Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le requin tue toujours 10 fois moins que les méduses

Publié par wikistrike.com sur 8 Août 2012, 17:48pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

Le requin tue toujours 10 fois moins que les méduses

 

requins.jpgLa décision prise par la Réunion suite aux attaques a relancé la controverse sur la protection des requins. Des spécialistes ont ainsi voulu rappeler que les squales tuent dix fois moins que les méduses et sont des maillons indispensables de l'écosystème marin.

 

Depuis dix ans, on recense entre 50 et 100 attaques de requins par an avec moins de dix morts en moyenne, indique l'"International Shark Attack File", la référence statistique dans ce domaine. Or, comme l’a indiqué à l'AFP Robert Calcagno, le directeur général de l'Institut et du Musée océanographique de Monaco, "les méduses, par exemple, tuent environ 100 personnes chaque année, même si c'est moins spectaculaire de se faire piquer par une méduse que croquer par un requin".

De même, d'un point de vue purement statistique, les squales sont beaucoup moins dangereux que les éléphants, qui "tuent 600 personnes par an", que les scorpions (5.000 décès) ou que les serpents (100.000), énumère encore M. Calcagno. Pour les spécialistes, l'augmentation de la pratique du surf et des sports nautiques explique vraisemblablement l’augmentation du nombre d’attaques au niveau mondial. De plus, la raréfaction du poisson (en raison de la surpêche) pourrait aussi inciter les requins à aller chercher de la nourriture dans des endroits où ils n'allaient pas auparavant.

D'ailleurs, bien que le nombre d’attaques grimpe, les effectifs de requins, eux, sont globalement en baisse. Entre 30 et 70 millions d’individus sont capturés chaque année. Ils sont pour la plupart destinés à la pharmacopée chinoise qui considère que l’aileron de requin est un aphrodisiaque. Or, "les requins sont indispensables aux écosystèmes marins", relève Philippe Vallette, directeur général du Centre national de la mer Nausicaa, à Boulogne-sur-mer. "S'ils disparaissent, ils ne font plus leur métier de top-prédateurs qui est de manger les prédateurs au-dessous d'eux".

Mieux connaitre les requins pour calmer les inquiétudes

Au sujet de la décision prise par la Réunion, celui-ci admet ainsi qu'éradiquer 20 requins "n'aura aucun impact sur les écosystèmes et[que] si ça peut permettre de calmer les esprits, pourquoi pas ?". Cet océanographe estime en effet qu’il est crucial de lutter contre la psychose anti-requin. Dans ce sens, il considère également qu'il faudrait davantage étudier ces poissons car "on connaît encore très mal le comportement des requins".

Mais ce n'est pas tout. Selon lui, il faudrait davantage sensibiliser les surfeurs sur les moments de la journée ou les conditions de turbidité de l'eau à éviter. "Est-ce que les surfeurs respectent les consignes données, sont-ils soucieux de bien connaître l'environnement où ils entrent ?", s'interroge de son côté l'océanographe Catherine Vadon. "Il faut être plus raisonnable, et apprendre à composer avec la nature", souligne-t-elle ainsi.

 

Source: Maxisciences

Commenter cet article

XAAL 08/08/2012


Ces idiots ne seront tranquille que lorsqu'il ne restera plus un seul animal sur Terre. Nous sommes un véritable cancer. Je pense que la nature finira par se retourner contre nous et nous forcer
à revenir à un nombre d'humains soutenable pour cette planète.

JASTREBIEC 08/08/2012


La mer est le domaine des animaux marins....Pas des surfers, qu'ils aillent jouer ailleurs ! l'homme a la terre  et ça devrait lui suffire pour se livrer à ses imbécilités , laissons les
requins en paix.Aucune pitié  !

Mary 08/08/2012


sensibiliser les surfeurs? absurde.


On est sur une ile tropicale, c'est comme essayer de nous demander "vous savez ce qu'est un cyclone?" 


Aucun surfeur n'ignore les risques.


Dire que tuer une vingtaine de requin aidera sans avoir d'impact, ne fait que me persuader que je n'ai aucune estime à porter à cet homme.

LMarc 09/08/2012


En vérité, les propos de cet article ne sont pas ce qui a été dit par les scientifiques français. Le but de sélectionner 20 requins est de trouver un palliatif à une toxine naturelle qui les rend
inconsommables.


L'Idée est qu'ils sont immangeables et donc se multiplie trop vite, remplaçant d'autres espèces qui elles sont pêchées et "dégustées", le bulldog serait ainsi ramené à quitter la zone sous effet
de pêche, et permettrait aussi une gestion égalitaire des espèces non dangereuses, mais qui sont des mets de choix du bulldog.


Retenez que les espèces qui restent et sont plus nombreuses sont celles qui disposent d'armes biologiques contre les prédateurs naturels, et de même l'homme ne peut les manger, ce qui leur laisse
encore plus d'espace.


Et puis si le surfeur étant homme devait rester sur terre, comme je l'ai lu, nous aurions aussi un problème avec les lion, les tigres, les loups, les..... et si l'homme était un cancer, il y a
bien longtemps qu'il ne serait plus ici. L'homme par son corps est animal, mais par son esprit il doit dominer, mais aussi manger, s'il veut pouvoir dominer.


LM

XAAL 09/08/2012


Marc, l'homme devient un cancer lorsqu'il y a prolifération de ce dernier.

LMarc 09/08/2012


XAAL : selon vous si chaque homme disposait d'un droit d'accès au minimum vital pour lui est sa famille, sans qu'il n'y ait de bénéfice, juste celui d'élever ces gosses dans des logiques
proportionnées, qu'elle serait la quantité d'hommes que pourrait porter cette ?.


Non l'homme n'est pas un cancer, c'est sa pensée individualiste qui l'est.


Sans besoin énergétique, la terre pourrait faire vivre trois ce qu'il y a actuellement.


Aussi, tout comme dans le règne animal, les maladies jouent un rôle régulateur, le cycle de la vie et de la mort n'est pas respecté, c'est encore une pensée individualiste qui nous interdit de
penser que notre temps est passé. Ce n'est pas un progrès, la médecine, vous le savez aussi bien que moi, nous sommes des vaches à lait de la santé, tout autant que notre travail, que nos propres
enfants deviennent eux aussi une denrée, de futurs impossables, ou des payeurs de retraite, ou de potentiels cobayes pour la santé, ou encore de la chair à canon. Nous sommes du PIB. Le cancer
c'est de ne plus vivre en coopération avec l'Ordre naturel, mais qui est responsable ?


LM

Mary 09/08/2012


LMarc


je ne sais pas si tu es de la Réunion mais ici, on nous a sorti que cette étude était mené afin de définir par une étude du foi de ces requins si ceux ci sont commercialisable et apte à la
consommation.


Qui va manger ce requin ici sachant qu'il est l'auteur d'attaque? sans prendre en compte le fait que personne ne prendra le risque d'attraper la ciguatera.


Cette étude, c'est juste un moyen de se mettre de l'argent dans la poche. 6 requins marqués pour 700 000 euros? et ils ne sont même pas capable de savoir où sont ses requins!

LMarc 09/08/2012


Mary : si le chiffre de 700000 est vrai, alors, oui il y a un abus. Et dans ce cas je ne peux que dire aux Réunionnais, faites sauter le responsable, car l'argent public ne doit pas être jeté par
les fenêtres connaissant la vie difficile de la Réunion.


Mais je n'accuserais pas la réserve de responsable, parce qu'avant qu'elle ne soit réserve, la pêche limitait certes le poisson, mais avant cela il n'y avait pas plus de requin, donc le problème
vient d'une surnaissance des requins, il faut comprendre pourquoi, est-ce l'absence de prédateurs (surtout bébé) qui laisse le champ libre, ou alors, assistons-nous à une modification de la
hiérarchie des prédateurs. Il peut y avoir un rapport avec la surpêche des espadons, marlins et autres espèces prédatrices, tant du calamar, que des méduses, et aussi des petits requins.


C'est un gros argument touristique pour l'économie de la Réunion, mais ça sera sa perte, il peut aussi y avoir un rapport avec la gestion des déchets de l'île. Toutes ses études demandent temps
et argent, il faut le savoir, aussi il n'est pas obligatoire aux Réunionnais de bouffer du bulldog, il peut être utilisé dans l'alimentation animale, ou pourquoi pas sur nos étales de la
capitale, j'imagine, ses ignares bouffer du bulldog, ils ne font pas de différence entre une perche et un poisson-chat d'Asie, alors le requin...


LM

Mary 09/08/2012


La reserve est une absurdité


Placer une réserve naturelle au delà d'une zone de baignade? c'est pas malin.


Autrefois, il y avait autant de requins qu'actuellement, ce ne sont simplement plus les mêmes.


les requins de récifs se sont fait décimer par les bouledogues qui sont bien plus gros.


