Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La vitamine D ralentit l'évolution du cancer

Publié par wikistrike.com sur 25 Novembre 2012, 13:21pm

Catégories : #Santé - psychologie

La vitamine D ralentit l'évolution du cancer

 

jolie.jpgDes chercheurs de l'Université McGill (Québec), dont les travaux sont publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, ont découvert les mécanismes moléculaires à l'origine des possibles effets préventifs de la vitamine D sur le cancer. 


John White et David Goltzman de l'Université McGill ont, avec leurs collègues, constaté que plusieurs mécanismes de la forme active de la vitamine D lui permettent d'inhiber la production et la fonction de la protéine cMYC. Cette protéine, qui exerce son activité à des taux élevés dans plus de la moitié de tous les cancers, joue un rôle important dans la division cellulaire (une division anormale des cellules est à la base du cancer). 

Un apport insuffisant en vitamine D, qui concerne de nombreuses populations dans le monde, a été associé à une incidence accrue de certains types de cancers, particulièrement les cancers des voies digestives, dont le cancer du côlon, et certaines formes de leucémie. 

Les chercheurs ont aussi découvert que la vitamine D stimule fortement la production de MXD1, un antagoniste naturel de la protéine cMYC qui en inhibe la fonction. 

L'application de vitamine D sur des tissus cutanés de souris s'est traduite par une chute des taux de protéine cMYC et une diminution de la fonction de cette dernière. Les chercheurs ont également observé, chez d'autres souris dépourvues du récepteur spécifique de la vitamine D, une élévation marquée des taux de protéine cMYC dans de nombreux tissus, notamment la peau et la muqueuse du côlon. 

Cet effet inhibiteur sur la fonction de la protéine cMYC permet de croire que la vitamine D ralentit l'évolution des cellules précancéreuses en cellules malignes et en freine la prolifération. 

Les chercheurs invitent à s'assurer de recevoir un apport suffisant en vitamine D. 

Des travaux précédents de cette équipe avait montré qu'une carence en vitamine D pourrait contribuer à la maladie de Crohn

Source: Université McGill

Source: Psychomedia

Commenter cet article

Archives

Articles récents