Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le président vénézuélien Hugo Chavez veut nationaliser l'archipel des Los Roques

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 3 Novembre 2011, 00:13am

Le président vénézuélien Hugo Chavez veut nationaliser l'archipel des Los Roques

 

los_roques_2660174039_4ab9c27f54.jpgSale temps pour les riches au Venezuela : le président Hugo Chavez vient de décréter la prochaine nationalisation de l’archipel de Los Roques, où les riches Vénézuéliens ont fait bâtir des propriétés ou amarré leur yacht. Les yachts sont d’ailleurs également visés, puisque le président a estimé qu’ils seraient plus utiles pour promener les touristes.

L’archipel de Los Roques est un paradis turquoise situé sur la côte nord du Venezuela, renommé des plongeurs du monde entier pour la clarté de ses eaux et la faune sous-marine très riche qu’il recèle. L’un des ministres du tourisme du Venezuela en avait fait une réserve naturelle en 1972, pour le protéger des promoteurs immobiliers.

Les « Chavistas » se frottent les mains : ils se félicitent de l’accessibilité prochaine de ce joyau caraïbe à Monsieur tout le monde, précisément pour l’intérêt de l’archipel, et trouvaient vraiment injuste que seule la jet set pouvait profiter de son caractère exceptionnel. Mais les environnementalistes sont moins enthousiastes : ils craignent que l’ouverture de Los Roques au tourisme de masse ne détruise ce petit paradis caraïbe, et le condamne au sort des autres plages populaires du pays, constellées de cannettes de bière vides, et bordées de voitures d’où s’échappent les notes discordantes de titres de reggae écoutés à haut volume.

Ce n’est pas une première pour le président Chavez : depuis qu’il est au pouvoir, il a entrepris la nationalisation et l’expropriation de toutes sortes de propriétés au nom de sa Révolution Bolivarienne Socialiste, tels que des ranches et des terrains de golf. Avec l’approche des élections, le président cherche sans doute à renforcer les sympathies de la population : « J’ai toujours dit que je nationaliserai Los Roques », affirme-t-il, et il a dénoncé la « haute bourgeoisie » et la clientèle internationale qui fréquente l’archipel.

 

Source: express.be

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents