Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Laurence Rossignol (sénatrice PS): « Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents » - Mais alors à qui appartiennent-ils ?

Publié par wikistrike.com sur 1 Février 2014, 16:55pm

Catégories : #Politique intérieure

 

Laurence Rossignol (sénatrice PS): « Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents » - Mais alors à qui appartiennent-ils ?

Laurence_Rossignol.jpgLa sénatrice Laurence Rossignol, dans l'émission Ce soir (ou jamais !) diffusée sur France 2 le 5 avril 2013 : 

Laurence Rossignol promet sur son blog d'attaquer en justice l'institut Civitas, Farida Belghoul et Égalité & Réconciliation pour avoir prétendu que la sénatrice avait dit :
« Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l'État. »
Une plainte qui risque d'être difficile à soutenir, puisque si elle n'a pas prononcé ces derniers mots de manière littérale, la sénatrice socialiste affirme que l'école publique laïque « protège » les enfants contre l'influence de leur foyer familial en matière de questions religieuses. Laurence Rossignol a donc clairement affirmé que dans ce domaine, c'est bien à « la République », donc à l'État, que les enfants « appartiennent », au sens où elle l'entendait dans cette émission. 

Ses propos exacts :
« La laïcité, c'est ce qui protège l'enfant et garantit aux enfants les mêmes droits et l'accès aux mêmes valeurs. Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents. Donc la République doit leur offrir... [coupée par un intervenant]. Chaque enfant doit pouvoir accéder à des lieux qui lui permettront lui-même, ensuite, de faire son choix. C'est le cadre de l'école publique. C'est ce dont la France a besoin aujourd'hui. »
Sans surprise, cette conception aberrante et totalitaire a rencontré un écho certain de l'autre côté de l'UMPS, le 18 décembre dernier, avec la proposition de loi déposée par des sénateurs UMP et visant à restreindre drastiquement les possibilités d'instruction à domicile. 

Pour comprendre et rejoindre l'action des Journées de retrait de l'école initiée par Farida Belghoul : 
jre2014.fr 
facebook.com/jre2014 

Source

 

Commenter cet article

Laurent Franssen 04/02/2014 14:40


Bill236


 


- se faire éduquer par un serviteur c'est peut-être risqué.


 


*Servent ir - non.


 


EDUCATEURS. O pyre.


 


---


 


" Cette grande compréhension qu'une vie n'appartient vraiment qu'à elle-même  éviterait des jalousies, des mariages forcées, des crimes d'honneur, des divorces, etc ... " 


 


aménera de nombreux dégats le jour ou la nourriture manquera.


 


Appréhension, pas compréhension.


 


 


---


 


Combien de baffes se perdent au mètre?


De la part des templiers.


 


---


 


bios  


Déjà été dans un élevage ?


 


---


 


L'être humain s'est dressé.


 


Merci d'être venu.

Laurent Franssen 04/02/2014 14:30


A eux-même peut-être, pour commencer?

Iconoclaste 04/02/2014 14:20


Et on n'éduque pas un chien, on le dresse. Un enfant mal éduqué manque, en


principe.... d'éducation.

Iconoclaste 04/02/2014 14:18


Un enfant "libre" est bon à prendre par n'importe quel prédateur.


Les parents idéaux sont des maillons de transmission d'une culture apte à faire


de l'enfant un adulte "libre", c'est-à-dire responsable. Des droits supposent


aussi des devoirs, sinon il n'y a que de la liberté factice et un esclavage


intérieur.

Athos 04/02/2014 13:21


A bios


tu dis


"l'éduquer"...ça c'est pour les chiens.


Quid de "education" nationale , c'est quasiment un chenil ?

bios 04/02/2014 12:34


"Mes gamins m'appartiennent jusqu'à leurs majorités. Point barre. Un gamin n'a pas droit au chapitre, il fait ce que je lui dit, car seul moi ainsi que sa mère sachont ce qui est bon pour lui.
Après pour les parents trop laxiste je dit pas. "


MDR....surtout pour l'orthographe....


NON un enfant n'appartient à personne, comme un adulte...il est libre.


les parents on un devoir de l'élevé du statut d'enfant à celui d'adulte...et non pas de "l'éduquer"...ça c'est pour les chiens.

Athos 02/02/2014 11:17


Que ces futurs sortants s'occuppent un peu des préocupations de français, et arrêtent de nous enfumer avec des sujets visant à éloigner l'esprit des gens de l'important, à savoir, où va la france
.

Iconoclaste 02/02/2014 10:13


J'ajouterais que la majorité des évêques français sont de vrais larbins des socialistes.


