Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Gueleton à 10 000 euros payé par l'industrie du tabac: Alors, elle est bonne, cette pipe ? (photos)

Publié par wikistrike.com sur 11 Juin 2013, 08:47am

Catégories : #Politique intérieure

Ce n'est pas interdit la clope dans les restau ? (voir photos)

 L'information, révélée par Le JDD le 2 juin, avait déjà fait beaucoup de bruit. France 2 diffuse ce mardi soir les images du repas offert par British American Tobacco, mercredi 29 mai, au célèbre restaurant Chez Françoise, à des anciens ministres, députés ainsi qu'un fonctionnaire des douanes .

 

Une scène immortalisée dans le cadre d'un numéro du magazine Cash Investigation, consacré ce 11 juin au "scandale de l'évasion fiscale", que Le Lab a pu voir en avant première.


 

Y8saA0f.jpg

 

 

Photo: "Tu prends quoi, toi ? Pour moi ce sera une pipe, en présence d'une femme, c'est toujours une pipe  " (Un abruti)


 

"Cela nous intéresse beaucoup de savoir où sont passés les 103 millions d'euros que vous n'avez pas déclaré au fisc français", lance Elise Lucet, la présentatrice de France 2, en s'invitant avec une caméra à la table de la présidente de BAT (en bleu ci-dessus).  Soraya Zoueihid est notamment attablée entre François Sauvadet, ancien ministre et député UDI de Côte d'Or et le député UMP des Hauts-de-Seine, Patrick Balkany.


 

 

Photo: "C'est pas interdit, la clope, dans les restau... ? J'suis con, je fais c'que je veux, en plus, y'a des femmes, et comme j'suis pas bien éduqué, j'attends même pas qu'elles s'en aillent. Rô, en fait, je suis un groc porc." (Un abruti)

  

 

Les journalistes sont raccompagnés à la sortie et attendent dehors la sortie des convives, visiblement embarrassés par la présence des caméras.

 

Top 3 des arguments utilisés, à la sortie, par les députés pour se justifier d'avoir été invités par l'industrie du tabac à savourer des cuisses de grenouille et rognons de veau, arrosés des meilleurs crus de Bourgogne, le tout accompagné de gros cigares.

 

>> #3 : Balkany n'est pas inspecteur des impôts

 

Photo: "C'est qui qui qui a reçu un gros carton de Cuba ? chuuut, c'est moi."


 

Mais quelle fraude ? La fraude de quoi ? Mais je ne suis pas inspecteur du fisc. Ce n'est pas BAT, c'est le problème de l'ensemble des sociètés qui travaillent partout. Aujourd'hui elles font de l'optimisation fiscale.

 

>> #2 : Santini s'énerve contre la journaliste


 

Photo: "J'ai mis la serviette, mais ça ne m'évitera pas de me salir les mains..." (Santini)

 

"Madame, s'il vous plait, vous dégagez, ce n'est pas notre problème. Saisissez-nous et nous déciderons à l'Assemblée, merci" lance André Santini, ancien ministre et député UDI des Hauts-de-Seine.

 

"Non, non, non, non", le président à vie du club des parlementaires amateurs de havane ne s'est pas non plus intéressé aux procédés d'optimisation fiscale de BAT. "Moi je ne suis rien du tout là dedans", assure-t-il.

 

"Je vous ai connu meilleure" et "je n'ai pas apprécié vos procédés", conclut, courroucé, André Santini en s'adressant à Elise Lucet tout en entrant dans sa voiture.

 

>> #1 : le festival Bussereau


 

"Est-ce que vous vous êtes intéressé au statut fiscale de BAT avant d'accepter ce déjeuner ? ", demande Elise Lucet à Dominique Bussereau.

 

Le député UMP de Charente-Maritime commence par rappeler les ministères qu'il a occupé :

 

Non mais écoutez, attendez, quand je monte dans le train, j'ai été ministre des transports, quand je parle dans le train et qu'un contrôleur me dit bonjour, quand je prends l'avion et qu'une hôtesse me dit bonjour...

 

"Vous payez le train ou l'avion", l'interrompt la présentatrice de Cash Investigation.

 

"Non, c'est l'Assemblée nationale qui paie pour les députés", répond l'élu , en poursuivant :

 

J'ai été ministre de l'Agriculture, quand je mange un Yaourt, je ne me pose pas la question de savoir si j'ai rencontré le président de Danone auparavant. Voilà. Donc moi je suis là dans un cadre amical.

 

Et Dominique Bussereau d'ajouter que son statut d'ancien ministre et d'élu n'a RIEN à voir avec l'invitation du géant du tabac  :

 

Ecoutez, j'ai rendez-vous demain soir avec le ministre du Budget, il s'appelle Bernard Cazeneuve, je lui poserai la question. Mais là je n'étais pas là en tant qu'ancien ministe du Budget ni en tant que député, j'étais dans un club d'amis de toutes tendances politiques dans lequel nous sommes pour la convivialité.

 

Cela fait quarante ans que je déjeune chez Françoise. Après, s'il y a le moindre problème, je paierai la semaine prochaine deux fois mon déjeuner.

Quant aux fonctionnaires des douanes qui ont accepté ici un bon repas ou encore une invitation à Roland-Garros, de la part de British American Tobacco, Bercy indiquait le 4 juin au Lab qu'ils voient "leur appréciation administrative étudiée par leur hierarchie".

 

Source (artcile d'un média pas très indépendant, mais on fait ce que l'on peut avec ce que l'on a, hein ?!)

Archives

Articles récents