Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le sénat autorise la recherche sur l'embryon tandis que des catalans découvrent comment y introduire un code barre

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 2 Octobre 2011, 13:33pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Lennart-Nilsson-7-8-semaines.jpgFlash Back WikiStrikeLe sénat autorise la recherche sur l'embryon tandis que des catalans découvrent comment y introduire un code barre

 

Aujourd'hui, le Sénat a fait part de sa décision d'autoriser les recherches encadrées sur l'embryon et les cellules souches. Un choix qui devra attendre une seconde lecture du texte de loi pour être confirmé.

Le débat est relancé. Ce matin, le Sénat a décidé d'autoriser la levée de l'interdiction concernant les recherches sur l'embryon, passant ainsi à un régime d'autorisation réglementée. Cette décision intervient après le rejet de plusieurs amendements destinés à maintenir ou renforcer l'interdiction et soutenus par le ministre Xavier Bertrand.

"Revenir en arrière avec un principe total d'interdiction n'est pas une bonne voie, passer de l'autre côté de la frontière non plus, la voie de l'équilibre vaut la peine d'être suivie", a plaidé en vain le ministre du Travail. En février dernier, lors de la première lecture du texte, les députés avaient maintenu l'interdiction de la recherche suscitant les regrets des scientifiques. Finalement, le Sénat a donc décidé de leur donner le feu vert tout en maintenant une certaine réglementation.

"La seule différence c'est une autorisation réglementée et de l'autre côté une interdiction avec autorisations exceptionnelles, cela ne change rien sur le fond, mais les chercheurs n'ont pas de position pérenne dans leur recherche, c'est un problème majeur, ils ne peuvent pas être sécurisés dans leur recherche", a expliqué Alain Millon, rapporteur de l'UMP.

Néanmoins, beaucoup maintiennent leur position et souhaitent un retour de l'interdiction. Ainsi, il faudra attendre une seconde lecture du texte de loi par les deux chambres du Parlement avant qu'un vote définitif ne soit prononcé.

Si ce texte devait passer, cela permettrait de pouvoir introduire un code barre dans l'embryon, possibilité d'introduction trouvée il y a peine quelques semaines par deux chercheurs catalans>>>>>>> Voir l'article 

Archives

Articles récents