Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le terrorisme et le système financier international sont la même entité

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 22 Septembre 2011, 08:36am

Catégories : #Politique internationale

Le terrorisme et le système financier international sont la même entité

 

Par Vincent Rousseau

 13367

Le terrorisme n’a de cesse d’exercer ses fonctions, s’adaptant aux mutations géopolitiques et technologiques, il n’en reste pas moins qu’il demeure en lui un mécanisme biologique inchangé concernant son mode de financement : extorsion de fonds, blanchiment d’argent et transfert à partir de pays où la violence n’existe pas.  Nombreux seraient les pays privilégiés par des groupes terroristes pour y établir des entreprises en apparence respectables, couvertures destinées à les financer tranquillement en toute  illégalité silencieuse. Le système international financier est grandement complice. Une vaste majorité de banques privées à travers le monde préservent le fameux secret bancaire. Des fonds en provenance d’activités criminelles y sont quotidiennement déposés pour ensuite investir n’importe quel marché en toute légalité cette fois. Les circuits officiels de l’économie sont autant coupables que les réseaux financiers clandestins.

Les lois anti-terroristes se démultiplient pour faire face au terrorisme et à ses réseaux de financement, mais le Système mondial qui les invoque est celui-là même qui  les produit. En vérité, cela sert les gouvernements pour imposer, de manière exponentielle, des lois gravement liberticides, donnant la primauté à la sécurité nationale au détriment des droits et des libertés fondamentaux de plus en plus bafoués. Des lois iniques défilent au parlement européen et ailleurs, non sous les vivats des populations, mais dans la plus sinistre et totale indifférence générale, ou devrai-je dire, dans la plus grande ignorance étant donné le silence complice des médias officiels qui préfèrent commenter les émissions de téléréalité avec la dernière pute à la mode qui s’est fait baisée dans la piscine par le nouveau « Jean-Edouard ». Abject me direz-vous, pourtant les populations l’ont accepté, autant qu’ils acceptent jour après jour d’abandonner leurs droits que les politiques tuent, les uns après les autres, comme des chasseurs expérimentés.

Les droits constitutionnels sont fragilisés par les propagandes médiatiques de la peur de l’autre, de la peur du terrorisme, ensuite, une fois l’opinion publique bien travaillée, les élites font passer les lois qu’ils veulent, la populace les supplient même pour cela  ; et les gens qui ont peur, on peut leur faire exécuter n’importe quel ordre, même celui de lécher le sol, cela est un constat d’évidence bien connu

Il a été démontré, particulièrement en Suisse et au Canada, que les collectes de fonds organisées par des organismes humanitaires, servaient à des activités terroristes. La communauté internationale de nos dirigeants, émue, c’est tout à son honneur, s’inquiète et agit, remuant dans tous les sens pour faire éclore constitutionnellement des mesures et des procédures visant à encadrer les systèmes informels de transfert de fonds. Le problème, c’est que ce nouveau corpus de textes stipule explicitement qu’il n'est pas nécessaire d'avoir participé à des activités de financement en lien avec le terrorisme, il suffit d'être soupçonné de le faire pour être incarcéré durablement. Cette loi en préparation serait ainsi une sorte de loi Ashcroft-Perben II en pire. Cela au premier abord paraît assez caricatural, pourtant le raisonnement qu’implique cette loi vaut le détour, on imagine sans peine les risques de dérive dont ce texte est porteur…

terrorisme-menace-reelle-ou-concept-fourre-tout-terrorisme-

Le Hacking, par exemple, est considéré par les autorités comme une forme de terrorisme, pourtant il a permis la divulgation de dossiers sur la Marine Spatiale américaine grâce au Hacker Gary McKinnon, ainsi que, dans une certaine mesure, celle des exactions immondes commises par l’armée américaine en Afghanistan, en Irak et dans la base de Guantanamo par les Hackers de Wikileaks. Eux aussi se financent comme ils peuvent, et ils ne sont pas les seuls…

Contre quels terroristes exactement  sont faites ces lois : contre les poseurs de bombes ou les journalistes indépendants ? La question est posée et trouvera certainement une réponse dans un futur proche.

 

Vincent Rousseau pour Wikistrike

 

 

à voir également :

Le saviez-vous : 757 groupes internationaux contrôlent 80% des multinationales  

 

Bibliographie :

  • Armstong, S. (2002). « Does Bill C-36 Need a Sunset Clause? », University of Toronto Faculty of Law Review, Vol.60 (1), pp. 73-78.
  • Beaudoin, L.I. (2001). « Projet de loi antiterroriste C-36. Objectif légitime, mauvais véhicule », Le Journal du Barreau, Vol.33. No.20.
  • Bell, S. (2004). Cold Terror: How Canada Nurtures and Exports Terrorism Around the World. Toronto. Wiley. chapitre 2, 24-78.
  • Brown, J. (2002). « Poursuivre un crime ou criminaliser la contestation. Les périlleuses tentatives pour définir le terrorisme », Le Monde diplomatique, février 2002.
  • Davis, K.E. (2001). « Cutting off the Flow of Funds to Terrorists: Whose Funds? Which Funds? Who Decides? » in Ronald J. Daniels, Macklem et Raoch (eds.), The Security of Freedom. Essays on Canada's Anti-terrorist Bill, University of Toronto Press, pp.299-319.
  • Dostal, A. (2002).« Casting the Net too Broadly: The Definition of "Terrorist Activity" in Bill C-36 », University of Toronto Faculty of Law Review, Vol.60 (1), pp. 69-72.
  • Edelman, Murray (1964). Politics as Symbolic Action: Mass Arousal and Quiescence, Chicago, Markham.
  • El-Qorchi, M. (2002). « Hawala. Comment fonctionne ce système informel de transfert de fonds et faut-il le réglementer ? », Finances et Développement, Vol.39, No.4, 31-33.
    Disponible en
    anglais
  • François, L., Chaigneau, P., Chesnay, M. (2002). Criminalité financière. Comment le blanchiment de l'argent sale et le financement du terrorisme sont devenus une menace pour les entreprises et les marchés financiers. Éditions d'Organisation.
  • Freeland, C. (2002). How can Sound Customer Due Diligence Rules Help Prevent the Misuse of Financial Institutions in the Financing of Terrorism? European Journal of Law Reform, Vol.4, No.2. 291-298.
  • Friedland, M.L. (2001). « Police Powers in Bill C-36 », in Ronald J. Daniels, Macklem et Raoch (eds.), The Security of Freedom. Essays on Canada's Anti-terrorist Bill. University of Toronto Press, pp.269-285.
  • Hugessen, J. K. (2002). Watching the Watchers: Democratic Oversight. in Les Éditions Thémis, Terrorism, Law & Democracy. How is Canada changing following September 11?
    (pp.381-386).
  • Kennedy, P.E. (2002). « Fighting Terrorism Financing - Implications for the Legal and Financial Sectors », in Terrorism, Law and Democracy: How is Canada Changing Following September 11 ?, Canadian Institute for the Administration of Justice, Montréal: Thémis, pp.357-379.
  • Kertsen, A. (2002). Financing of Terrorism - A Predicate Offence to Money Laundering? European Journal of Law Reform, Vol.4, No.2. 299-306. Kluwer Law International 2002.
  • Kinsella, W. (1992). Unholy Alliances. Toronto. Lester Publishing.
  • International Monetary Fund (2003). Suppressing the Financing of Terrorism. A Handbook for Legislative Drafting. Legal Department.
  • Machado, E. (2001). « A Note on the Terrorism Financing Offences in Bill C-36 », in Ronald J. Daniels, Macklem et Raoch (eds.), The Security of Freedom. Essays on Canada's Anti-terrorist Bill. University of Toronto Press, pp.103-115.
  • Marret, J.-L. (2000). Techniques du terrorisme. Méthodes et pratiques du "métier terroriste". Défense et défis nouveaux. PUF.
  • McMahon, P. (2002). « Amending the Access to Information Act: Does National Security Require the Proposed Amendments of Bill C-36? », University of Toronto Faculty of Law review, Vol.60 (1), pp. 89-101.
  • Mendes, E.P. (2002). « Between Crime and War Terrorism, Democracy and the Constitution », in Canadian Institute for the Administration of Justice, Terrorism, Law & Democracy. How is Canada changing following September 11?, Montréal : Les Éditions Thémis, pp.230-269.
  • Miller, Abraham and Nicholas Damask (1996), “The Dual Myths of ‘Narco-terrorism’: How Myths Drive Policy,” Terrorism and Political Violence, 8 (1), 114-131.
  • Pieth, M. (2002a). Financing of Terrosim: Following the Money. European Journal of Law Reform, Vol.4, No.2. 365-376. Kluwer Law International 2002.
  • Pieth, M. (2002b). Editorial: The Financing of Terrorism - Criminal and Regulatory Reform. European Journal of Law Reform, Vol.4, No.2. 251-253. Kluwer Law International 2002.
  • Roach, K. (2001). « The New Terrorism Offences and the Criminal Law », in Ronald J. Daniels, Macklem et Raoch (eds.), The Security of Freedom. Essays on Canada's Anti-terrorist Bill, University of Toronto Press, pp.151-172.
  • Roach, K. (2002). « The New Terrorism Offences in Canadian Criminal Law », in Canadian Institute for the Administration of Justice, Terrorism, Law and Democracy: How is Canada Changing Following September 11?, pp.113-144, Montréal : Les Éditions Thémis.
  • Schneiderman, D., Cossman, B. (2001). « Political Association and the Anti-terrorism Bill », in Ronald J. Daniels, Macklem et Raoch (eds.), The Security of Freedom. Essays on Canada's Anti-terrorist Bill. University of Toronto Press, pp.173-194.
  • Stuart, D. (2002-2003). « The Anti-terrorism Bill C-36: An Unnecessary Law and Order Quick Fix that Permanently Stains the Canadian Criminal Justice System ». National Journal of Constitutional Law, 14, pp. 153-166.
  • Wark, K.W. (2001). « Intelligence Requirements and Anti-Terrorism Legislation », in Ronald J. Daniels, Macklem et Raoch (eds.), The Security of Freedom. Essays on Canada's Anti-terrorist Bill. University of Toronto Press , pp. 287-296.

 

 

Archives

Articles récents