Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Terra Preta, une méthode d’avenir en agriculture durable…

Publié par wikistrike.com sur 1 Septembre 2012, 07:57am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

La Terra Preta, une méthode d’avenir en

agriculture durable…


 

 

La Terra Preta est un sol artificiel, une terre noire exceptionnellement fertile se trouvant sur les bords du fleuve Amazone. C’est l’une des terres les plus fertiles au monde, mais sa particularité est de ne pas être un sol « naturel ». Il a été crée entre -800 et 500 par une civilisation précolombienne aujourd’hui disparue.


Un mélang ecomplexe

La terra Petra se caractérise par une terre noire très riches en carbone, et d’une épaisseur allant de 50 cm à 2 mètres. Mais aussi par sa capacité à se renouveler d’elle-même à raison de 1cm par an. Structurellement, Cet anthroposol est composé de grain de charbon de bois qui sont autant de piège à nutriment facilement accessible pour les plantes…

Cette terre n’est toutefois pas uniquement constituée de morceau de charbon. Les amendements effectués par les populations amazonienne précolombienne consistèrent en un mélange complexe fait de charbon de bois, de tesson de poterie matériaux aussi poreux, de cendre riche en en phosphore et potassium (P et K), de résidu de récolte composté (P et K), de matière organique diverse disponible sur place, ainsi que fumier animal et humain et d’arrête de poisson, d’os broyé, riche en phosphore et calcium…

 

Qualité structurelle

 

Ce sol forme par sa structure un sol aéré donc chaud, poreux, il capte facilement l’eau, il est donc particulièrement propice a un bon développement racinaire… Le charbon, les tesson, quand à eux maintiennent une humidité constante (fraicheur) nécessaire aux échanges chimiques entre les plantes et le sol… la particularité de la terra Preta sur ce point tient comparativement à d’autres sol de qualité, à la plus grande disponibilité des éléments chimiques nécessaire à une plante, car il n’est pas tout d’avoir du soleil, de l’eau, un sol aéré et riche, encore faut-il que les éléments du sol ne soit pas totalement captif, donc inaccessible par les plantes… c’est sans doute ici que se trouve le « plus » de la terra Preta en face de nombreux autres sols de qualités égale, naturels ou artificiels…

(…)

 

Une solution durable à l'échelle mondiale

Ainsi, l’on peut affirmer que les terra Preta participerons à l’avenir des productions agricole mondiale, car du fait de leurs propriétés exceptionnelles, (durabilité, économies d’intrant, santé du sol, santé des production, résistance aux maladies, moins de traitement), les terra Preta permettrons de produire une agriculture aussi performante, voir plus performante que l’actuelle (du à l’amélioration des sols ingrats) et surtout de retrouver une qualité de production malgré l’intensification nécessaire de la production.

Ainsi promouvoir les terra Preta comme moyen premier à toute volonté de production durable ne doit rester lettres mortes. Car l’on ne peut penser à une agriculture forte dans le futur perdurant dans des méthodes qui réduisent les capacités du sol tant à produire, qu’à fournir des productions saines et de qualités. Pour lire l’article dans sa totalité, cliquer ICI

Auteur : Asio Noctua

Source : blogs.mediapart.fr

Article relayé par : geof chez Les moutons enragés

 

 

Histoire Aztèques, Incas, Mayas – A la recherche de l’Eldorado (Terra Preta).

 

 

Commenter cet article

water l'eau 01/09/2012 21:23


8D


je suis choqué d'entendre parler du terra preta sur wiki. C'est un truc que peu connaissent aujourd'hui et c'est vraiment un truc pas mal genre permet une bonne base pour bien réequilibrer un
terrain. mais c'est sans doute bien plus ! Je n'en sais pas plus à ce sujet. Je suis content que vous en parliez. C'est un truc que tout ceux qui ont la main verte doivent obtenir, et répandre
dans leur espaces verts, potager ou autres.

ZARA 01/09/2012 17:31


cela à l'air une bonne idéé, jvais tester le chatbon de bois, g déjà tester les cendres mais il faut d abord la faire degorger pour enlever le surplus de potasse (avec vous faite de la lessive)
ce qui reste de cendre moin chaux je le remélange avec la terre et tous les restes de bois morts et compost de l'année d'avant, c u peu de boulot mais à la fin pas besoin de rajouter quoi que ce
soit...


pour l'engrais je vous conseille les ortille, sa pue mais y a rien de mieux pour les tomates, c antis bestiolle en plus donc pas besoin d'insecticide, tout naturelle et en deux ou trois ans le
jardin devien noir (la terre) je conseille aussi des brodure avec des pierres sedimentaire, style jaumont, pierre de meuse ou autre, cela permet aux fourmis et lombric de se reproduire plus vite
sous l'humiditée qu'ellle garde. au bout de trois ans quasi plus besoin de becher !!!111 le petite bête fon le travail et recycle tout les surplus.


les fourmis mange ou deplace les pucerons pour mon plus grand plaisir e pour le leurs.


autres conseil si vous avez des pins ou sapin, balayer les epines et pomme de pin cela acidifie le sol et c pas bon, sauf pour allumer le feu (madame adore).


voilà on peux être techno warrior et écolos sans être un dinguo des deux coté.


bientot les noix, pour ceux qui on des charpentes, c'est le moment de fabriquer votre propre broux de noix, facile,gratuit et resultat magnifique.

Laurent Franssen 01/09/2012 10:20


Ils avaient trouver les moyens de recycler tous ce qu ils avaient de asser et d inutiles en terre ,
plutot costauds les " primitifs " .

Archives

Articles récents