La réserve n'est pas l'unique problème, il y à une ferme aquacole à quelques km à peine qui attire également les requins.


En comptant la qualité de l'eau qui s'est dégradé, on en arrive à trois causes qui pourrait être réglé mais qui semble omis par les personnes en charge.


L'argent semble en être le seul motif.

LMarc 09/08/2012


Mary : La réserve n'est donc nullement la raison, je m'explique, les requins de récifs sont, comme vous dites, plus petits. Or un gros ne peut chasser là où le petit allait, ainsi les poissons ne
nourrissent pas, ou pas assez le bulldog.


Par contre comme je vous le disais, il faut voir du côté des déchets, toutefois vous dites une ferme aquacole, et la pollution, de prime abord vu les dégâts de ce type de fermes je vous conseils
de protester pour qu'il n'y en ait pas d'autres, les côtes chiliennes ont été ravagées ainsi, et le ne parle pas de la mer du nord et d'Irlande. C’est certes une manne, mais à quel prix, laisser
la vie pourrie de métropoles là où elle est (dans ses miasmes) faite tout ce qu'il est possible pour vous détacher des matières continentales, je sais que vos canes à sucres permettent les
centrales électriques, c'est déjà ça, mais ça réduit aussi les surfaces agricoles, déjà qu'il y en à peu sur l'île.


Mais ce n'est pas notre sujet, les bulldogs, les éradiquer serait une bonne méthode, peu écologique, mais c'est comme les battus chez nous, elles limitent les proliférations négatives (je sais il
y a des abus, rien n'est parfait).


Il y a trente ou cinquante ans il n'y avait pas de réserve, mais il y avait des poissons, il y avait des requins et des surfeurs (en plus petit nombre aussi), n'y a-t-il pas eu une surpopulation
de l'île ? Ou alors y a-t-il eu des mauvais choix économiques en prélevant non plus pour les iliens, mais pour exporter ? Ou, n'y a-t-il pas eu vente de droit de pêche aux bateaux usines à gros
tonnage ? Vous voyez où je veux en venir, je pense non sans dire qu'il vous faut retourner à l'âge de pierre, mais revenir à une forme de modestie que nous avons perdue, l'avantage pour vous est
l'éloignement. Mais vous le savez comme moi, la délinquance est fonction des besoins, des pubs alléchantes retransmissent par les chaines de télé, les jeunes rêvent, mais les parents et les
salaires eux sont bien réel, il y a plus assez d'éducation, et les profs sont formatés au système métropole, ils l'enseignent comme s'ils étaient dans une ville de métropole, ils sont
complètement à côté de la plaque. Je vois de ces trucs d'enseignement qui n'ont aucun lien avec les possibilités des îles, ont vante du rêve et on tue les îles.


Je suis en lien avec un ami en Réunion dans les écoles, et un autre en Martinique aussi dans les écoles, mais à un niveau supérieur, et nous avons se constat, les systèmes sont faits pour la
métropole, non pour des îles, tous deux voient les saccages sur les jeunes, la drogue, surtout sur la Martinique (une plaque tournante vers l'Europe).


Il est certain que vos députer sont larguer dès l'instant qu'ils posent un pied à Roissy, et que dire d'eux dans l'hémicycle ils sont ridiculiser, et surtout vite formater à une logique
terrienne, coupée des îles. Je suis pour une certaine autonomie, sous tutelle protectrice, mais faisant en sorte que les îles soient autoadministrées par la population locale, et en fonction des
capacités des îles. Ce n’est pas en vous versant des milliards que l'on vous rattachera au continent, et donc c'est une destruction assurer, je suis certain qu'une limitation technologique vous
rapporterait bien plus en tourisme et autre.


Bon, nous n'avons pas résolu nos bulldogs, mais tirer des plans sur la comète, il faut vous unir et en parler, vous pouvez le faire, sans pour autant mettre tout sens dessus dessous.


LM

Mary 10/08/2012


Je suis d'accord avec vous sur bien des points, surtout au niveau de l'éducation. 


à vrai dire, le seul point négatif que je trouve à la réserve est que justement , les petits pécheurs aux techniques traditionelles n'ont plus le droit à la pratique dans la zone de la réserve.


ce qui fait que de plus gros poissons ont commencé à s'y introduire.


Il y à encore 10 ans, l'équilibre était là entre les pécheurs, ces poissons de lagon et les requins de récif. un élément s'est vu retiré de la chaine et la conséquence est que l'autre prédateur
du trio s'est vu dévorer par un cousin plus gros, attiré par l'abondance de la zone.

LMarc 10/08/2012


Mary : Vous me dites les petits pêcheurs traditionnels. Alors je vous pose la question, avaient-ils la possibilité de pêcher autre chose et ailleurs avec les moyens dont ils disposaient ? Votre
réponse sera non. Pour comprendre ce qui arrive à la Réunion et maintenant ailleurs sur les îles, pas seulement de France, il faut se mettre à la place des locaux, la tradition c'est de petites
embarcations, voire des pirogues ou similaires. Or on le sait ces embarcations ne sont pas faites ni pour le gros, ni pour la haute mer, ainsi elles restaient à proximité. Pour pêcher plus gros,
le thon, le marlin, et autres pélagiques, il faut des bateaux plus grands, et soit à voile soit à moteur. Mais encore une fois, ce ne sont pas ce type d'embarcations qui nuiront aux stocks de
poissons pélagiques. Ce sont bien les industriels qui détruisent les stocks, qui sont surexploités, ainsi, bien que l'on dise le requin est en voie de disparition, il se trouve que le bulldog est
indigeste, et de ce fait non pêcher. Aujourd'hui encore sur les étales du n°1 Français de la pêche (Intermarché), se trouvait en de bonnes places les pavés de requins. Les Thons, les
carangues disparaissent, les bancs de sardines, de harengs, en fait c'est tout un pan de l'écosystème de la haute mer qui est au plus bas, et il est trop tard. Ces bateaux font entre 30 et
55 mètres et restent des mois entiers, la France et la Réunion sont sous les Nations Unies, ce qui n'est pas le cas de Crozet, des Kerguélène de la Terre Adélie, qui sont directement sous l'Union
Européenne. Faire interdire la pêche sur la zone sud de l'océan Indien est impossible, trop d'intérêts économiques et surtout trop de pays, pourtant ceux-ci seront perdus d'ici 5 ans.


Ce n'est donc pas la faute des seuls Réunionnais, mais bien des accords de pêche sur toute la zone, une grande partie des pays d'Afrique ne pourraient accepter ceci, d'autant que ces droits se
vendent à d'autres pays, non couverts, et qui ne respectent pas las accords internationaux. Maintenant, l'argument des agences de voyage reste la faune maritime et surtout la pêche aux gros, si
les gros bateaux-usines, font des ravages, les centaines de plaisanciers armés pour la pêche aux gros n'arrangent pas les choses. Vous le savez, ils reviennent heureusement souvent bredouilles,
mais que disent-ils : "il y a de moins en moins de gros", pourtant ils continuent à partir en mer avec leurs touristes assoiffés de sang et de sensation. Les sonars n'aident pas la pêche, et même
chez nous les amateurs utilisent le sonar sur de petites embarcations de pêche amateur, nous le constatons nous aussi la pêche devient non plus un sport, mais une traque, et vu les prix des
permis, je dois dire que le rendement prime sur la passion.


De ce fait s'il n'y a plus de gros en mer, les requins se rapprochent des côtes, et comme dit plus avant le bulldog est particulier, car il n'est pas consommable, donc en forte croissance. La
réserve les attirent, et ce n'est certainement pas la pêche traditionnelle en petites embarcations qui limiterait les requins, il faudrait des bateaux plus gros, donc un investissement plus
important et donc une obligation de rentabilité, vous verriez alors le poisson totalement disparaitre des côtes Réunionnaises. Vous verrez dans les deux liens ci-dessous que mes propos trouvent
une certaine logique, mais une logique qui doit forcément passer par une éducation des jeunes, non plus axée sur le diplôme supérieur, mais bien vers une préservation du littorale Réunionnais, et
ce que je dis là est aussi valable pour tous les territoires et département d'outre-mer, comme aussi en Guyane, et en Terre Adélie.


Il faut faire pression sur l'ONU pour que les quotas soient revus à la baisse, voir même établir des zones de totale exclusion à proximité des Terres émergées, la limite des 12000 ne suffit plus,
il faut aller au-delà. Il faut aussi, que la pêche redevienne traditionnelle et non plus productive. Si nous faisions un rapport entre ce qui est pêché et ce qui n'est pas consommé, nous serions
choqués, car tout ne se vend pas, et est jeté aux poubelles, mêm si cela était redistribué aux plus pauvrex, les pertes seraient énormes. Il faut donc agir sur l'éducation, admettre que la pêche
n'est pas un pôle majeur d'emploi, sauf s'il reste dans le cadre familial. Concertez-vous tous entre Iliens, car vous avez tous le même problème, cherchez un point d'action fort, ne vous reposez
pas que sur vos élus, comme je vous l'ai dit ils sont corrompus par le système politique de la métropole aveugle. Gardez en mémoire ce qui est arrivé aux iles proches du Canada, les exploitations
de pêches qui ont toutes fini par disparaitre, ne laissant que ruine et désolations, tout cela pour le profit, et surtout par ignorance et tentative désespérée de résoudre un problème en créant
d'autres encore plus graves.


Vous êtes tous confrontés à ce problème du rêve métropole, mais écoutez les histoires de ceux qui partis reviennent dégoutés des mentalités, des sous-évaluations iliennes, et le racisme. Je sais
aussi que sur les iles, les "grandes oreilles" ne sont pas les biens venus, juste équilibre sans doute, c'est surtout une rupture sociale et mentale, et elle nous conduit à une impasse. Ce n'est
pas ainsi que vous serez considéré, mais ce n'est pas en nous imaginant avec de grandes dents que vous serez soutenus. Non vous avez énormément d'atouts sur les iles, entendez-vous entre-vous,
n'acceptez pas que l'on détruise votre patrimoine pour le seul maitre argent. Eduquez les enfants, pour qu'ils éduquent les touristes, revenez à une tradition qui ne vous a pas si mal réussi
jusqu'à présent et faites la partager aux touristes, nous avons aussi une certaine soif d'exotisme, ici c'est un monde de stress, alors utilisez nos faiblesses pour nous rendre admissibles non
plus comme des touristes, mais des frères d'une Nation Unie.


LM


http://www.lemauricien.com/article/univers-marin-nos-copains-les-requins


http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1940_impacts_peche_haute_mer_graves.php

éliard 10/08/2012


Concernant l'attaque des requins à la Réunion, personnellment, je pense que les causes viennent de nos mauvaises habitudes de ne pas voir plus loin que le bout de notre nez. Nous polluons, nous
pratiquons la surpêche (les gros armateurs) et nous nous demandons pourquoi ces attaques se multiplient. je suis d'accord avec vous que les 700000 euros de subvention ne servent qu'à remplir les
pôches de certaines personnes, ce n'est que du gaspillage.


éliard

LMarc 10/08/2012


Eliard : Je ne dis pas que la surpêche soit uniquement du fait des iliens. Ne vous sousestimez pas ainsi, vous êtes capables de voir bien au-delà que le bout du nez, c'est justement avec ce type
de raisonnement que les iliens resteront coincés sur une ile, au contraire voyez large, grand large, prennez des contacts avec d'autres iliens, voyez ce que eux ont comme solutions, tentez de
partager vos solutions, mais surtout n'attendez rien du gouvernement, il est dans l'ornière à tout point de vue, il ne vous connait qu'en tant qu'électeur potentiel, le reste il s'en fout, tant
qu'il n'y a pas d'accros.


Utilisez ceci comme levier et soudez-vous. Vous dites que ces 700 000 euros sont du gaspilliage, mais qui vous les donne, d'où viennent-ils ? de l'état, qui prévoyant ce qui s'est passé l'an
dernier, a accéléré une étude, mais qui porte la parole des iles au gouvernement, c'est un élu par vous. Je ne dirais pas : avez-vous fait le bon choix, car c'est une faute, que de dire
cela. Non, Son rôle est de vous écouter et de se faire entendre au gouvernement, alors faites-vous entendre. c'est vrai que ça me fait penser aux miettes que le roi jette par la fenêtre de son
carosse traversant les ruelles de la capitale. Mais vous n'avez pas besoin de milliards pour apporter quelques changements rien qu'au niveau famille, éducation, respect de la nature.


Les gros bateaux dépendent de l'ONU donc faites-vous entendre là, il y a des centaines d'ONG qui parlent à l'ONU, trouvez celle qui portera votre projet de résolution d'interdit de pêche au large
des terres.


Voilà, merci de ce partage


LM

Laurent Franssen 13/08/2012


@XAAL , le nombre de soupape de securite est assez impressionnant en fait.


 


@JASTREBIEC , on pourrait aussi retirer aux gros-plein-de-fric leur passion-gaspillage tel que le Dakar ou les safari. S ils s ennuient a ce point sans cela, surtout aujourd hui ou de nombreux
combats qui peuvent remplir bien du vide dans les coeurs ne demandent qu a etre mene , et bien qu ils se pendent.


 


Discussion interessante MarcL et Mary :) , Merci

Blog archives

Recent posts