Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le chef d’Al-Qaida appelle à attaquer les USA

Publié par wikistrike.com sur 14 Septembre 2013, 08:03am

Catégories : #Politique internationale

Le chef d’Al-Qaida appelle à attaquer les USA

 

 

 

al-zawahiri-al-qaida-video.jpgLe chef d'al-Qaida a appelé à attaquer les Etats-Unis et à boycotter l'Amérique et ses alliés dans un message audio diffusé sur les forums jihadistes, pour le douzième anniversaire des attentats du 11 septembre, a informé jeudi le site de veille SITE.

"Nous devons économiquement saigner l'Amérique en poussant le pays à poursuivre ses immenses dépenses pour sa sécurité", a lancé Ayman al-Zawahiri, un Egyptien qui a succédé à Oussama Ben Laden. "L'économie est le point faible de l'Amérique et elle est déjà chancelante à cause de toutes ses dépenses militaires engagées pour sa sécurité".

"Pour maintenir l'Amérique sous tension et en état d'alerte, il faut quelques attaques par-ci par-là. Nous avons déjà gagné la guerre en Somalie, au Yémen, en Irak et en Afghanistan, nous devons donc poursuivre cette guerre sur ses propres terres", a-t-il ajouté, invitant "ses frères" à agir seul ou en groupe pour "mener ces attaques disparates". Ayman al-Zawahiri, dont le frère a été arrêté en Egypte pour avoir soutenu le président islamiste déchu Mohamed Morsi, est revenu sur la situation au Caire, rappelant que la légitimité d'un gouvernement ne venait pas de la démocratie mais de la charia. 

Dans ce message de 72 minutes, il a également affirmé que les membres d'al-Qaida n'étaient pas des "terroristes assoiffés de sang", recommandant ces fidèles de consolider les cellules existant dans les états musulmans dans le but d'instaurer des Etats islamistes. Il a également fait référence au double-attentat du marathon de Boston qui en avril avait fait 3 morts et des dizaines de blessés.

Mercredi, les Etats-Unis ont marqué le 12e anniversaire des attentats avec des cérémonies, des fleurs, des larmes et la traditionnelle lecture des noms des 2.973 victimes. Les commémorations se déroulaient cette année dans un contexte particulièrement sombre, avec en arrière-plan les tensions diplomatiques autour de la Syrie et l'inquiétude d'une majorité d'Américains, hostiles à une intervention dans ce pays, après deux guerres en Irak et en Afghanistan qui ont coûté des centaines de milliards de dollars et tué quelque 7.000 jeunes Américains.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/09/13/97001-20130913FILWWW00246-al-qaida-appelle-a-attaquer-les-usa.php

Commenter cet article

shoahannas 17/09/2013 02:18


athos part y mourrir dans ton pays de nazi qui est un DLV (comme tu dit) tout comme se plouc instrumentalisé par tes sayans adorés. ''il finira défalquer par un drone'' stop callof mec, t'es
horrible avec tes fantasmes de drone qu'utilise fréquement ton état criminel pour tuer un peuple volé et humillié, qui selon les colons ne sont pas des etres humains. Pour finir, tu est un porc
et je te pisse dessus toi et ton idéologie bidon. Fathigue toi pas à répondre je viens rarement ici, maisà chaque fois, je vois tes commentaires ideux et SIGNE car ta dialectique ne trompe
personne.

Arlette 14/09/2013 22:34


http://shar.es/ik5Ig   -  Mondialisation.ca - 11 Septembre 2013 -
wsws.org ... SUITE -
La FRANCE attendra le Vote au Congrès Américain et le Rapport de l’ONU avant d’attaquer la SYRIE - Par Kumaran Ira -  


 (Lire : Un reportage associe l’attaque au gaz à Ghouta à l’opposition syrienne qui est soutenue par les Etats-Unis).


Quel-que-soit le résultat final du vote au Congrès
américain et du rapport de l’ONU, les gouvernements de Obama et Hollande envisagent d’aller de l’avant avec leur projet de guerre majeure, en s’appuyant sur les mêmes méthodes que Washington
avait utilisées pour lancer la guerre d’Irak, il y a dix ans : des mensonges sur les armes de destruction massives. La décision de Hollande d’entraîner la France dans une guerre majeure au mépris
de l’opinion publique et en violation du droit international montre l’absence de toute base sociale en faveur des droits démocratiques parmi la classe dirigeante française. Leur propagande pour
la guerre est complétée par la propagande des organisations exprimant le point de vue des classes moyennes aisées, comme le Nouveau parti anticapitaliste (NPA). De telles forces, qui sont
régulièrement interrogées par les grands médias, cherchent à désorienter l’opposition à la guerre de la population en se présentant comme des opposants à la politique du gouvernement, tout en
reprenant les mensonges des médias en faveur de la guerre et en appelant à une intervention plus forte. Le NPA en particulier a soutenu dès le début la campagne pour un changement de régime en
Syrie, présentant les forces de l’opposition islamiste soutenue par la CIA comme des révolutionnaires, et critiquant les puissances impérialistes pour ne pas leur avoir fourni assez d’armes. Dans
un entretien accordé le 4 septembre au magazine, Les Inrockuptibles, l’ex-porte-parole du NPA, Olivier
Besancenot, a abordé la guerre en Syrie. Il n’a remis en cause aucun des mensonges de Hollande sur l’attaque à l’arme chimique, mais il a critiqué l’intervention occidentale comme un moyen «
inefficace » de faire tomber le régime syrien. Il a fait remarquer que, si les puissances occidentales attaquent, Assad « pourra même souder une partie de la population sur le thème “il s’agit
d’une intervention étrangère”. » Besancenot appelle donc à un armement plus important des milices de l’opposition par les puissances impérialistes. Les agences de renseignement occidentales ont
injecté des centaines de millions de dollars et des milliers de tonnes de matériel militaire dans les forces de l’opposition islamiste, qui sont largement dominées par des groupes affiliés à Al
Qaïda. Besancenot a présenté cette opération comme un « processus révolutionnaire en cours » qu’une intervention occidentale risquerait de perturber. 
Kumaran Ira Article
original, WSWS, paru le 10 septembre 2013.

Arlette 14/09/2013 22:20


http://shar.es/ik5Ig   -  Mondialisation.ca - 11 Septembre 2013 -
wsws.org La FRANCE attendra le Vote au Congrès Américain et le
Rapport de l’ONU avant d’attaquer la SYRIE - Par Kumaran Ira -  


Après le Sommet du G20 à St-Petersbourg, qui a été
dominé par des divergences aiguës entre la Russie et les États-Unis sur la guerre en Syrie, le président François HOLLANDE a annoncé vendredi qu’il
s’adresserait aux Français cette semaine au sujet de la participation française à la guerre. Il a déclaré : « Lorsque le Congrès [Américain] aura voté – je pense jeudi ou vendredi – et lorsque nous aurons le Rapport des Inspecteurs, sans doute
à la fin de la semaine, à ce moment-là, il y aura une Décision à prendre, y compris après une éventuelle saisine des Nations-Unies […] j’aurai à ce moment tous les éléments
me permettant de m’adresser aux Français pour leur
dire la décision que j’aurai choisie pour la France ». La volte-face soudaine de Hollande sur la question d’une enquête de l’ONU sur l’attentat du 21 août à
Ghouta témoigne du mépris du gouvernement français pour l’enquête de l’ONU à Ghouta et pour la vérité sur ce qui s’y est passé. Son changement d’attitude n’est qu’une manœuvre politique pour
renforcer le soutien de la population en faveur de la course impopulaire à la guerre contre la Syrie du gouvernement du Parti socialiste français (PS). Au début, Hollande avait demandé en toute
urgence une attaque contre la Syrie, tout en insistant sur l’idée qu’il n’était pas nécessaire d’attendre le rapport des inspecteurs de l’ONU sur l’attaque de Ghouta. Washington, Londres, et
Paris envisageaient de se servir de l’attaque de Ghouta comme d’un prétexte pour déclencher rapidement une guerre contre le régime syrien au mépris de l’opinion publique. Ils n’avaient par
conséquent aucun intérêt à enquêter sur cette attaque. Mais la course à la guerre des puissances de l’OTAN a rencontré un premier obstacle lorsque le parlement britannique a voté contre une
intervention militaire, ce qui prouve qu’ils n’avaient aucun fait établi pour étayer leurs accusations selon lesquelles le président syrien Bashar el-Assad avait mené cette attaque. Quand le
gouvernement Obama a décidé de retarder son assaut contre la Syrie jusqu’après un vote sur la guerre au Congrès américain, Hollande a été contraint de suspendre lui aussi son action militaire.
Cela a démenti encore plus le mensonge qui prétendait que l’assaut franco-américain contre la Syrie consisterait en quelques frappes « limitées ». La France n’a pas attaqué la Syrie toute seule
précisément parce qu’elle n’a pas les capacités militaires pour mener le type de campagne de bombardement massif et d’intervention que Washington et Paris préparent au Moyen-Orient. Sous la
pression des partenaires de la France au sein de l’Union européenne (UE), qui ont signé une résolution samedi à Vilnius qui indiquait leur soutien pour une éventuelle frappe militaire, mais qui
ont également demandé à l’ONU de lui fournir une couverture politique en publiant d’abord son rapport sur Ghouta, Hollande a alors changé sa position sur l’ONU. Hollande a laissé entendre que le
rapport de l’ONU va confirmer l’usage des armes chimiques par le régime d’Assad : « il y a bien eu usage des armes chimiques le 21 août, tous les indices étaient concordants, l’ONU doit en
apporter confirmation. » Le gouvernement de Hollande se prépare à se servir des conclusions de l’ONU sur le fait que des armes chimiques ont été utilisées pour affirmer que c’est le régime
d’Assad qui s’en est servi et que la guerre est nécessaire. En fait, l’opposition soutenue par les occidentaux et liée à Al Qaïda détient des armes chimiques, et il est probable que l’attaque de
Ghouta ait été menée par ces forces, qui étaient en train de perdre la bataille, afin de fournir un prétexte à une intervention militaire des grandes puissances. (Lire
: Un reportage associe l’attaque au gaz à Ghouta à
l’opposition syrienne qui est soutenue par les Etats-Unis). Si les sondages officiels montrent que les deux tiers de la population française s’opposent à la
guerre contre la Syrie, le gouvernement Hollande minimise les implications à grande échelle d’une telle guerre. Hollande préfère présenter cette guerre comme étant conçue pour « punir le régime
et en aucune façon porter le conflit au-delà de la Syrie. » L’affirmation que l’action militaire ne vise qu’à faire respecter une interdiction des armes chimiques est un mensonge. La France
s’aligne sur les préparatifs de Washington en vue d’une guerre massive visant à détruire le régime d’Assad en Syrie et à le remplacer un régime de pantins soutenus par l’occident. Une telle
guerre entraînerait les alliés de la Syrie en Iran et au Liban, et peut-être même la Russie, à s’opposer à l’assaut franco-américain au Moyen-Orient. Quel-que-soit le résultat final du vote au
Congrès américain et du rapport de l’ONU, les gouvernements de Obama et Hollande envisagent d’aller de l’avant avec leur projet de guerre majeure, en s’appuyant sur les mêmes méthodes que
Washington avait u

