Le Conseil de sécurité refuse de condamner un attentat contre ses casques bleus

Sergey Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, a indiqué sur Twitter « ne pas comprendre la position » des membres occidentaux du Conseil de sécurité qui ont refusé de condamner l’attentat perpétré, le 15 août 2012, à l’arrière de l’hôtel Rose de Damas où résident les observateurs de l’ONU.

C’est la première fois dans l’histoire de l’Organisation que le Conseil de sécurité refuse de condamner une action terroriste visant ses propres observateurs.

Voir la chronique de Thierry Meyssan, « L’Occident et l’apologie du terrorisme », Réseau Voltaire, 1er août 2012. Ce texte a été publié par plusieurs grands journaux dans le monde, dontKomsomolskaïa Pravda pour la version russe.

Source: Réseau Voltaire

Tag(s) : #Politique internationale
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog