Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le Pentagone signe l'ordre de déploiement de missiles Patriot et de 400 militaires en Turquie

Publié par wikistrike.com sur 14 Décembre 2012, 08:14am

Catégories : #Politique internationale

Le Pentagone signe l'ordre de déploiement de Patriot en Turquie

 

patriot_02.jpgLe secrétaire à la défense américain, Leon Panetta, a signé l'ordre de déploiement de missiles Patriot et de quatre cents militaires en Turquie, pour la protéger d'éventuels tirs de missile en provenance de la Syrierapporte le New York Times, vendredi 14 décembre.


Etats-Unis, Allemagne et Pays-Bas fourniront chacun à la Turquie deux batteries de missiles Patriot qui seront opérationnelles d'ici à la fin de janvier et placées sous commandement de l'OTAN, ajoute le quotidien.


Ankara a réclamé au début de novembre auprès de ses partenaires de l'OTAN le déploiement de missiles à sa frontière pour se protéger contre des bavures transfrontalières liées au conflit syrien. L'armée turque a dû plusieurs fois répliquer à des tirs d'obus provenant de l'autre côté de la frontière.

La Syrie et ses alliés russe et iranien estiment que l'envoi de missiles Patriot en Turquie aura pour conséquence d'accroître l'instabilité dans la région.

 

Source: Le Monde

Commenter cet article

Arlette 25/12/2012 07:13


Turquie : les Patriot destinés à contrer la menace iranienne (Lavrov) - 24/12/2012




 Le déploiement de batteries de missiles Patriot à la frontière syro-turque vise à contrer les menaces émanant non seulement de la Syrie, mais aussi de l'Iran, a déclaré le ministre russe
des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans une interview à la chaîne de télévision Russia Today.    
"En ce qui concerne les objectifs de ce déploiement, des Experts estiment que si ces missiles étaient destinés à contrer les tirs depuis le territoire syrien, ils aurait été implantés d'une
manière différente. L'emplacement supposé de ces missiles, comme l'on affirme, témoigne du fait qu'ils doivent protéger un radar américain faisant partie du bouclier antimissile US mis en place
en vue de "contrer la menace iranienne"", a indiqué le chef de la diplomatie russe.    
  "Si c'est le cas, c'est d'autant plus risqué, car cela crée des tentations supplémentaires", a poursuivi le ministre.    
  Le 21 novembre dernier, la Turquie a officiellement demandé à l'Otan de lui fournir des systèmes anti-aériens Patriot pour protéger sa frontière longue de 900 km avec la Syrie. Le 4
décembre, le Conseil de l'Otan a donné la réponse positive à la demande d'Ankara. Au total, six batteries de Patriot provenant de l'Allemagne, des Pays-Bas et des Etats-Unis seront déployées à la
frontière entre la Turquie et la Syrie et seront opérationnelles dès fin janvier prochain.    



http://fr.rian.ru/world/20121224/197034899.html


     





Commentaire  alterinfo.net  par s.  




Je dirais même mieux, ces missiles sont uniquement destinés à protéger les Sionistes, Israël d'une riposte iranienne, voilà la vérité-  le reste,c'est de la fumée aux yeux, ou pour
tromper l'opinion, du coup les missiles Iraniens seront confrontés à 4 ou 5 salves de missiles antimissiles, Patriot, la Turquie, les Emirats Arabes-Unis, Quatar, l'Arabie- Saoudite, et
Israël, pour éliminer définitivement la riposte Iranienne : voilà le vrai enjeu de ce déploiement.



judge dred 15/12/2012 21:39


in Iran we trust..for peace in this world

Arlette 15/12/2012 21:29


http://www.tribunedegeneve.ch   -   
SYRIE    :    L'Iran accuse l'Occident de préparer une « Guerre Mondiale ».  L'Iran a mis les Occidentaux en garde contre le déploiement
de batteries de missiles Patriot dans le sud de la Turquie. L'opération prépare le terrain à une «guerre mondiale», selon Téhéran.





