Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

"La tempête qui se prépare est colossale, historique, potentiellement dévastatrice" (Jean-Michel Apathie)

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 14 Octobre 2011, 19:30pm

Catégories : #Economie

Quand un grand média parle « d’apocalypse économique »…


Il est particulièrement intéressant de relever cette chronique de Jean-Michel Apathie, exprimée sur RTL, le21 septembre 2011. C’est en effet assez rare d’entendre ce que vous allez lire, sur les ondes d’une « grande radio ».

Jusqu’à quand ferons-nous semblant de croire que nous vivons des temps ordinaires ?

Chaque jour nous rapproche de l’apocalypse économique.

A la faillite qui approche de la Grèce, répond un ralentissement économique désormais observable dans l’ensemble des pays occidentaux, Etats-Unis compris, qui menace en retour les capacités de remboursement des dettes italiennes, c’est pour cela qu’une agence a dégradé la note du pays, portugaise, irlandaise, peut-être bientôt française, engrenage mortifère qui menace l’ensemble du secteur bancaire européen, c’est-à-dire l’épargne des citoyens et les capacités d’investissement des entreprises.

La tempête qui se prépare est colossale, historique, potentiellement dévastatrice.

Entendez-vous un discours d’homme public qui tente de nous en avertir, qui prépare les esprits à ce qui s’annonce à la manière de ces sacs de sable que l’on dispose dans les villes lorsque s’approchent les vagues démesurées de la mer en colère?

Non, rien de tout cela. Nulle part en Europe, et en tout cas pas en France, le discours ne décrit la réalité. Le gouvernement semble satisfait de son dernier plan-plan de taxes et assure qu’il a fait ce qu’il fallait pour mettre le pays à l’abri. Du coup, le parti qui le soutien lance dans le débat un ridicule « serment d’allégeance aux armes de la France » en savourant d’avance la polémique qui s’ensuivra. L’opposition, elle, fait et refait les comptes imaginaires qui lui permettront d’embaucher 60.000 enseignants supplémentaires, 10.000 policiers supplémentaires, et tant d’autres choses merveilleuses encore, tant il est vrai que les riches paieront et que la suppression des niches fiscales pourvoira au reste.

Chacun des acteurs de la scène politique comprend bien sûr quec’est tout un système politique – construction européenne, financement du modèle social-, économique – manque de compétitivité de l’industrie occidentale – et monétaire -échec de l’euro- qui est en train de s’écrouler. Mais aucun ne cherche à le conceptualiser, à l’inscrire dans ces discours car pour l’instant,l’opinion publique parait toujours captive des discours creux et émollients.

La vie publique a ceci d’étrange qu’elle est une offre – le discours – qui procède d’une demande certes muette, mais intuitivement ressentie par les acteurs, de l’opinion publique. Et très probablement, personne ne s’échine à décrire correctement les temps bouleversés qui s’annoncent parce qu’au fond aucun esprit ne se montre disponible pourla prophétie du malheur qui s’annonce.

D’où ce sentiment tellement palpable d’une artificialité étrange qui doit être le sentiment ressenti par tous ceux qui, avant nous et depuis déjà longtemps, ont été confronté à l’inéluctabilité de la violence de l’histoire qui approche.

 

Ce n’est pas LIESI qui s’inscrira en faux contre cette analyse, comme le confirmera le prochain numéro. Nos contemporains n’ont, pour leur immense majorité, par une seule once de réalisme pour apprécier la situation réelle à sa juste valeur… mais il faut garder l’espoir car ce n’est pas la fin du monde mais la fin (avec fracas) du Nouvel Ordre Mondial.  [Nous profitons de ce mot pour signaler notre satisfaction quant à la qualité des commentaires, et souvent pour leur richesse informationnelle. Continuez...]

 

Source : L.I.E.S.I

Archives

Articles récents