays, sa deuxième dans un pays africain, où des véhicules aériens sans pilotes Reaper (drones), des anti-sous-marins PC-3 Orion, des
aéronefs de surveillance, ainsi que 112 personnels de la Marine ont été déployés. La Grande-Bretagne, le Canada, le Danemark, la France, l'Allemagne, le Pakistan, la Corée du Sud et la
Thaïlande fournissent à l'heure actuelle des navires et du personnel à la CTF-150. D'autres participants se sont joints récemment, dont l'Australie, l'Italie, les Pays-Bas, la
Nouvelle-Zélande, le Portugal, Singapour, l'Espagne et la Turquie. 


La force opérationnelle interalliée 151 (CTF-151) a pour sa part été établie en janvier
2009. Elle mène des opérations dans le golfe d'Aden et le bassin Somalien, et couvre une zone de 1,1 million de mille carré. Il est prévu que vingt pays participeront à cette force
opérationnelle menée par les États-Unis. La Grande-Bretagne, le Canada, le Danemark, la France, les Pays-Bas, le Pakistan, Singapour, la Corée du Sud et la Turquie se sont déjà
engagés.
De son côté, la force opérationnelle interalliée 152 (CTF-152) est à l’œuvre du nord du golfe Persique au détroit d’Ormuz, entre les zones de responsabilité
des CTF-150 et CTF-158, et fait partie de l’Opération libération de l’Irak. 


Enfin, la force opérationnelle 158 (CTF-158) opère dans l’extrême nord du golfe
Persique. Elle fait également partie de l’Opération libération de l’Irak et se compose de navires britanniques, australiens et étasuniens. Ses principales tâches comprennent la
supervision des installations pétrolières de l’Irak et la création d’une marine irakienne contrôlée par le Pentagone.
 




Liberté 19/10/2012 14:57


@lolo

Comme je te l'ais déjà dis, nous en reparlerons le 22/12/2012 si tu as le cran de bien vouloir en parler ;) 

lolo 19/10/2012 14:46


liberté : continu a faire l' autruche 

Liberté 19/10/2012 12:03


Propagande, propagande, propagande...

lolo 19/10/2012 12:03


préparez vous, il reste peut de temps ,  d un coup d un seul (économie , social  , épidémie ) la 3 em guerre mondial a commencée . essence  5 euro litre , préstations social
fini , mad in china fini , satelite fini donc plus internet , plus portable , plus de GPS , et biensur le prix des aliments importés  riz ...  x3

lolo 19/10/2012 11:47



Les troupes turques envahissent la Syrie



Sujet: Troubles en Syrie (980 articles)


Mots clés: troupes, Troubles en Syrie, Turquie, Syrie, Actualités, Monde, Défense et Sécurité






 




7.08.2012, 16:51
































 



Collage : La Voix de la Russie







Un convoi turc accompagné de plusieurs hélicoptères est entré dans la ville syrienne de Jarablos. L'incident a eu lieu dans une région peuplée de Kurdes, annonce la chaîne de télévision
iranienne Press-TV.


L'information ne précise pas les buts des militaires turcs en Syrie. D'autres sources n'ont pas encore confirmé l'information. /L

lolo 19/10/2012 11:35


De la crise financière à la 3ème guerre mondiale



.


17/10/2012 - La
faillite, l’(hyper)inflation ou la guerre…


Nos vieux pays européens entrent dans la mondialisation à reculons, pleins d’angoisse devant une révolution à laquelle rien ne les a préparés : là où la chute de Rome avait été précédée
par l’avènement du christianisme, là où la révolution française était fille de l’Encyclopédie et le séisme bolchevique enfant spirituel du marxisme, la révolution mondialiste n’est si l’on peut
dire « fille de personne ». Aucune philosophie structurante pour accueillir les débris de nos civilisations fatiguées ! Comme disait en son temps Gramsci : « le vieux monde ne veut pas mourir
et le nouveau tarde à naître ».

Le constat est inquiétant.


Faisons ensemble le tour des solutions envisageables :



1/ La faillite ne déplairait pas aux tenants actuels de l’extrême gauche. Elle éliminerait une bonne part des possédants tout en ruinant à coup sûr tous les épargnants. Je
crois entendre le « bien fait ! » des thuriféraires de cette solution radicale. C’est la technique utilisée par l’URSS naissante dont elle n’a pu sortir qu’en affamant son peuple par des
exportations de grain pour payer cash ses achats de machines. Mais c’est oublier qu’un pays qui a fait défaut ne s’en remet pas avant de très longues années. Et il faut être bien fou pour
penser que le niveau de vie des plus pauvres en sortirait grandi. La faillite argentine quoi qu’on puisse en dire, n’est pas rassurante sur ce point. Encore ne s’agissait-il que d’un pays «
moyen » dont les conséquences de la banqueroute ont pu être limitées… Le krach d’un grand pays aurait, lui, des conséquences incalculables.