Normal, ils ont été choisis par ces derniers il y a quelques lustres, en toute connais-


sance de leurs opinions. Cet épiscopat-là ne défend pas la famille et a trahi les


valeurs traditionnelles de l'Eglise. Il n'obéissait pas au pape Benoît XVI, jugé


trop réactionnaire, notamment sur les concessions à faire envers la Fraternité


Saint Pie X.... Donc les valeurs traditionnelles ne sont plus guère défendues par


ceux-là même qui devaient le faire. On juge l'arbre à ses fruits disait Jésus.


Ceux-ci sont pourris.

Iconoclaste 02/02/2014 10:03


@CVV, dans ces attaques contre l'Eglise et la famille, le rôle des francs-maçons,


Grand Orient en tête, est déterminant. Combien de ministres FM, dont Peillon,


dans ce gouvernement ? Justement, Peillon a écrit que la révolution française


(donc guerre idéologique et anti-chrétienne) n'était pas terminée. Sur ce point-


là, on peut lui faire confiance.

CVV 02/02/2014 04:23


Rappel: les mêmes UMP qui sous Balladur projetaient de voter une loi interdisant le baptême des enfants avant l'âge de raison de ... 18 ans donc leur pleine majorité citoyenne ! Inutile
d'indiquer le peu de Foi de l'UMP, supposée gaulliste et chrétienne (enfin sauf que De Gaulle serait en enfer selon les dires de Marthe Robin à sa veuve), et leur addiction probante à Baphomet


La République est l'ennemie irréconciliable de la Catholicité disait St Pie X après la main tendue par Léon XIII: on reconnaît bien aujourd'hui l'arbre à ses fruits, les mêmes crucifièrent le
Christ jadis, croyant s'en débarasser une fois pour toutes; quant au Parti des Sots dont le rossignol chante le refrain, une seule devise payons, payons... vos enfants seraient ainsi entre de
bonnes mains comme une vulgaire pâte à modeler digne des Lebensborn de tonton Adolf


Que Notre-Dame nous aide un jour à purifier tout cela !


 

Lumière 02/02/2014 00:07


 


 


http://www.egaliteetreconciliation.fr/Theorie-du-genre-comment-la-premiere-experimentation-a-mal-tourne-23118.html


 


    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/01/31/01016-20140131ARTFIG00151-theorie-du-genre-comment-la-premiere-experimentation-a-mal-tourne.php





Théorie du genre : comment la première expérimentation a mal tourné


 


Dans les années 1960, un médecin néo-zélandais a expérimenté sur des jumeaux la théorie du genre, en convaincant les parents d’élever l’un des deux comme une fille. Une expérience aux
conséquences dramatiques.


Alors que la polémique sur la théorie du genre ne cesse d’enfler, l’expérience tragique menée au milieu des années 1960 par son concepteur, le sexologue et psychologue néo-zélandais John Money,
refait surface, comme le rapporte vendredi lepoint.fr. Une expérimentation souvent occultée par les disciples actuels des études du genre, car celle-ci, conduite sur deux jumeaux canadiens nés
garçons, mais dont l’un d’eux sera élevé comme une fille, tournera mal.


Spécialiste de l'hermaphrodisme à l'université américaine Johns Hopkins, John Money définit dès 1955 le genre comme la conduite sexuelle qu'on choisit d'adopter, en dehors de notre sexe de
naissance. Il étudie notamment les cas d'enfants nés intersexués pour savoir à quel sexe ils pourraient appartenir: celui que la nature leur a donné ou celui dans lequel ils seront éduqués. En
1966, des parents vont offrir au médecin controversé la possibilité de tester sur leurs propres enfants la théorie du genre. Les époux Reimer sont parents de jumeaux âgés de huit mois. Alors
qu'ils souhaitaient les faire circoncire, l'opération a mal tourné sur l'un des deux bébés, Bruce, dont le pénis s'est retrouvé brûlé à la suite d'une cautérisation électrique. Son frère, Brian,
a pour sa part échappé à l'opération.


Adolescence difficile


Pour John Money, c'est l'occasion de montrer sur un modèle vivant que le sexe biologique n'est qu'un leurre. Il propose donc aux parents désemparés d'élever Bruce comme une fille, sans jamais lui
révéler son sexe de naissance. Bruce, qui s'appelle désormais Brenda, reçoit d'abord un traitement hormonal, puis se voit retirer ses testicules quatorze mois plus tard. Désormais fille,
«Bruce-Brenda» porte des robes et joue à la poupée. Pendant toute leur enfance, les jumeaux Brian et Brenda suivent un développement harmonieux, faisant de l'expérience du sexologue une réussite.
Du moins c'est ce que John Money, qui garde un œil sur leur évolution en les recevant une fois par an, croit. Il publie d'ailleurs de nombreux articles sur le sujet, puis un livre en 1972,
Homme-femme, garçon-fille, dans lequel il affirme que c'est l'éducation et non le sexe de naissance qui détermine si l'on est homme ou femme.


