Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le boson de Higgs pourrait annoncer la fin de l'Univers

Publié par wikistrike.com sur 20 Février 2013, 14:28pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Le boson de Higgs pourrait annoncer la fin de l'Univers


 

la-masse-probable-du-boson-de-higgs-suggere-que-l-univers-s.jpgDes scientifiques américains ont annoncé lundi que les données provenant de la traque du boson de Higgs, et en particulier celles concernant sa masse, suggèreraient que l'Univers a une durée de vie limitée. Il pourrait ainsi disparaitre dans plusieurs milliards d'années.

Cela fait plusieurs décennies que les scientifiques traquent le boson de Higgs, LA particule qui permettrait d'expliquer pourquoi certaines particules ont une masse et d'autres pas. En juillet 2012, plusieurs équipes du CERN ont ainsi annoncé en grandes pompes qu'ils pensaient enfin avoir mis la main dessus. Leurs expériences ont permis de découvrir un nouveau boson qui serait, avec une probabilité de plus de 99%, le fameux boson de Higgs.

Sans surprise, bien que d'autres travaux soient encore nécessaires pour la confirmer, l'annonce a créé un vent de joie dans le monde de la physique. Mais aujourd'hui, c'est un tout autre aspect de la découverte qui a été dévoilé. Et si les données concernant le boson de Higgs qui ont été obtenues annonçaient la fin de l'Univers ? C'est ce qu'ont suggéré lundi à la réunion de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS) des physiciens américains en présentant les résultats de leurs recherches.

Un Univers fondamentalement instable ?

"Si vous utilisez toute la physique que nous connaissons aujourd'hui et que vous faites ce que vous pensez, un calcul simple, c'est une mauvaise nouvelle", a expliqué Joseph Lykken, physicien au Fermi National Accelerator Laboratory de Batavia aux États-Unis. En effet, comme les chercheurs l'ont expliqué, la masse du boson de Higgs est un ingrédient clé pour comprendre comment l'Univers est né il y a quelque 13,7 milliards d'années mais aussi pour prédire son évolution future.

Or, la masse obtenue grâce aux expériences, qui est d'environ 126 gigaélectrons-volts, indiquerait que l'Univers serait fondamentalement instable et qu'il finirait par s'achever un moment à un autre, d'une manière ou d'une autre. "Il est possible que l'Univers dans lequel nous vivons soit intrinsèquement instable et qu'à un certain point, à des milliards d'années d'aujourd'hui, tout ceci va se faire anéantir. Les calculs nous disent que dans plusieurs dizaines de milliards d'années il y aura une catastrophe", a indiqué Joseph Lykken cité par Reuters.

"Une petite bulle de ce que vous pourriez pensez être un univers "alternatif", apparaitra quelque part et puis, ça s'étendra et nous détruira", a ajouté le chercheur. Comme il l'a souligné,  l'évènement se produira toutefois à la vitesse de la lumière et ne pourra donc pas être observé, ni même constaté ou ressenti. 

Une prédiction à confirmer

Néanmoins, tout ceci se base sur les résultats dévoilés par le CERN et sur le fait que la particule qu'ils ont découverte est bien le boson de Higgs. Si ce n'est pas le cas ou si la masse trouvée est différente de la masse réelle du boson, de même 1%, la prédiction sera erronée. "Vous changez n'importe lequel des paramètres du modèle Standard (de la physique des particules) même un tout petit peu, et vous obtenez une fin différente pour l'Univers", a souligné le physicien.

Les prochains résultats de la traque du boson de Higgs sont donc particulièrement attendus. Mais même si la théorie des physiciens américains s'avère juste, rappelons tout de même qu'il n'est pas exclu que la Terre disparaisse bien avant qu'une telle apocalypse ne se produise. En effet, d'après les scientifiques, le Soleil aura brulé la quasi totalité de son hydrogène d'ici quelque 5 milliards d'années. A partir de là, il commencera alors à gonfler et pourrait engloutir plusieurs planètes parmi lesquels Mercure, Venus et peut-être la Terre.

 

Source: Maxisciences

Commenter cet article

STEPH 25/02/2013 08:59


@liberté


Je ne prétends pas savoir moins ou plus que les scientifiques mais avoue que le fait de faire de telles prédictions est tout de même lufoque. Faire des prédictions sur ce qui va arriver au soleil
d'ici 5 milliards d'années alors qu'on ne sait même pas ce qui va se passer dans 6 mois.


Autre exemple? les scientifiques ont annoncé un maximum d'activité solaire avec des monstres tempêtes électromagnétiques nous faisant retourner à l'age de pierre du jour au lendemain. Maintenant
selon ces scientifiques ce n'est plus pour 2012 mais 2013-2014.


Je ne juge personne je ne fais qu'énnoncer des faits et des informations dont je prends le soin de les entrecouper avec d'autres afin de m'assurer la véracité (ou l'intox) de l'info.

mentalx 20/02/2013 23:28


bha, gamin on me parlait déjà du big crunch...nihil novum sub sole.


 


hééé non; on va pas faire un trou noir sur terre; le fait que le photon ait ou pas de masse est toujours discuté en science.


pour ma part il en à une, ne fusse que infime, mais je ne suis hélas stephen hawkins.


or par la loi d'attraction des corps, une étoile super massique à volume quasi nul (très dense quoi) ou un futur univers, dévorant des photon jusqu'à l'instabilité de son ratio
densité-volume-masse prêt à bigbanger quoi, nous apparaîtrait dans un rayon assez large, comme un trou noir;pas de particules le traverse ou en ressortent....il ne s'agit pas d'une chaîn
réaction, mais bien d'un corps céleste préexistant....donc l'énergie du CERN c'est dire allumer une cigarette va nous faire les effet d'une bombe atomique un jour...pensez bien simple, comme
aristote, avec des métaphores à la portée de l'homme et arrêtons de nous faire mystifier par des représentation digne d'une mauvaise bande dessinée.


ET je le rappelle pour moi tout à une masse (cf elle s'exprime en ELECTRON volt qui donne le photon quand exité)


le higgs est juste là pour relier les deux physiques entre elles et unifier les lois de l'univers, c'est à dire une matrice mathématique qui peut se dériver et aboutir à elle toute seule aux
relations exprimée par toute les lois physique ex; l'équation d'un mobile donne sa position,sa vitesse son accélération, et en jonglant son énergie, sa déformation etc, mais l'objectif serait,
avec des paramètres de bases, de tout quantifier, extrapoler et calculer voir prédire avec une seule matrice...c'est ce que nous promettait le higgs dans les années nonante, alors le bigcrunch de
lunivers s'explique par sa masse et l'entropie, pas besoin du higgs.


Bref sur ce , mes cours d'unif datent, et mes propos doivent sûrement faire crouler de rire un physicien, mais au moins j'espère, contrairement à d'autres, excepté liberté, fidèle à lui même en
objecteur de conscience, ne pas passer pour un idiocrate singeant l'esprit humain.


 


et j'en ai plein les boules de lire"les mini trous noirs du CERN", j'espère vraiment que le mec qui écrit ça le poste au second degré, sinon il faut savoir quand ne pas s'exprimer sur des
concepts qui nous dépassent et ne pas mystifier les gamins qui lisent wiki, et je recommande une lecture "une brève histoire du temps" de S.H et de lire sur les chiottes ou à la place d'un dessin
animé le dimanche "introduction à la physique" d'albert van der vorst .

liberté 20/02/2013 17:20


@STEPH,

j'imagine que, si tu contre-dis cette théorie, tu en as une différentes, avec études et preuves ? Le sujet m'interesse, et je suis preneur de nouveaux faits pour élargir mon champs de
connaissance et vision, et donc attend tes connaissances en la matière.

Laurent Franssen 20/02/2013 16:53


@STEPH , en usant de votre esprit vous ne manquez pas de remarquze que le meme genre de présomption transformée en certitude est monnaie courante dans la " science " et le " savoir "
aujourd'hui.

Ceci en est exemple, mais alors en histoire, et encore pire en archeologie / paléontologie

c'est un vrai nid de crabes.

Même moi avec mes histoires chères à mon coeur de fantaisies diverses, je suis loin de les égaler. 

STEPH 20/02/2013 16:30


n'importe nawak ces scientifiques...."le soleil aura brûlé la quasi totalité de son hydrogène d'ici à 5 milliards d'années". On a commencé à étudier "sérieusement" le soleil depuis quoi? Allez je
suis gentil...moins de 200 ans. Comment des scientifiques peuvent prétendre en l'espace de cette période d'étude comparé à tout l'existance du soleil que ce dernier aura brûlé son gaz dans
seulement 5 milliards d'années. pour moi c'est le genre de prédiction qui reflète leurs manque de connaissance en la matière...

Bigbill 20/02/2013 16:14


Imaginez l'effet d'un trou noir sur terre.


Arogante et dangereuse humanité qui ne réussira qu'à s'érradiquer.


Les accélérateurs du CERN ne sont que des créateurs de mini-trou noirs. Un jour l'un d'eux se stabilisera un milième de seconde de plus et ce sera le dernier.

Archives

Articles récents