Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La stèle de la tempête bouscule la chronologie des empires de l'âge de bronze

Publié par wikistrike.com sur 24 Avril 2014, 08:41am

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

La stèle de la tempête bouscule la chronologie des empires de l'âge de bronze


 

 

Une inscription, vieille de 3500 ans, sur un bloc de pierre provenant d'Egypte pourrait être le plus ancien rapport météorologique au monde.
En outre, elle pourrait apporter de nouveaux éléments sur la chronologie des évènements dans l'ancien Moyen Orient.


La-stele-de-la-tempete-bouscule-la-chronologie-des-pharao.jpg

La Stèle de la tempête d'Ahmôsis. Reconstruction de la face. Image credit: Malcolm H. Wiener and James P. Allen, 1998.


Une récente et nouvelle traduction de l'inscription de 40 lignes, sur un bloc de calcite haut de 1.8m, appelé "Stèle de la Tempête", décrit la pluie, l'obscurité et "le ciel étant sans arrêt dans la tempête, plus fort que les cris des masses".

Deux chercheurs, de l'Institut Oriental de l'Université de Chicago, pensent que la description météorologique inhabituelle sur la dalle serait le résultat de l'explosion volcanique massive à Théra (aujourd'hui l'île de Santorin) dans la mer Méditerranée. 

Comme les volcans peuvent avoir un impact important sur la météo, l'explosion de Théra a pu causer de telles perturbations en Egypte.

Cette nouvelle traduction suggère que le pharaon égyptien Ahmôsis régna à une période plus proche de l'éruption de Théra qu'on ne le pensait auparavant. Cela changerait la compréhension des chercheurs sur l'alignement des empires de l'Âge du Bronze.

L'étude menée par Nadine Moeller et Robert Ritner, de l'Institut Oriental, est parue dans le Journal of Near Eastern Studies.


La Stèle de la Tempête date du règne du pharaon Ahmôsis 

Premier pharaon de la 18ème dynastie, son règne a marqué le commencement duNouveau Royaume, une époque ou la puissance de l'egypte était à son sommet.

La stèle a été trouvé en pièces à Thèbes, actuellement Louxor, où régna Ahmôsis. Si elle décrit les conséquences de la catastrophe de Théra, alors, la datation exacte de la stèle elle-même et du règne d'Ahmôsis, que l'on situait aux alentours de 1550 avant JC, remonterait de 30 à 50 ans plus tôt.

"Cela est important pour les spécialistes du Proche Orient et de l'Est de la Méditerranée, car la chronologie utilisée généralement par les archéologues est basée sur la liste des anciens pharaons d'Egypte, et, cette nouvelle information pourrait réajuster ces dates" explique Moellerprofesseur assistant en archéologie égyptienne à l'Institut Oriental et spécialisé dans les recherches sur l'urbanisme ancien et la chronologie.

"En 2006, les tests au radiocarbone d'un olivier enterré sous les résidus volcaniques avait permis de dater l'éruption entre 1621 et 1605 avant JC. Jusqu'à présent, les preuves archéologiques de la datation de l'éruption de Théra étaient en contradiction avec les datations au radiocarbone", a précisé Felix Hoeflmayer, chercheur à l'Institut Oriental, qui a étudié les implications chronologiques liées à l'éruption.

Cependant, si la date du règne d'Ahmôsis est plus ancienne qu'on ne le croyait, alors le changement que cela entraine dans la chronologie "pourrait résoudre l'ensemble des problèmes" ajoute Hoeflmaye. Ainsi, les dates d'autres évènements dans l'ancien Proche Orient s'emboiteraient plus logiquement, d'après les chercheurs.


Quand Théra donne un coup de pouce à Ahmôsis...

Cela réalignerait les dates d'importants évènements comme la chute du pouvoir des Canaanéens et l'effondrement de l'empire Babylonien, affirme David Schloen, professeur agrégé à l'Institut Oriental: "cette nouvelle information apporterait une meilleur compréhension sur le rôle de l'environnement dans le développement et la destruction des empires dans l'ancien Moyen Orient"

Par exemple, selon Schloen, la nouvelle chronologie permet d'expliquer commentAhmôsis prit le pouvoir et supplanta les dirigeants Canaanéens d'Egypte, les Hyksôs.
L'éruption de Théra et le tsumani en résultant auraient détruit les ports Hyksôs et affailbli leur puissance maritime de manière significative.

De plus, les perturbations dans le commerce et l'agriculture engendrées par l'éruption a pu ébranler le pouvoir de l'Empire Babylonien et expliquerait pourquoi les Babyloniens n'ont pas pu repousser une invasion des Hittites, une autre ancienne culture qui prospérait dans ce qui est aujourd'hui la Turquie.


"Une tempête de pluie"

Certains chercheurs considèrent que le texte de la Stèle de la Tempête est un document métaphorique qui décrit l'impact de l'invasion des Hyksôs.
Cependant, la traduction de Ritner montre que le texte était plus probablement une description de phénomènes météorologiques résultant des désordres causés par l'énorme explosion de Théra.

Ritner pense que le texte  indique qu'Ahmôsis a été témoin de la catastrophe.

Le texte de la stèle décrit le "ciel transformé en tempête" et "une tempête de pluie" sur plusieurs jours. Les passages décrivent aussi des corps flottant dans le Nil comme des "skiffs en papyrus".

Et surtout, le texte se réfère à des évènements qui ont affecté la région du delta et la région d'Egypte plus au sud le long du Nil. "Il s'agissait clairement d'une tempête majeure et différente des fortes pluies que l'Egypte recevait périodiquement" ajouteRitner.

En plus de la Stèle de la Tempête, un texte connu sous le nom de Papyrus Rhind, du règne d'Ahmôsis, mentionne également le tonnerre et la pluie: "c'est une preuve de plus que les érudits, sous Ahmôsis, accordaient une attention particulière à la météo" selonRitner.

Marina Baldi, une scientifique en climatologie et météorologie à l'Institut de Biométéorologie du Conseil National de Recherche en Italie, a analysé les informations sur la stèle avec ses collègues et les a comparé avec des faits météorologiques connus en Egypte.

"La Dépression de la Mer Rouge" (Red Sea Trough) est un phénomène météo dominant dans la région; il apporte de l'air sec et chaud depuis l'Est de l'Afrique
Lorsqu'il est perturbé, ce système peut donner des intempéries, de fortes précipitations et des crues éclairs, similaires à ce qui est rapporté sur la Stèle de la Tempête.

"Une modification dans la circulation atmosphérique, après l'éruption, a pu entrainer un changement dans le régime des précipitations de la région. Ainsi, l'épisode décrit sur la stèle pourrait être une conséquence de ces changements climatologiques" expliqueBaldi.

D'autres travaux sont en cours afin d'avoir une idée plus claire de ce qui a pu se passer à l'époque d'Ahmôsis, qui régna après la seconde période intermédiaire quand lesHyksôs prirent le pouvoir en Egypte.

En attendant, cette étude ramène la période de son règne à une date plus proche de l'explosion de Théra.


Source:

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents