Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Suisse s’apprête à voter pour abolir les hauts salaires

Publié par wikistrike.com sur 25 Février 2013, 16:02pm

Catégories : #Economie

 

 

La Suisse s’apprête à voter pour abolir les hauts salaires


Le 3 mars prochain, la Suisse deviendra championne "du monde de la démocratie participative", selon une formule des Echos, à condition que ses citoyens votent en faveur de l'initiative "Contre les rémunérations abusives".

Déposée à la chancellerie suisse en 2008 par le chef d'entreprise Thomas Minder, qui se bat depuis près de quinze ans contre les rémunérations excessives des grands patrons, surtout lorsque celles-ci ne sont pas alignées sur leurs performances, l'initiative dite "Minder" donne entre autres le pouvoir aux actionnaires de décider des salaires de leurs patrons et interdit les parachutes dorés. En cas de non-respect des décisions prises par les assemblées générales, les dirigeants s'exposent à des sanctions pénales pouvant aller jusqu'à trois ans de prison.


L'initiative Minder rend obligatoire la consultation de tous les actionnaires d'une entreprise au sujet du salaire de son patron.

 

Si le "oui" l'emporte lors de la votation du 3 mars, c'est une véritable révolution que s'apprête à vivre le pays de la banque et de la finance, ce qui n'est pas du goût de tous. Le gouvernement estime notamment qu'une telle modification de la loi pourrait avoir des conséquences négatives sur l'économie suisse, une des plus compétitives au monde. La majorité a donc préparé un contre-projet à l'initiative Minder, et propose également des solutions pour limiter les hauts salaires mais va moins loin : selon le comité de l'initiative Minder, le contre-projet ne reprend que 40 % de leur initiative.


Les anti-initiative Minder craignent que le texte ne nuise à l'économie florissante de la Suisse.

 

Si le "non" l'emporte, le combat de Thomas Minder n'aura pas été vain pour autant, car le contre-projet entrera en vigueur automatiquement.


Initiatives populaires acceptées de 1891 à 2005.

 

Depuis la création des initiatives en 1891, le peuple suisse a rejeté près de 90 % de celles qui lui ont été soumises. L'initiative "Contre les rémunérations abusives" est soutenue à 65 % par les citoyens suisses selon les derniers sondages réalisés par la SSR (Société suisse de radiodiffusion).


Selon le dernier sondage réalisé par la SSR, le texte sur les rémunérations abusives serait accepté.

 

Le Time note que l'initiative est plus largement soutenue par les citoyens issus de la classe moyenne dont le revenu peut aller jusqu'à 7 300 euros par mois. Selon l'hebdomadaire américain, ces citoyens considèrent que l'initiative Minder relève de la justice économique, dans un pays où les écarts de salaires sont moins importants que dans les autres pays développés, y compris les Etats-Unis.

 

Source: Big browser

Commenter cet article

Ayer Esher Ayer 16/10/2013 23:07


Des nouvelles Rensk?

Rensk 25/02/2013 17:27


Plusieurs fausse indication...


 


Le conseil fédéral ne fait que de transmettre la proposition du syndicat patronal (econnomiesuisse) qui lui a vu qu'il perd "haut la main"... qu'il a exeptionellement fait que si l'initiative
"tombe"... leurs proposition entre en vigueur...


Ce n'est pas automatique car, en théorie, ont doit voter pour l'initiative et/où le contre-projet... ce qui n'est plus le cas ici, ils tentent le peuple pour qu'il dise non en "automatisant" le
contre-projet (Une exeption donc !)


Ils ont prévu 8 millions pour combattre l'initiative contre 285'000.- pour les initiants...


Ils ont fait une vidéo a 300'000.- qui a été "détruite" par celle du syndicat qui y a mis 300.- !!!


64% du peuple est pour l'initiative actuellement... (A voir après le vote)


A ne pas oublier l'initiative du 1:12 concernant la différence des salaires dans une même boîte...qui sera obligatoirement aussi voté cette année (le gouvernement ne peu dépasser légalement 5 ans
après dépot de l'initiative pour faire passer cela par le peuple)

Archives

Articles récents