Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La vérité du nucléaire et les conventions : je suis un « terraiste »

Publié par wikistrike.com sur 10 Mars 2013, 10:05am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

La vérité du nucléaire et les conventions : je suis un « terraiste »

 

 

 

 

000000000000000000000000000000000000000000000000.jpgTraduit de l'anglais par Helios pour le BBB 

Le Japon est peut-être le plus saisissant exemple d'une société qui préfère adhérer aux conventions plutôt que s'intéresser à la vérité. C'est un pays où la tradition est valorisée, un endroit d'où sont originaires les traditions du seppuku (hara-kiri) et des pilotes kamikazes. Et c'est aussi la nation où se sont produites les pires catastrophes nucléaires. 

Les cités d'Hiroshima et de Nagasaki ont été bombardées et un nombre inconnu de gens, avoisinant sûrement les 200.000, ont été atomisés, des centaines de milliers d'autres sont morts de ses conséquences. Les cités ont été repavées et reconstruites, le béton réduisant les effets persistants des radiations. Et plus récemment la catastrophe de Fukushima a démarré. Pourtant la dégustation traditionnelle des pêches parfaites de la préfecture de Fukushima continue. 

Les conventions supplantent tout dans un pays comme le Japon et comme dans toute institution oligarchique. Presque toutes les nations sont oligarchiques à un degré ou un autre et toutes les nations nucléarisées sont oligarchiques dans les manières les plus extrêmes, mettant en risque la vie et la terre au nom du profit et du pouvoir de quelques-uns. Les nations nucléaires sont oligarchiques de la manière la plus extrême et mentent aussi simultanément de la manière la plus extrême. Les mensonges de l'oligarchie deviennent officiels et infectent l'état d'esprit collectif par tous les moyens disponibles. 

Quiconque ayant déjà assisté à des procédures judiciaires comprend que les conventions supplantent la vérité, quiconque ayant déjà regardé toute déclaration de corporation avec un œil averti sait que les conventions supplantent la vérité, au sein d'une institution. Mais la vérité supplante toujours les conventions dans la réalité. Le fait est que l'industrie d'expérimentation du nucléaire a toujours menti. Le mensonge principal à long terme est que l'expérimentation nucléaire est une source d'énergie prévisible, sûre et bon marché. La vérité est que c'est l'engagement le plus dangereux que l'homme ait conçu. La vérité est que c'est la source d'énergie la plus coûteuse et la plus dangereuse. Mais la vérité de la réalité supplante toujours les conventions des institutions. Le mensonge est parfois si gros que la vérité alternative est ridiculisée. Mais la réalité se fraye toujours un passage dans la façade des institutions. Tokyo, la cité la plus peuplée au monde, est recouverte d'une épaisse couche de particules de meltdown nucléaire. Cette vérité ne pourra être cachée longtemps par l'entremise des mensonges des institutions. 

Les mensonges à court terme de TEPCO surtout et de l'industrie d'expérimentation nucléaire dans son ensemble donnent quelque chose comme ceci : il n'y a pas de problème. Il y a un problème. Il y a eu une petite fuite. Il n'y a pas eu de meltdown. Il est possible qu'il y ait eu un meltdown partiel. Il a pu y avoir un meltdown. Il y a eu plusieurs meltdown. Il y a eu plusieurs meltdown traversant. Les coriums sont partis. Les coriums ont pénétré la nappe d'eau. L'océan Pacifique est pollué au point de non-retour et cette pollution radioactive va probablement continuer ses effets pour les deux prochains siècles ce qui les fera durer des centaines de milliers d'années. Les réservoirs d'eau radioactive sont pleins. Les piscines de refroidissement, contenant chacune un volcan sans fin de combustible se trouvent dans des bâtiments instables en danger d'effondrement. Une région du Japon est foutue au-delà de toute mesure, le Pacifique et toute la planète ont changé, subissant une dose massive d'entropie. Les japonais en tant que société sont entraînés à tout laisser de côté et à pratiquer les conventions. La vérité est qu'il est temps de mettre les conventions de côté. Le monde, pas uniquement le Japon a besoin de résoudre l'énigme de l'expérimentation nucléaire. Le monde a besoin de se réveiller. Cette catastrophe en cours ne peut être recouverte de béton. La vérité doit être vue en face. 

Le monde doit renoncer aux conventions et arrêter l'état de guerre perpétuelle (entre nations et aussi mentale) qui résulte de l'expérimentation nucléaire. La guerre est un racket. Et l'expérimentation nucléaire est une industrie de guerre, qui fait partie du complexe militaro-industriel. Et qu'on le veuille ou non, la guerre est la corne d'abondance d'un millier de corporations dont les seules motivations technologiques sont gouvernées par le profit. La considération morale n'existe pas.

Nous avons besoin de changer notre état d'esprit, de passer de l'égocentrisme au partage, d'une étroitesse de vue à une intégration ouverte, de la compétition à une intégration compatissante. Nous nous tuons nous-mêmes et tuons la planète. Nous devons passer de l'état de terroristes se battant entre eux à chaque étape du chemin, prisonniers de croyances et de conventions, à celui de « terraiste » orientés vers le bien-être de la Terre Mère et de tous les êtres vivants de la planète. Je suis un « terraiste ». 

Je continue de penser que l'activité humaine la plus dangereuse a été l'expérimentation nucléaire, mais ce n'est que le symptôme d'un plus grand problème, celui de notre état d'esprit. Il nous faut changer notre mentalité et l'amener vers une recherche de la vérité et ne pas croire aux conventions dictées par les institutions. L'état d'esprit disant que nous sommes des terroristes et l'autoriser est le vrai danger. Je suis un « terraiste », un guerrier pacifique.

Commenter cet article

Hercobulus 16/03/2013 10:37


Ne vaudrait-il mieux pas dire un TERRARISTE ?

Archives

Articles récents