 


Articles en relation :  Le Pentagone ordonne le déploiement de soldats en
Turquie










Faute de frappe / orthographe







Ponctuation







Grammaire







Erreur factuelle







Technique







E-Mail*








Veuillez SVP entrez une adresse e-mail valide   






103608499731944105188432853984fr_FR14876950
 tr_fbConnectError


Le chef d'état-major de l'armée iranienne a mis les Occidentaux en garde samedi contre le déploiement de batteries de missiles Patriot dans le sud de la Turquie. L'opération prépare le
terrain à une «guerre mondiale», a-t-il dit.  «Les pays occidentaux, en cherchant à installer des Patriot à la frontière turco-syrienne, ourdissent des plans pour une guerre mondiale.
C'est très dangereux pour l'humanité et même pour l'avenir de l'Europe», a déclaré le haut responsable militaire, cité par l'agence Isna. L'Otan a autorisé la semaine dernière le déploiement,
à la demande d'Ankara, de batteries de Patriot pour renforcer ses défenses aériennes contre d'éventuels tirs de missiles syriens. Au total, six batteries de missiles antimissile seront
envoyées par les Etats-Unis, l'Allemagne et les Pays-Bas.




Nouvelle formation de l'opposition -  Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne, réunis à Bruxelles, ont par ailleurs déclaré vendredi que toutes les
options étaient à l'étude pour soutenir l'opposition syrienne. Certains membres de l'opposition ont annoncé samedi à Amman la formation d'un «Rassemblement national libre», destiné à «préserver
les institutions de l'Etat» après la chute du régime du président syrien Bachar al-Assad. La direction de ce Rassemblement, constituée de sept personnalités, sera basée à Doha et dirigée par
l'ancien Premier ministre syrien Riad Hijab, ayant fait défection avec sa famille en Jordanie en août.


Appel à l'ONU  - De son côté, le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem a appelé samedi la responsable des opérations humanitaires de l'ONU, Valerie Amos, en
visite à Damas, à intervenir pour la levée des sanctions contre son pays. M. Mouallem, cité par l'agence officielle Sana, a affirmé à Mme Amos que les sanctions économiques imposées à la Syrie
par les Etats-Unis et l'Union européenne étaient «responsables des souffrances endurées par les citoyens syriens», demandant que l'ONU intervienne pour «les faire annuler».


Bombardements sur Damas -  Sur le terrain, l'aviation syrienne a bombardé samedi des positions tenues par les insurgés à l'est de Damas tandis que l'artillerie
pilonnait une zone située au sud-ouest de la capitale syrienne, a-t-on appris auprès d'opposants.  Des chasseurs de l'armée de l'air ont visé la route menant à l'aéroport international. Des
roquettes se sont abattues sur d'autres secteurs contrôlés par les insurgés. Dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, dans le sud de Damas, des activistes ont fait état de violents
affrontements entre les rebelles et des miliciens palestiniens pro-Assad.


Assaut meurtrier - Par ailleurs, les rebelles ont pris près d'Alep (nord) le contrôle des deux tiers d'une des plus grandes académies militaires du pays, qu'ils assiégeaient
depuis trois semaines, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), un groupe basé à Londres et proche de l'opposition. Les combats ont fait plus de 40 morts dans les rangs des
insurgés et de l'armée, selon l'OSDH.  Parmi les victimes figure le colonel déserteur Abou Fourat, un des dirigeants de Liwa al-Tawhid, l'une des principales brigades rebelles d'Alep (nord),
a annoncé sa brigade sur sa page Facebook.  Montant en première ligne avec ses hommes sur les fronts les plus dangereux d'Alep, notamment ceux de Salaheddine et de Seif al-Dawla, il était
également en charge des opérations militaires au sein de cette importante brigade, liée aux Frères musulmans.  Au total, l'OSDH, qui affirme s'appuyer sur un réseau d'informateurs travers le
pays, a recensé près de 120 morts samedi à travers le pays. (ats/Newsnet)


Créé : 15.12.2012, 19h57  Tribune de GENEVE.ch

Arlette 15/12/2012 02:00


2012 - POURQUOI une 3ème GUERRE MONDIALE :   


http://youtu.be/SJCJrUyRNuw

Archives

Articles récents