2/ L’inflation : D’autres prônent la relance keynésienne à la Roosevelt : lancer de grands travaux d’intérêt général en empruntant davantage mais en mutualisant les dettes, ce
que les Etats européens les plus sérieux contestent à bon droit. Rappelons à ce sujet quelques vérités utiles :



Là où la France et l’Angleterre sortent ruinées de la guerre de 14, les U.S.A. de l’époque sont riches. En 1929, on estime le taux d’endettement fédéral à environ 25% du PIB. Rien à voir avec
les 100 à 110% d’aujourd’hui ou les 85% (chiffre moyen) de l’Europe. De plus les « smoke stack industries », disons les grands secteurs manufacturiers, sont encore intégralement présents sur le
sol américain. Il est donc possible d’appuyer sur le levier relance par l’endettement au profit des usines locales là où l’Amérique actuelle a perdu des pans entiers de son outil industriel. Le
fait est que la relance par la consommation (crédit à taux zéro etc.), profite largement au reste du monde sans doper beaucoup la croissance intérieure. Il y faudrait une politique beaucoup
plus protectionniste permettant aux U.S.A. de remettre en route leurs chantiers navals, leurs usines sidérurgiques etc. Mais il est bien tard pour cela car ses créanciers ne l’entendraient pas
de cette oreille et l’Amérique ne peut les ignorer sous peine de mesures de rétorsion ravageuses.



Si l’on admet que la dévaluation unilatérale, euphorisante à court terme, est impossible au sein de la zone euro et qu’une croissance forte est sans doute écologiquement insupportable à
l’échelle mondiale, le niveau de la dette actuelle ne saurait donc être stoppé et plus encore diminué (en % du PIB) que par un seul moyen: l’inflation. Osons un pronostic :



Les Etats-Unis, Obama ou Romney, peu importe, vont continuer à faire tourner la planche à billets. La dette américaine ne se résorbera pas, tout au contraire. La consommation finira par
reprendre, mais l’inflation va alors inévitablement démarrer compte tenu de l’énorme excès de liquidités. Devant ce phénomène, le cri unanime des sociaux démocrates européens sera de réclamer à
leur tour la politique de relance qu’ils appellent de leurs vœux avec à la clef une inflation modérée (tout au moins au début). Face à une dévaluation significative du dollar, même l‘Allemagne
finira par l’accepter. Cette inflation appauvrira bien sûr l’épargnant petit et moyen mais ce que l’on appelle poétiquement l’« euthanasie des rentiers » contribuera efficacement à diminuer la
charge de la dette. C’est là que le déclin de l’Occident se précisera un peu plus (cf. « dans l’ombre de la décadence »).



3/ La guerre enfin a constitué, bien souvent dans l’histoire, l’exutoire à une situation sans issue. Et le poids d’un certain nombre de groupes d’influence américains au
premier rang desquels le lobby militaro industriel peut légitimement faire peur : rien de tel qu’un bon conflit pour remettre tout le monde au travail et réveiller le civisme. C’était déjà la
tentation de Julien l’Apostat à laquelle il a cédé en engageant la guerre contre la Perse (à propos, un certain G.W. Bush n’est-il pas parti flamberge au vent en Irak et en Afghanistan ?). Et
le bruit de bottes que l’on entend du côté républicain, proche des lobbies en question, comme le remue ménage perceptible au Proche Orient, ne laissent pas d’inquiéter. Rien n’interdit de
commencer par un bon « tour de chauffe » à l’occasion d’un conflit possible (probable ?) entre Israël et l’Iran en attendant les confrontations plus sérieuses qui ne sauraient manquer de se
produire à terme, par exemple avec la Chine dont les stratèges de Washington observent avec appréhension l’ascension foudroyante. Et si, pour éviter le désastre, il fallait faire donner les
armes atomiques, alors nous entrerions dans l’inconnu… Mais n’oublions pas que Fidel Castro, tel Stanley Kubrick dans son « docteur Folamour », incitait Nikita Kroutchev à utiliser l’arsenal
nucléaire russe pour dénouer la crise de Cuba, ». L’humanité ne dédaigne pas de temps à autre une bonne secousse…



Tout cela n’est guère rassurant mais une chose est certaine : Seule l’avènement d’une philosophie ou à tout le moins d’une voie de recherche structurante, d’essence laïque ou religieuse, peu
importe, peut indiquer aux peuples du monde le chemin d’espoir qui leur est si nécessaire. Et à cela, il est grand temps de penser.



Gilles Cosson, Ancien membre du directoire de Paribas


« Dans l’ombre de la décadence », éditions de Paris, Max Chaleil


lolo 19/10/2012 11:25


 israélienne sur l’Iran déclencherait une “Guerre Mondiale”



Internationalnews


 


SpreadTheTruth.fr ( PETIT RAPPEL )


   

Des sources proches du Kremlin affirment aujourd’hui avec pessimisme que le
Président Medvedev et son homologue Chinois, M. Hu Jintao, ont adressé un « avertissement pressant aux Etats-Unis pour dire que s´ils laissent Israël lancer une attaque nucléaire contre l´Iran
« Nous réagirons par une Guerre Mondiale »

A l´origine des craintes sino-russes se trouvent des informations rapportées par les
services de renseignement. Celles-ci font état de ce que trois quarts des forces navales Israéliennes ont traversé le canal de Suez et que ce pays a stationné, au Kurdistan, 30 de ses chasseurs
fabriqués aux Etats-Unis en préparation d´une attaque. Au cours de celle-ci, des bombes « bunker buster » et des missiles de croisière équipés de têtes nucléaires seraient
utilisés.

