Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le cochon, encore plus proche de l'homme qu'on ne pensait

Publié par wikistrike.com sur 15 Novembre 2012, 12:14pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Le cochon, encore plus proche de l'homme qu'on ne pensait

 

 

selon-son-genome-le-cochon-serait-encore-plus-proche-de-l-h.jpgUne analyse du génome du porc publiée révèle de nouvelles analogies avec l'homme. Une découverte qui confirme l'intérêt de cet animal comme modèle pour la recherche biomédicale.

Mercredi, la revue Nature a publié l’étude la plus complète jamais réalisée sur le génome du porc. "Cette publication est le résultat d'une collaboration internationale de plus de 10 ans", a souligné David Milan, chef du département de génétique animale à l'Institut scientifique de recherche agronomique (Inra). Les recherches qui ont été menée par le Consortium international pour le séquençage du génome du porc domestique (Sus scrofa domesticus) ont permis de montrer que les cochons et les sangliers partagent beaucoup de points communs avec les humains.

D’un point de vue sociétal, ils savent s'adapter, colonisent des territoires et nuisent souvent à leur propre habitat, tout comme l’homme. De plus, le porc présente un certain nombre de similitudes anatomiques et physiologiques, ce qui a permis de l’utiliser pour soigner les humains. C’est notamment le cas en chirurgie cardiaque (valves aortiques) ou pour la production d'héparine (anticoagulant)... Cette proximité en ferait aussi un bon candidat pour les greffes d'organes. Néanmoins, tout cela, on le savait déjà. Aujourd'hui, s'y ajoutent ainsi de toutes nouvelles connaissances.

En effet, grâce à leur étude, les chercheurs ont identifié chez l'animal un certain nombre de mutations impliquées dans des maladies humaines, comme l'obésité, le diabète ou encore les maladies de Parkinson et d'Alzheimer. Ainsi, le porc pourrait aussi s'avérer être "un modèle utile" pour étudier ces maladies humaines et leur traitement, a expliqué un des chercheurs, Alan Archibald (de l’Université d'Edimbourg). L’étude génétique du porc pourrait également permettre, dans le domaine de l'élevage, de favoriser la sélection d'animaux produisant une viande de meilleure qualité, à meilleur coût, et avec un impact moindre sur l'environnement.

Un meilleur odorat et un goût moins... délicat

D’un point de vue strictement scientifique, les généticiens ont découvert que le porc présente un plus grand nombre de gènes olfactifs (1.301) que l'homme ou d'autres mammifères, ce qui lui confère un excellent odorat, d'ailleurs utilisé par l'homme pour chercher des truffes. En revanche, le cochon est capable de manger des aliments très salés ou considérés comme répugnants par l'homme. En effet l'analyse génomique montre que ces animaux ont moins de gènes codant pour les récepteurs du goût amer que les humains et que les gènes impliqués dans la perception de certains goûts sucrés sont différents chez le porc et chez l'homme.

 

Source: Maxisciences

Commenter cet article

Max 16/11/2012 23:06


Dans la Nature l'ours dévaste un nid d'abeille que pour sa dent sucrée, les carnivores, herbivores, insectivores mangent souvent leurs proies vivantes.
y'a même des porcs qui dévorent vivant l'éleveur venu les nourrir.
Les chats qui, même repus/domestiqués, s'amusent à tuer des bébés lapins/écureuils/oiseaux par instinct/plaisir ne connaissent pas la pitié. Il faut pas pensez que c'est mieux chez les autres
races. Et faut pas oublier que dans la nature quand les animaux survivent aux prédateurs ça ne signifie pas automatiquement une longue vie heureuse et une mort sans souffrances...


Mais l'humain a la capacité de se distinguer par son intelligence.
L'homme a la capacité de faire vivre et trépasser un animal d'une façon digne et sans aucune terreur/souffrance par l'élevage en liberté et l'anestésie au CO2. Mais très peu d'abattoirs le font.
La volonté populaire n'est pas encore assez sensible/consciente/intelligente.



 La seule raison que le porc/cochon soit interdit dans certaines culture est la religion. Brebis/agneau/veau sont quand meme egorgées et suspendus par une patte pendant l'agonie. Je ne
comprend pas pourquoi une religion exige qu'un animal souffre à sa mort(halal) est-ce que quelqu'un peut m'expliquer ce qu'il y a d'intelligent dans cette pratique ?

Lucifer 15/11/2012 20:04


Connais pas du tout l'islam et  ses "moeurs"(pour décharger un peu cette énorme lacune, par contre, j'en connais d'autres beaucoup  mieux) , si c'est bien vrai (et il me semble que oui,
pour cet animal), bein BRAVO!


Mais FAUT PAS S'ARRÊTER LA, faut pas faire de spécisme, un animal qu'il soit humain (sauf que des "humains vrais", il n'y en a pas des masses) ou autre forme, quelle qu'elle soit, doit être
respecté dans son intégrité physique et "morale"!...


Par contre, il "paraît", mais je n'en suis pas sûr, qu'ils égorgent les moutons sans aucune considération dans les baignoires ?...Si c'est vrai, c'est tout aussi MONSTRUEUX...Mais j'ai un doute
car j'ai eu des voisins , il ya longtemps (j'étais enfant) de cette religion, je crois, et je n'ai jamais rien entendu comme bruit...Donc , coutume, pas coutume ordinaire (?) où le fait de
quelques sauvages pratiquant encore le sacrifice, comme partout dans le monde...!?


Mais c'est bien possible aussi, les soi-disant "humains" étant ce qu'ils sont...


Qu'il soit entendu, que perso, j'en ai rien à foutre de l'identité personnelle et nationale, et il ne faudrait pas faire dériver cette problématique de l'expériementation animale débile et pire
que les films d'horreur, sur une guéguerre à la con, de protagonistes défendant chacun leur "pays".


En ce qui mes concerne, je HAIS tous ceux quels que soient leur pays, leur coin de planète, où ils s'adonnent à la torture animale cauchemardesque , au lieu de bosser vraiment à d'autres
alternatives !!! Imaginer où en serait rendue la médecine, si ces barbares, avaient correctement bossé et avaient eu ne serait-ce qu'une minuscule parcelle de bienveillance, dans leur carcasses
de merde, qui ne méritent certainement pas d'être sauvés de quoi que ce soit !!!


En attendant je assure que c'est bien la MALVEILLANCE qu'ils vont récolter, "le charmant tunnel, la lumière douce et l'amour" au bout, it's not for you !!!


En attendant pour patienter, allez donc écouter ces témoignages de personnes qui ont vécu des EMI négatives, comme par hasard, là pas beaucoup de "parlotte" ni de pub autour !!!


Dexter à côté, est un ange...


 


 


 

JB 15/11/2012 17:17


ET OUI VOILA POURQUOI C INTERDIT DE MANGER DU COCHON EN ISLAM

Lucifer 15/11/2012 14:07


...j'en ai oublié le S de vous dites donc!, pas grave ce qui compte c'est le message!


JE VOUS HAIS ET SOYEZ MAUDITS POUR TOUT LE MAL QUE VOUS FAITES !!!!


Il vaut mieux MOURIR plutôt que de s'accrocher stupidement à l'illusion d'une vie digne de ce nom en exploitant la souffrance animale (ils ont un système nerveux et tout ça comme nous, la douleur
ils connaissent et morale et physique!!!), ceux qui survivent sur la souffrance animale à un tel niveau je les HAIS également, vous allez trinquer dans l'eau- delà, cercle de futures vies aussi,
d'on vous ne pourrez jamais sortir tant vous êtes cons et mauvais, c'est moi qui vous le dis !


Vous avez développé et créé un tel égrégore de haine émotionnelle envers vous ( animaux et gens qui comprennent leurs souffrances) que vous n'avez pas fini de souffrir, je dirais même que vous
n'avez pas débuté !

Lucifer 15/11/2012 13:55


Scientifiques et chercheurs à la con de merde, ça oui !!!


Comme s'il n'y avait depuis de nombreuses années d'autres voies qu'ils auraient pu aisément explorer et déployer, fils de pute, soyez maudits pour le fait de prendre les animaux,  qui sont
des gens (COMME NOUS !!!) pour de vulgaires PRODUITS de bien-être et de servitude humaine, de dégénérés !!!


JE VOU HAIS!

Arlette 15/11/2012 13:44


La belle-mère (plus de 80 ans) d'une copine a été opérée  (il y a maints années) et vit toujours : greffe de valve de cochon à STRASBOURG.


Question tube digestif le porc est le plus proche de l'humain.  Pour les gènes, le bonobo d'Indonésie 99 % - la longévité (études à BALE) la mouche
drosophyle 120 ans...

Archives

Articles récents