Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le cerveau d'un psychopathe réagirait comme celui d'un chien

Publié par wikistrike.com sur 27 Septembre 2013, 19:10pm

Catégories : #Santé - psychologie

Le cerveau d'un psychopathe réagirait comme celui du chien


 

20130926-145509-g.jpgDes chercheurs analysent le cerveau de détenus pour mieux comprendre le phénomène des psychopathes, grâce à des tests par résonnance magnétique. 

The National Library of Medicine rapporte les résultats de cette recherche, qui s'est effectuée en milieu carcéral auprès de 121 détenus volontaires. 

Se déroulant dans une prison à sécurité modérée des États-Unis, les analyses ont été effectuées sous forme de tests par résonnance magnétique, qui cherchaient à définir le type de réponse observable au cerveau des sujets, lorsque ceux-ci étaient placés devant diverses situations imaginaires. 

En plaçant des photographies dures et décrivant de la douleur humaine physique devant les sujets, les chercheurs pouvaient ensuite définir quelles zones du cerveau s'activaient, selon les circonstances. 

Il est troublant de constater, dans le rapport publié dans le Frontiers in Human Neuroscience, que les détenus diagnostiqués comme psychopathes ne réagissent pas de la même façon qu'un humain considéré comme normal, mais plutôt de la même façon que lorsqu'ils sont placés en situation positive ou de récompense.

 


Ce qui fait évidemment penser à la race canine, animée, elle aussi, par le désir de conquête et de récompense. Les traders et les politiques seraient les personnes les plus psychopathes, selon diverses études, et à la lecture de ce rapport, l'on comprend mieux pourquoi. C'est donc sans surprise que les chiens n'ont aucune morale, ce qui correspond aussi à l'état d'un psychopathe, prêt à tout pour subvenir à son esprit famélique. (WS) 

 




Ces résultats démontrent non seulement la véracité des théories précédemment avancées, mais pourraient également permettre la création de traitements pour aider ces biens tristes patients. 

On estime à 1 % le nombre de psychopathes présents dans la population, un chiffre qui grimperait à 23 % en milieu carcéral.

 

Source

Archives

Articles récents