Selon des analystes militaires russes, Israël envisage d´utiliser d´abord des chasseurs
fabriqués aux Etats-Unis pour attaquer les installations nucléaires iraniennes. Ensuite il utilisera ses sous-marins et ses navires de surface équipées de missiles nucléaires pour détruire les
infrastructures militaires, religieuses et politique de l´Iran en cas de réaction combinée du Hezbollah libanais et de l´Iran qui ferait « pleuvoir des missiles au Nord d´Israël »
.

Des informations de sources israéliennes confirment également les craintes
russo-chinoises relatives à une attaque d´Israël contre l´Iran, ainsi qu´on peut le lire dans le journal Haaretz News Service :

Un responsable de la défense israélien a déclaré jeudi au journal londonien, Times que
“le récent déploiement par Israël de navires de guerre dans la Mer Rouge doit être considéré comme des préparatifs sérieux en vue de mener des attaques contre l'Iran.

“Ces préparatifs doivent être prises au sérieux. La complexité d´une attaque contre
l´Iran pousse Israël à investir du temps dans les préparatifs d'une telle action.

Avant de quitter la Maison Blanche, le Président Bush s'était tellement inquiété
des projets d´attaques israéliennes contre l´Iran qu´il avait refusé - un fait sans précédent - de répondre positivement à « la demande secrète » d´Israël concernant la fourniture de
1000 bombes bunker buster. Mais grâce à un accord conclu en 2005 avec le Pentagone, Israël avait déjà obtenu 100 de ces armes redoutées.

Après l´arrivée du Président Obama à la Maison Blanche, le premier ministre israélien
lui a lancé un sévère avertissement en ces termes : « Ou vous vous occupez rapidement de l´Iran, ou nous le ferons nous-mêmes ». C´est une menace que le président Obama a rejetée la
semaine dernière au cours de sa visite effectuée en Russie en expliquant que les Etats-Unis ne soutiennent « absolument pas » Israël dans leurs projets d´attaquer l´Iran. Cette déclaration est
toutefois curieuse au regard des affirmations du Vice Président américain qui déclaraient quelques jours auparavant qu’ « Israël est libre de faire ce qu´il juge nécessaire pour éliminer la
menace nucléaire iranienne »

Ces faits indiquent que le projet de l´Etat juif d´utiliser le territoire irakien du
Kurdistan, région frontalière de l´Iran a contribué à renforcer les craintes des Russes et des Chinois. Or ce territoire a affirmé sa volonté de devenir un Etat indépendant par l´adoption d´une
nouvelle Constitution la semaine dernière. Or la mise sur pied d´une armée entraînée par des experts israéliens peut provoquer l´invasion de ce territoire par ses deux ennemis jurés que sont
l´Iran et la Turquie.

Pire encore, le leader syrien aurait averti les Etats-Unis que si l´Iran et la Turquie
déclare la guerre au Kurdistan et à Israël, il n´aurait pas « d´autre choix » que de respecter l´accord de défense signés avec l´Iran. En effet cet accord stipule que les deux nations doivent
se prêter assistance en cas d´agression de l´un ou l´autre.

Cette situation est davantage compliquée par le fait que la Turquie soit membre de
l´OTAN. Or cette qualité de membre de cette alliance oblige les Etats-Unis ainsi que les pays européens à s'allier à la Turquie pour combattre Israël et le Kurdistan qui sont par essence leurs
propres alliés.

Le peuple américain ignore l´existence des accords entre les Etats-Unis et l´Iran. Alors
que les forces américaines se battent en Irak, ces accords autorisent l´Iran à bombarder le territoire kurde irakien sans risque de représailles de la part des Etats-Unis. Ce genre d´accords
existe également avec la Turquie qui mène depuis des décennies une guerre contre les Kurdes irakiens.

Cependant, les informations les plus inquiétantes, selon ces sources, portent sur le
fait que la Russie et la Chine se déclarent prêtes à imposer un « embargo immédiat » sur le pétrole, le gaz produits au Moyen Orient ainsi que sur les armes que les Etats-Unis pourraient être
tentés de livrer.


 


En outre, la Chine menace « d´interrompre immédiatement » tout financement de la
dette des Etats-Unis en cas d´attaque israélienne contre l´Iran.


 


Or c´est la Chine qui maintient l´économie des Etats-Unis à flot. Le
déficit public des Etats-Unis bat des records historiques. Il est de 1 trillion de dollars, et dépassera les 2 trillions d´ici le 30 septembre, fin de l´exercice budgétaire. Dans ces
conditions, les 2 trillions de réserves en bon de trésor américains que la Chine possède constitue une menace particulièrement grave.


Archives

Articles récents