Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Sécu au bord du trou

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 23 Septembre 2011, 18:36pm

Catégories : #Santé - psychologie

La Sécu au bord du trou

000000000000000001.jpg

Bruno Dive (Photo Laurent Theillet)


S'il fallait encore rappeler la nécessité impérieuse de réduire les déficits, le nouveau jeudi noir qu'a vécu hier la Bourse de Paris tomberait à pic. Cette énième journée de forte baisse coïncidait avec la présentation par le gouvernement de son projet de loi de finances pour la Sécurité sociale en 2012. Valérie Pécresse affiche des objectifs vertueux, une réduction du déficit de 5 milliards d'euros et un retour à l'équilibre des comptes en 2015. Il est permis d'en douter. D'abord, parce que depuis trente ans que la Sécurité sociale est en déficit, la fin du trou est un peu comme celle du tunnel : on n'en voit jamais le bout ni la fin. Ensuite, parce que le gouvernement s'appuie sur des prévisions de croissance qui semblent bien optimistes. Enfin, parce que le plan d'économies du gouvernement, même s'il mérite d'être salué, n'est pas à la hauteur de la situation. La Cour des comptes rappelait il y a moins de trois semaines que le déficit des comptes sociaux menaçait à terme la pérennité même de la protection sociale en France. Bref, que la Sécu risquait de finir par tomber dans le fameux trou.

Mais comment un gouvernement, quel qu'il soit, se lancerait-il dans un plan d'urgence en pleine année électorale ? Cela ne s'est jamais vu et tiendrait du suicide politique. Ce ministère-là a déjà fait passer, péniblement, une réforme des retraites, qui contribue fortement à la réduction annoncée du déficit. Il s'est donc contenté de quelques rustines pour réduire celui de l'assurance-maladie. Et d'une négociation bien conduite avec l'industrie du médicament pour en faire baisser les prix. Annoncer avec des accents triomphants un déficit de 14 milliards d'euros, tandis qu'il y a quelques années encore, 14 milliards de francs paraissaient énormes, en dit long sur la dérive des comptes publics à laquelle nous nous sommes accoutumés.

Le sujet de la Sécurité sociale n'est guère abordé ces temps-ci. Il devrait pourtant constituer l'un des enjeux essentiels de la campagne. Car il recouvre un problème de société. Quel effort sommes-nous prêts à consentir pour notre santé et notre protection sociale ? Sachant que le coût ira croissant, il faudra choisir entre moins rembourser (la pente actuelle) ou cotiser plus. En tout cas, faire cotiser plus ceux qui participent aujourd'hui moins que les autres au financement de la Sécurité sociale

 

Source : Sud-Ouest
.

Archives

Articles récents