Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La traque du boson de Higgs reprend à Genève

Publié par wikistrike.com sur 6 Avril 2012, 16:47pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

La traque du boson de Higgs reprend à Genève

 

le-grand-collisionneur-de-hadrons-du-cern-situe-a-geneve_45.jpgHier, après une trêve hivernale, le Grand Collisionneur de Hadrons (LHC) de Genève, le plus grand accélérateur de particules du monde, a repris du service. La traque au boson de Higgs reprend donc de plus belle.

Les équipes du LHC ont réussi, comme elles s’y attendaient, à faire entrer en collision deux faisceaux de protons d'une énergie de 4.000 milliards d'électron-volts chacun. Chaque faisceau circule à contresens dans un anneau de 27 kilomètres de circonférence presque aussi rapidement que la lumière. Le Cernindique ainsi dans un communiqué qu’il s’agit d’"un nouveau record mondial" de 8 téra-électron-volts qui "accroît considérablement le potentiel de découverte de la machine".

Cette augmentation d'énergie multiplie les chances de produire des particules rares ou insaisissables tel le boson de Higgs, pièce manquante de la théorie des particules élémentaires. Toutefois, ce record n’est pas qu’une bonne nouvelle puisqu’en augmentant l’énergie, le "bruit de fond" qui parasite la détection de ces particules augmentera lui aussi. "Cela signifie qu'il faudra attendre la fin de l'année en cours pour confirmer les indices passionnants découverts en 2011" sur l'existence du boson de Higgs "ou pour l'exclure totalement du "modèle standard" de la physique actuelle", souligne le Cern cité par l'AFP.

"De ce point de vue, 2012 s'annonce comme un grand millésime pour la physique des particules", assure le directeur de recherches du Cern, Sergio Bertolucci. Outre le boson de Higgs, les chercheurs étudient notamment l'existence de particules dites "super-symétriques" qui pourraient justifier pourquoi la matière "visible" ne représente qu'environ 4% de la masse de l'Univers. Selon les physiciens, le cosmos est également constitué de 23% de matière dite "sombre" et à 70% d'"énergie noire", une force mystérieuse qui explique l'accélération de l'expansion du cosmos.


Souyrce: Maxisciences

Archives

Articles récents