Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le Brésil dispose d’un délai de trois mois pour expulser les bûcherons clandestins

Publié par wikistrike.com sur 11 Septembre 2012, 12:14pm

Catégories : #peuples du monde

 

Le Brésil dispose d’un délai de trois mois pour expulser les bûcherons clandestins

Le Brésil dispose de trois mois pour expulser les bûcherons clandestins des terres awá.
Le Brésil dispose de trois mois pour expulser les bûcherons clandestins des terres awá.
© Survival

Le Brésil dispose d’un délai trois mois pour expulser les bûcherons illégaux du territoire de la tribu la plus vulnérable au monde avant de déroger à une décision judiciaire. Survival International confirme que la déforestation de ce territoire n’a nullement cessé.

Le temps est maintenant compté pour le gouvernement brésilien qui doit résoudre ce problème depuis déjà plusieurs années.

Le 9 décembre dernier, un juge a décrété qu’un délai d’un an était ‘suffisant pour pouvoir expulser les non-Indiens et démanteler les bâtiments construits sur les terres awá’.

La semaine dernière, pourtant, des preuves irrécusables attestaient que les bûcherons illégaux opéraient à six kilomètres à peine de familles awá isolées.

Survival a mis en place un compte à rebours sur son site internet pour rappeler aux autorités brésiliennes le temps qui leur reste pour agir.

L'exploitation forestière illégale a privé les Awá de larges étendues de leurs terres.
L'exploitation forestière illégale a privé les Awá de larges étendues de leurs terres.
© Survival

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘C’est une véritable course contre la montre. Le Brésil a eu plus de temps qu’il n’en faut pour évincer les bûcherons illégaux et les colons des terres awá, mais pour le moment rien n’a été fait sur le terrain. Si le gouvernement a réellement l’intention de respecter ses propres lois, alors il doit expulser tous les bûcherons dans les trois mois’.

Plus de 33 000 messages émanant du monde entier ont, jusqu’à présent, été adressés au ministre brésilien de la Justice, l’exhortant à agir pour protéger les terres awá.

L’attention portée à cette campagne a conduit la FUNAI, le département des affaires indiennes, à annoncer la mise en place d’un programme spécial en faveur des Awá, sous le contrôle d’une nouvelle équipe spécialisée dans des domaines tels que la protection territoriale et la santé.

Mais tant que le ministre brésilien de la Justice n’aura pas mobilisé les forces policières pour expulser les envahisseurs, il y aura peu de changement sur le terrain.

 

Source: Surival France

Commenter cet article

Archives

Articles récents