Athos 14/09/2013 22:02


C'est un DLV (durée de vie limitée) il finira défalqué par un drone , à coup sûr.

Arlette 14/09/2013 21:42


Mondialisation.ca - 13 Septembre 2013 - Dans son discours à la Nation, Obama insiste pour attaquer la
Syrie.      http://shar.es/ixtfY


Le président américain Barack Obama s’est exprimé à la
télévision nationale la nuit dernière, présentant au peuple américain la dernière manœuvre diplomatique de son gouvernement dans sa course à la guerre contre la Syrie. Ce discours
erratique de 15 minutes n’a notamment pas demandé au Congrès d’autoriser la guerre. Il a préféré développer les négociations qui sont en train de se mettre en place à l’ONU suite à la proposition
russo-syrienne de détruire les armes chimiques de la Syrie pour en faire le cadre politique du lancement d’une guerre, au mépris du droit international et de l’opposition populaire massive aux
États-Unis. Sans fournir la moindre preuve concluante, Obama a répété ses affirmations selon lesquelles le gouvernement syrien de Bashar el-Assad était responsable de l’attaque chimique qui a eu
lieu le 21 août. Obama a essayé d’étayer cette affirmation avec diverses affirmations non prouvées, combinées à des images choquantes des victimes de l’attentat. Sur cette base, le gouvernement
cherche une raison de lancer une guerre aux conséquences désastreuses pour le peuple syrien, le Moyen-Orient et le monde entier. Tout en répétant le mensonge selon lequel les plans de guerre
américains seraient « limités, » Obama a dans le même temps déclaré que leur objectif inclurait la «dégradation des capacités d’Assad» – c’est-à-dire, la destruction
de grandes parties de l’armée syrienne et autres institutions. « L’armée des États-Unis ne fait pas les choses à moitié. » a-t-il
ajouté….

Laurent Franssen 14/09/2013 21:13


"Nous devons
économiquement saigner l'Amérique en poussant le pays à poursuivre ses immenses dépenses pour sa sécurité"

traduction : Nous sommes des agents des agents américains et nous ne nous en cachons même pas.
notre but est de maintenir le niveau des dépenses militaires à son maximum.

 

Jojo 14/09/2013 21:12

Bien dit Laurent !

Laurent Franssen 14/09/2013 20:51


"Le chef d'Al-Quaida " !
J'ai déjà lu des conneries, mais alors celle là elle est nominnée. 

Dalek 14/09/2013 20:49


Cher salopard de clone, que tu cherches à me discréditer, soit, mais pourquoi vouloir me faire passer pour un conspi débile ?


C'est assez illogique.


Si tu es toi même un conspi (ce que ton Qi semble indiquer), tu devrais penser que faire passer quelqu'un pour un conspi revient  à lui faire un compliment.


Et si tu n'es pas un conspi, pourquoi tu m'emmerdes ?


Ta vie est-elle si nulle que ça ? Tu n'as pas un truc moins con à faire de ta vie inutile ?

Dalek 14/09/2013 20:37


Il faut lire : La CIA appelle à attaquer les états unis et ....

ThonyL 14/09/2013 11:24


il devrait plutôt dire "les Etats-Unis et leur chienchiens"

Zoran le decoupeur de lan 14/09/2013 10:56


Ce sont braves gens comme meme ... On leurs donnerai le bon dieu sans confession ........

Archives

Articles récents