Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le prix de la vérité

Publié par wikistrike.com sur 2 Juillet 2013, 19:33pm

Catégories : #Politique internationale

 

Le prix de la vérité

 

 

 

arton18926-fca7d.jpg

 

 

Alors que la presse internationale traite les informations d’Edward Snowden comme des révélations sur le programme PRISM et feint de découvrir ce que tout le monde pouvait savoir depuis longtemps, Thierry Meyssan s’intéresse au sens de cette rébellion. De ce point de vue, il attache beaucoup plus d’importance au cas du général Cartwright, également mis en examen pour espionnage.

 

Les fonctionnaires états-uniens, civils ou militaires, qui encourent 30 ans minimum de réclusion pour avoir révélé à la presse des secrets d’État US, sont-ils des « lanceurs d’alerte » exerçant un contre-pouvoir dans un système démocratique ou des « résistants à l’oppression » d’une dictature militaro-policière ? La réponse à cette question ne dépend pas de nos propres opinions politiques, mais de la nature de l’État US. Cette réponse change totalement si l’on se concentre sur le cas de Bradley Manning, le jeune soldat gauchiste de Wikileaks, ou si l’on y intègre le cas du général Cartwright, conseiller militaire du président Obama, mis en examen jeudi 27 juin 2013 pour espionnage.

Ici, un retour en arrière est nécessaire pour comprendre comment on passe de l’« espionnage » au profit d’une puissance étrangère à la « déloyauté » face à une organisation criminelle qui vous emploie.

 

Pire que la censure : la criminalisation des sources

Le président des États-Unis et prix Nobel de la paix, Woodrow Wilson, tenta de donner à l’Exécutif le pouvoir de censurer la presse lorsque la « sécurité nationale » ou la « réputation du gouvernement » sont en jeu. Dans son discours sur l’état de l’Union (7 décembre 1915), il déclara :

« Il y a des citoyens des États-Unis... qui ont versé le poison de la déloyauté dans les artères mêmes de notre vie nationale, qui ont cherché à traîner l’autorité et la bonne réputation de notre gouvernement dans le mépris... à détruire nos industries... et à avilir notre politique au profit d’intrigues étrangères... Nous sommes sans lois fédérales adéquates... Je vous exhorte à faire rien de moins que de sauver l’honneur et le respect de soi de la nation. De telles créatures de la passion, de la déloyauté, et de l’anarchie doivent être écrasées [1]. »

Cependant, le Congrès ne le suivit pas immédiatement. À la suite de l’entrée en guerre des États-Unis, il vota l’Espionage Act, reprenant l’essentiel de l’Official Secrets Act britannique. Il ne s’agit plus de censurer la presse, mais de lui couper l’accès à l’information en interdisant aux dépositaires des secrets d’État de les communiquer. Ce dispositif permet aux Anglo-saxons de se présenter comme des « défenseurs de la liberté d’expression », alors qu’ils sont les pires violateurs du droit démocratique à l’information, défendu constitutionnellement par les pays scandinaves.

 

Le silence, pas le secret

De la sorte, les Anglo-saxons restent moins bien informés de ce qui se passe chez eux que ne peuvent l’être les étrangers. Par exemple, durant la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada purent ainsi maintenir le secret chez eux sur le Projet Manhattan de construction de la bombe atomique, alors qu’il employait 130 000 personnes pendant 4 ans et qu’il était largement pénétré par les services secrets étrangers. Pourquoi ? Parce que Washington ne préparait pas cette arme pour cette guerre, mais pour la suivante, contre l’Union soviétique. Comme l’ont montré les historiens russes, la capitulation du Japon fut reportée jusqu’à ce qu’Hiroshima et Nagasaki soient détruites, comme avertissement à l’URSS. Si les États-uniens avaient su que leur pays disposait d’une telle arme, leurs dirigeants auraient eu à l’utiliser pour en finir avec l’Allemagne et non pas pour menacer l’allié soviétique au détriment des Japonais. En réalité, la Guerre froide commençait avant la fin de la Seconde Guerre mondiale [2].

En matière de secret, on observera que Staline et Hitler furent informés du projet Manhattan dès son lancement. Ils disposaient en effet d’agents dans la place. Tandis que Truman n’en fut pas informé en sa qualité de vice-président, mais seulement au dernier moment, après le décès du président Roosevelt.