Mais si Brenda a vécu une enfance sans heurts, les choses se compliquent à l'adolescence. Sa voix devient plus grave et elle se sent attirée par les filles. Petit à petit, elle rejette son
traitement au profit d'un autre à la testostérone. Car, au fond, elle se sent davantage garçon que fille. Désemparé, le couple Reimer avoue la vérité à ses enfants. Dès lors, Brenda redevient un
homme, David, auquel on crée chirugicalement un pénis et retire les seins. Ce dernier se mariera même à une femme, à l'âge de 24 ans. Mais cette expérience identitaire hors norme a laissé des
dégâts irréparables chez les jumeaux. Brian se suicide en 2002, David en mai 2004.

Iconoclaste 01/02/2014 22:48


Très flatté, Athos.

Athos 01/02/2014 22:42


@          Iconoclaste


+1000

Papa 01/02/2014 22:22


Mes gamins m'appartiennent jusqu'à leurs majorités. Point barre. Un gamin n'a pas droit au chapitre, il fait ce que je lui dit, car seul moi ainsi que sa mère sachont ce qui est bon pour lui.
Après pour les parents trop laxiste je dit pas.

Iconoclaste 01/02/2014 21:26


Si les enfants n'appartiennent pas aux parents d'une façon ou d'une autre,


des prédateurs vont s'en emparer : Etat socialiste, sectes, pédophiles....


Les régimes qui détestent le contrôle des parents sur les enfants sont


toujours totalitaires : ils veulent une influence maximale sur des cervelles


modelables. Hitler exprimait cette vérité avec une franchise totale.


Problème : les socialistes admettent bien que les enfants non nés


appartiennent à leurs parents puisque ceux-ci ont le droit de vie ou


de mort sur eux, avec ce qu'on nomme avortement. A partir de la


naissance, ils n'appartiendraient plus aux parents ? Atroce contradiction !


Ce que les socialistes veulent vraiment importe plus que ce qu'ils disent


publiquement, puisque ce sont des mensonges (Je n'exonère pas les autres


courants politiques).

reficul 01/02/2014 20:12


bill236 a tous dit

Lumière 01/02/2014 19:50


Je suis d'accord avec ce que tu dis    Bill236  : les enfants n'appartiennent à personne qu'à eux-même.  


Les parents, l'Etat, les adultes responsables tels que leurs tuteurs doivent les protéger, les éduquer et aider à leur croissance.


Si nous suivons cette logique nous pouvons dire que personne n'appartient à personne car chacun s'appartient à lui-même : ceci est valable pour les couples
qui se marient ou qui ont des liaisons amoureuses ; on peut s'aimer sans pour autant tout donner de soi-même.


Cette grande compréhension qu'une vie n'appartient vraiment qu'à elle-même  éviterait des jalousies, des mariages forcées, des crimes d'honneur, des
divorces, etc ...


 


J'irai même plus loin : la planète Terre n'appartienne pas non plus aux êtres humains. Notre Mère-Terre nous aide à évoluer en nous abritant en son sein et
nous donne ses richesses ( terre, eau, air, ressources végétales, minérales, etc ...) et en échange nous humains devrions l'aimer et la respecter ;


 au lieu de ça les élites, les gouvernements, les grandes entreprises et leurs ouvriers apportent la destruction, la pollution, le gaspillage, etc ....
au profit de quelques minorités de privilégiés.


L'amour possession ( égoïsme ) emprisonne et rabaisse tandis que


Le Vrai Amour ( Divine ) rend Libre et responsable .

Joe 01/02/2014 19:42


Faut pas être si fataliste, si certains parents pensent en être propriétaires c'est un problème d'éducation, de médias ou de manipulation, c'est dans une certaine mesure réversible et pas inné,
et ils n'en restent pas moins les premiers concernés...


Tandis que concernant l'état c'est intentionnel, pensé en connaissance de cause et inexcusable!

Bill236 01/02/2014 18:48


Et "servir" n'est pas "faireles quatre volontés" de l'enfant, mais agir pour son plus grand bien. On est responsables, pas propriétaires.

Bill236 01/02/2014 18:28


Bon sang, tout le monde est il fou?


Les enfants n'appartiennent qu'à eux même! Les parents, l'état, ne sont que leurs protecteurs, ce doivent être les SERVITEURS, pas des propriétaires de l'enfant. Cafards d'êtres humains, vous
n'avez RIEN COMPRISà l'Amour.

Archives

Articles récents