Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le dépeceur Magnotta élu "homme de l’année" au Canada

Publié par wikistrike.com sur 26 Décembre 2012, 14:20pm

Catégories : #Social - Société

 

 

L’élection du dépeceur Magnotta comme homme de l’année au Canada fait polémique

 

Il a marqué l'année 2012 à sa manière. Ses yeux bleus et ses poses de playboy, son passé comme acteur pornographique tueur de petits chats, la vidéo de son meurtre barbare publiée sur YouTube, sa cavale à travers l'Europe, tout concourait à faire de Luka Rocco Magnotta le terrifiant héros d'un fait divers qui passionnerait les foules. Mais son élection comme "personne ayant le plus marqué l'actualité en 2012" et "nouvelle de l'année 2012" par l'agence de presse La Presse canadienne ne fait pas l'unanimité au Canada.

 

Ce choix polémique, fait à l'issue d'un sondage effectué auprès des médias locaux, a donné lieu à un vif débat dans la presse canadienne. Selon La Presse canadienne pourtant, 22 % des rédacteurs en chef interrogés ont placé en tête de leur classement des personnalités de l'année le "dépeceur canadien". Selon Scott White, le rédacteur en chef de La Presse canadienne, ce choix n'est en aucun cas une distinction honorifique pour le tueur : "Il y a plusieurs histoires déplaisantes et souvent épouvantables qui ouvrent les bulletins de nouvelles et font la première page des journaux et des sites Internet. Ce choix reflète que la chasse à l'homme internationale pour un Canadien soupçonné d'un crime odieux a été une histoire internationale."


Malgré cette justification, les critiques n'ont pas tardé à pleuvoir sur les réseaux sociaux et dans les médias. En cause notamment, la joie supposée de Luka Rocco Magnotta après un tel titre. "Ce genre de notoriété, certaines personnes comme Magnotta pourraient vraiment s'en régaler", explique ainsi une professeure associée en journalisme à l'université de Western Ontario interrogée par Radio Canada. L'un des amis proches de la victime du tueur a même affirmé que, "de toute évidence, c'était ce qu'il recherchait" en tuant et filmant son meurtre. "C'est assez la fascination avec les tueurs dérangés. La Presse canadienne doit se rétracter et changer son choix par respect pour les Canadiens", a, pour sa part, commenté sur Twitter l'humoriste Stéphane Laporte.

Les politiques n'ont pas été en reste. Le chef de file par intérim des libéraux, Bob Rae, a exprimé sa colère et sa déception, sur Twitter. "La Presse canadienne touche le fond en nommant Magnotta en "nouvelle de l'année". "Vraiment abject". Il a ensuite critiqué "le sensationnalisme bon marché", et argué du fait que "beaucoup de personnes avaient fait des choses qui ont eu plus d'impact que lui et qui ont fait plus de bruit." La députée conservatrice Jay Aspin a même appelé l'agence de presse à revenir sur son choix. "Je demande à La Presse canadienne de la décence et un meilleur jugement", a-t-elle notamment tweeté. Le ministre du patrimoine, James Moore, a rappelé que "la personnalité de l'année, ce n'est pas seulement la personne qui a généré le plus de recherches sur Google cette année à cause d'une curiosité morbide. Revoyez vos critères".


https://fr.twitter.com/bobraeMP/status/282840206162399232

 

 Une pétition a été lancée sur Internet pour exiger une nouvelle élection. La presse n'a pas tardé à réagir et propose déjà des classements alternatifs, comme le Huffington Post canadien.

Luka Rocco Magnotta est actuellement en détention dans une prison de Montréal. Il a plaidé non coupable aux cinq chefs d'accusation qui pèsent contre lui, dont meurtre prémédité, outrage à un cadavre, corruption de mœurs et diffusion de matériel obscène.

 

Sourc: Big Browsere

 

Archives

Articles récents