Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le sucre dangereusement toxique chez les souris

Publié par wikistrike.com sur 14 Août 2013, 00:07am

Le sucre dangereusement toxique chez les souris

 

 

 

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000-copie-1.jpgUne part de sucre représentant un quart de la ration énergétique journalière s'avère toxique chez les souris, selon une étude américaine qui pointe à nouveau les dangers de l'abus des sucres ajoutés dans l'alimentation.

Des chercheurs de l'université d'Utah ont soumis des souris à un régime comportant un ajout de sucre représentant 25% de l'apport total calorique quotidien, à l'aide d'une mixture imitant le sirop de glucose-fructose (répartis à 50-50) très répandu dans l'alimentation industrielle (biscuits, pains, plats préparés...). 

Ce régime, expliquent-ils, est l'équivalent chez l'Homme d'une nourriture équilibrée en terme de calories, mais dont un quart provient de sucres ajoutés. Ceci représente par exemple "trois cannettes de soda (de 354 ml chacune) par jour", soit une dose de sucre ajouté couramment avalée par 13 à 25% des Américains. 

Résultats: un doublement de la mortalité chez les rongeurs femelles et une reproduction réduite d'un quart chez les mâles. Ces derniers contrôlant de surcroît 26% de territoire en moins, comparés à leurs congénères non soumis à ce régime. 

"Nos résultats apportent une preuve que les sucres ajoutés à des concentrations actuellement considérées comme sûres ont des répercussions dommageables importantes sur la santé des mammifères", estiment les chercheurs. 

Ils se réfèrent à une norme de l'Institut de Médecine américain recommandant de limiter les "sucres ajoutés" à un quart de la ration énergétique totale. L'OMS conseille une limite à 10%. 

"Même si les souris ne deviennent pas obèses et n'ont que peu de symptômes métaboliques, le test effectué montre qu'elles meurent plus souvent prématurément et tendent à avoir moins de bébés (souriceaux)", selon James Ruff co-auteur de ce travail, publié mardi par la revue "Nature Communications".

 

Source

Archives

Articles récents