 

La véritable utilité de l’Espionage Act

Quoi qu’il en soit, l’Espionage Act ne traite que secondairement d’espionnage, comme le montre sa jurisprudence.

En période de guerre, il sert à sanctionner les opinions dissidentes. Ainsi, en 1919, la Cour suprême a admis dans les affaires Schrenck contre États-Unis, et Abrams contre États-Unis que le fait d’appeler à l’insoumission ou à ne pas intervenir contre la Révolution russe tombait sous le coup de l’Espionage Act.

En période de paix, la même loi sert à empêcher les fonctionnaires à rendre publics un système de fraudes ou des crimes commis par l’État, même lorsque leurs révélations sont déjà connues, mais pas encore attestées.

Sous l’administration de Barack Obama, l’Espionage Act aura été invoqué 8 fois, un record en temps de paix. Laissons de côté le cas de John Kiriakou, un officier de la CIA qui a révélé l’arrestation et la torture d’Abou Zoubeida. Loin d’être un héros, Kiriakou est en réalité un agent provocateur de l’Agence chargé de faire accroire au public les pseudos aveux extorqués à Zoubeida pour justifier a posteriori la « lutte contre le terrorisme » [3].

Éliminons également le cas de Shamal Leibowitz, dans la mesure où ses révélations ne furent jamais diffusées au public. Restent 6 cas qui nous enseignent sur le système militaro-policier US.

Stephen Jin-Woo Kim a confirmé à Fox News que la Corée du Nord préparait un test nucléaire, malgré les menaces US ; une confirmation qui ne portait aucun tort aux USA sinon celui de souligner leur incapacité à se faire obéir par la Corée du Nord. Dans un autre contexte, cette information avait déjà été diffusée par Bob Woodward sans provoquer de réactions.

Thomas Andrew Drake a révélé la gabegie du programme Trailblazer à un membre de la Commission du Renseignement de la Chambre des représentants. Il lui a été reproché d’avoir informé les parlementaires chargés de surveiller les agences de renseignement de ce que la NSA jetait secrètement des milliards par les fenêtres. Trailblazer visait à trouver un moyen d’implanter des virus sur n’importe quel ordinateur ou téléphone portable. Il n’a jamais fonctionné.

Dans la même veine, Edward Snowden, un employé du cabinet juridique Booz Allen Hamilton, a rendu publics divers documents de la NSA attestant de l’espionnage US en Chine aussi bien que de celui des invités au G20 britannique. Surtout, il a montré l’ampleur du système d’écoutes militaire des téléphones et du web, auquel nul ne peut échapper fut-il président des États-Unis. La classe politique US le décrit comme « un traître à abattre », uniquement parce que ses documents empêchent la NSA de continuer à nier devant le Congrès des activités connues de tous de longue date.

Bradley Manning, un simple soldat, a transmis à Wikileaks les vidéos de deux bavures de l’armée, 500 000 rapports de renseignement des bases militaires en Afghanistan et en Irak, et 250 000 câbles sur les renseignements recueillis par les diplomates US lors de conversations avec des hommes politiques étrangers. Rien de tout cela n’a d’importance capitale, mais cette documentation donne une piètre idée des ragots récoltés par le département d’État et qui servent de base à sa « diplomatie ».

Jeffrey Alexander Sterling est un employé de la CIA qui révéla au New York Timesl’« Opération Merlin ». Plus étonnant, le général James Cartwright était le numéro 2 des armées, en sa qualité de chef d’état-major adjoint interarmes, et un conseiller proche du président au point d’être surnommé « le général d’Obama ». Il aurait révélé, l’an dernier, auNew York Times l’« Opération jeux Olympiques », et vient d’être placé sous enquête, selon CNN.

Sterling et Cartwright ne croient pas au mythe israélien de « la bombe atomique des mollahs ». Ils ont donc tenté de désamorcer la guerre dans laquelle Tel-Aviv tente de précipiter leur pays. L’opération « Merlin » consistait à faire parvenir à l’Iran de fausses informations sur la fabrication de la bombe. En réalité, il s’agissait de pousser l’Iran à engager un programme militaire nucléaire de manière à justifier a posteriori l’accusation israélienne [4]. Quant à l’opération « jeux Olympiques », elle consistait à implanter les virus Stuxnet et Flame dans la centrale de Natanz, pour en perturber le fonctionnement, notamment les centrifugeuses [5]. Il s’agissait donc de bloquer le programme nucléaire civil de l’Iran. Aucune de ces révélations n’a porté atteinte aux intérêts US, mais aux ambitions d’Israël.

 

JPEG - 23.5 ko
Ancien commandant de la force de frappe US, ancien chef d’état-major adjoint interarmes, ancien conseiller militaire du président Obama, le général Cartwright est accusé d’espionnage : il aurait fait fuiter au New York Times des informations sur la guerre secrète contre l’Iran de manière à prévenir une guerre inutile

 

De grands résistants

Une opposition de salon nous présente les hommes mis en cause au nom de l’Espionage Act comme des « lanceurs d’alerte » (whistleblowers), comme si les États-Unis d’aujourd’hui étaient une réelle démocratie et qu’ils alertaient les citoyens de quelques erreurs à corriger. En réalité, ils nous apprennent qu’aux États-Unis, du simple soldat (Bradley Manning) au numéro 2 des armées (le général Cartwright), des hommes tentent comme ils le peuvent de lutter contre un système dictatorial lorsqu’ils découvrent en être un rouage. Face à un système monstrueux, ils sont à placer au niveau de grands résistants comme l’amiral Canaris ou le comte de Stauffenberg.

 

Thierry Meyssan -

Voltaire

 

 

Commenter cet article

Laurent Franssen 04/07/2013 22:30


Ayer Esher Ayer

http://www.youtube.com/watch?v=y9EH3DvTh10

Tnamaid Ed Ruelf 03/07/2013 15:43


Est-tu sûre de ça Fleur de Diament ? Alors je dois être toi

Laurent Franssen 03/07/2013 15:03


Comprends tu mieux Fleur de Diamant pourquoi certains poussent aux controle des identités sur internet ?

Fleur de Diamant 03/07/2013 14:45


Que de blabla pour pas grand chose dans le développement de ces posts. Dalek n'est-il pas Kelad ? Il suffit de changer les lettres de place...

Laurent Franssen 03/07/2013 14:22


J'entends encore les Japonais 
" Mais les bombes nucléaires ça existe pas ! " ,
N'ont plus jamais douté de moi ceux là...

Ah si , Fukushima,
z'étaient prévenus longtemps à l'avance pourtant... 

Laurent Franssen 03/07/2013 14:19


Si le clown n'avait pas menti aux nazis sur la charge nécessaire, c'était Washingtown et Moscow qui fesait boum-boum.
Merci qui ? 

Dalek 03/07/2013 13:44


@picco : le monde est fou c'est vrai. Mais le rasoir d'Ockham reste un bon outil.


Quand une théorie est vraiment farfelue, l'explication la plus simple est que son auteur a une araignée au plafond.
Inutile d'imaginer un complot compliqué là où un zest de folie suffit. D'autant que la CIA, entre autres, semble se moquer des théories du complot comme de sa première paire de chaussettes. Tu ne
crois pas ?

Picco 03/07/2013 13:33


@Dalek Je ne faisais pas spécialement allusion aux hologrames et aux mininukes mais oui, ces théories absurdes décridiblisent la vrai théorie et font peut etre partie (je dis bien peut etre) d'un
processus de détournement de la vraie information exercé par des agents gouvernementaux spécialistes en la matière. Le monde est fou faut croire 

Dalek 03/07/2013 13:22


@picco : j'ai plus l'impression qu'il y a des "théories du complots" plus délirantes que les autres, mais pas de complot en interne pour décridibiliser.


Par exemple, pour le 11-septembre, il y a eu des théories ultra fumeuses comme celle des hologrammes ou des mini-nuke .
Tu appellerais ça, je pense, des tentatives de décridibilser les théories du complot plus courantes. Dis moi si je me trompe.


Moi j'y vois plutôt l'oeuvre de personnes complètement allumées. Il y en a partout. Il suffit de voir les fans de la
"fin du monde 2012", parmis ceux là, tu dois aussi avoir des fans de théories du complots. Et certainement, des tenants de ses théories les plus fumeuses. Nulle complot là dessous selon moi,
juste des gars un peu trop perchés.

Picco 03/07/2013 13:11


@Dalek Ca n'est pas parce qu'un "Héro" cite une thèse conspirationniste qu'il dit forcément vrai il y a des conspiration dans les conspiration pour décridibliser LA conspiration ce qui nous amène
directement à un monde qui, divisé en plus de deux parties dévalorise automatiquement le "eux" et "nous" auquel vous faites allusion. 


@Lib Une analyse étayé sur très peu, voir un minimum de faits reste une analyse etayée. 

lib 03/07/2013 12:59


Tu verras que pour les gens comme Dalek et Picco, le monde se divise en deux. Il y a les vilains conspis naïfs et un peu bêtes qui croient aux "thèses conspirationnistes". Et il y a les vrais
intellectuels qui savent que tout est vrai et que seuls les "officiels" disent vrais... inutiles qu'ils prouvent quoi que ce soit, puisqu'ils disent vrai, et qu'en plus c'est eux qui écrivent
l'Histoire et façonnent la science.


J'adore ce jeu

lib 03/07/2013 12:56


"m'apporter une analysé étayée sur des faits contrairement à certains pour ne citer personne."


Une analyse étayée ? 10 lignes dans des commentaires sur un article de Wikistrike ? Ouah ça c'est de l'analyse les gars, Meyssan a du soucis à se faire

Kelad 03/07/2013 12:54


Oui Picco, et c'est exactement ce que je m'amuse à faire avec Dalek


Sinon il est vrai qu'il est "désuet" de nos jours d'accorder de l'importance aux mots, le glissement sémantique est l'arme préférée des anti-conspis, mais ce que tu dis, eu égard à ma phrase, ne
tient pas.

Dalek 03/07/2013 12:53


@Picco : mais je n'ai jamais dit que tu soutenais meyssan. Je n'ai lu qu'une seule intervention de ta part, s'aurait été une conclusion bien rapide .


Tu verras que pour les gens comme kelad et lib, le monde se divise en deux. Il y a les vilains moutons naïfs et un peu bêtes qui croient aux "thèses officielles". L'Histoire et la science faisant
partie de ces thèses. Et il y a les héros qui savent que tout est faux et que seuls les "alternatifs" disent vrais... inutiles qu'ils prouvent quoi que ce soit, puisqu'ils disent vrai.


D'où l'emploi du "eux" et "nous" chez kelad.

Picco 03/07/2013 12:47


Dans un état psychique normal ont réagit de facon à ce que les internautes postant des commentaires ne faisant preuve d'aucune véracité et qui en plus se permettent de juger et d'insulter
gratuitement soient si possible remis à leurs place.

Picco 03/07/2013 12:43


@Dalek Je n'ai jamais dis que meyssan était criant de crédibilité m'enfin tu a au moins le mérite de m'apporter une analysé étayée sur des faits contrairement à certains pour ne citer personne.


@Kelad Qui a annoncé que le terme "autres" s'appliquait obligatoirement à un cas généralisé de toute l'espèce humaine ? Tu peux dire "vous" tout en disant "autres" sans t'inclure dedans. Ta facon
de jouer sur les mots est tellement désuète :)

Kelad 03/07/2013 12:39


à Picco


Tu dois sûrement avoir un complexe quelconque puisque spontanément tu te sens attaqué dans tes connaissances intellectuelle et tu ressens le besoin d'extrapoler mes intentions pour te conforter
dans tes certitudes... Dans un état psychique normal on ne réagit pas comme ça

Dalek 03/07/2013 12:33


bien joué @lib... même meyssan tu le défends, décidément, tu es une flèche.


Comme dis @picco, dans quel monde vivons nous ? Un monde dans lequel un type peut dire toutes les conneries qui lui passent par la tête, écrire l'effroyable imposture (quel torchon), sans amener
la moindre preuve de ce qu'il avance, mais qu'à celà ne tienne, dans ce monde merveilleux, ce n'est pas à lui d'amener des preuves, c'est aux autres. Lui est exempté.


Je otes qu'aucun des deux niais ne relève sa connerie sur la WW2, probablement encore un grand moment de déni... il faut protéger l'idôle meyssan à tout prix. Et ne pas trop réfléchir non plus,
ça fait intello, et les intello sont sûrement des gros vilains .

Picco 03/07/2013 12:32


@Lib Ton commentaire est débordant d'imagination dis moi :)


@Kelad Tellement Kelad si tu savais a quel point je me sens impuissant et ignorant face à la sainte lumière que tu est ! 

Kelad 03/07/2013 12:29


"bien planqués derrière vos écrans. Vous ne valez pas mieux que les autres"


N'étant pas vous je m'inclue de fait dans "autres". Ta remarque est dès-lors déplacée mon cher Picco. Prends le temps de lire et réfléchis avant de répondre... Si tu peux bien-sûr

Kelad 03/07/2013 12:24


À Picco, tu te sens visé ?

lib 03/07/2013 12:23


@Picco, Dalek & co Dans quel monde vivons-nous ? Ignorant que je suis j'ai besoin de la lumière que vous pourriez m'apporter par votre sage connaissance... SVP instruisez-moi ! Petits abrutis
victimes d'une frustration personnelle si profonde que vous êtes obligés de decharger votre haine sur des Internautes, derrière un ?? Écran ! Vous sortez --->

Picco 03/07/2013 12:18


@Kelad Dans quel monde vivons nous Kelad ? Ignorant que je suis j'ai besoin de la lumière que tu pourrais m'apporter par ta sage connaissance... STP instruit moi ! Petit abruti victime d'une
frustration personnelle si profonde que tu est obligé de decharger ta haine sur des Internautes, derrière un ?? Ecran ! Tu sors --->

Kelad 03/07/2013 12:15


@ lib


tu m'as pris de court

lib 03/07/2013 12:14


"meyssan raconte de la merde, c'est un fait."


Ça c'est de l'argumentaire dis-donc On voit tout de suite le niveau. Merci de te décrédibiliser si vite

Dalek 03/07/2013 12:11


meyssan raconte de la merde, c'est un fait. Après, si tu es un de ses fans, je comprends mieux pourquoi tu prends chaque intervention un peu construite comem du "gonflage de chevilles", tu ne
dois pas vraiment êter habitué au raisonnement.


Les différents "ouvrages" du sieur meyssan sont tellement minable qu'il est obligé de les rééditer quand ses "arguments" sont trop ridiculisés... c'est dire la crédibilité du type.


Ensuite, si tu as besoin qu'on t'explique pourquoi dire que lprojet manhattan n'était pas prévu pour une éventuelle 3ème guerre mondiale, mais bien pour la seconde, alors tu as vraiment un gros
gros problème dans ta tête.

Kelad 03/07/2013 12:05


"Et sinon il faudra que tu m'expliques en quoi savoir que meyssan raconte de la merde sur la seconde guerre mondiale fait de moi un igorant alors que toi tu serais un putain de génie super
instruit"


Quelle indigence intellectuelle... Un ramassis de verbiage. Ordonne tes idées, arrête de tout mélanger, dégonfle tes chevilles, abandonne les extrapolations douteuses, et peut-être pourras-tu un
jour appréhender différemment les différents points de vue qui s'opposent à toi.


Tu dis que Meyssan dit de la merde : OK! Très bien, maintenant on attend tes recherches, ta fine analyse qu'on puisse ensuite comparer avec celles du sieur Meyssan. Je pense qu'on peut attendre
longtemps

Dalek 03/07/2013 11:55


Bon sang... se faire engueuler par un type qui est prétendument moi selon certains conspi... étrange sensation.


Et sinon il faudra que tu m'expliques en quoi savoir que meyssan raconte de la merde sur la seconde guerre mondiale fait de moi un igorant alors que toi tu serais un putain de génie super
instruit.

Kelad 03/07/2013 11:33


Mais fermez-la pauvres petits naïfs tartuffards, lorsque vous aurez compris dans quel monde vous vivez vous pourrez l'ouvrir, pour l'instant vous n'êtes qu'une bande de rigolos traînant sur
Wikistrike, bien planqués derrière vos écrans. Vous ne valez pas mieux que les autres, et surtout on attend toujours vos analyses pointues sur l'actualité... Ah ba non c'est vrai vous n'avez rien
si ce n'est votre cynisme qui n'a d'égale que votre ignorance refoulée.


Be salâmat les bisounours

Athos 03/07/2013 10:10


Si Meyssan le dit, alors....

Dalek 03/07/2013 10:09


Pfff... utiliser au départ un fait presque divers d'espionnage pour pouvoir vendre sa soupe foireuse sur le "Projet Manhattan", voila qui est bien du digne meyssan.


Le mec qui réécrit l'Histoire chaque fois qu'elle ne colle pas à son délire, et pourtant, certains le suivront jusqu'en enfer sans se poser plus de question.

Laurent Franssen 03/07/2013 06:23


Vous pensez que tout s'achète ? 
Grosse erreur. 

Archives

Articles récents