Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le Tiers Monde de l'Europe du Sud... Il y a maintenant proportionnellement moins de pauvres en Pologne qu'en Grèce ou en Italie

Publié par wikistrike.com sur 30 Janvier 2014, 06:58am

Catégories : #Social - Société

Le Tiers Monde de l'Europe du Sud... Il y a maintenant proportionnellement moins de pauvres en Pologne qu'en Grèce ou en Italie

 

photo_1360150706469-1-0.jpg

 

Les résidents de la Pologne ont désormais moins de chances de se retrouver dans la pauvreté que ceux qui vivent en Italie ou en Grèce. C’est ce qui ressort d’un classement établi par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur la base de données fournies par l’agence des statistiques européennes, Eurostat.éfinir la privation matérielle. Il y a un «risque important de privation matérielle» lorsque des gens ne peuvent pas se permettre au moins 4 des types d’achats suivants :

1. payer le loyer, payer les échéances de son emprunt ou les factures des services publics;

2. chauffer sa maison de manière adéquate;

3. faire face à des dépenses imprévues;

4. manger régulièrement de la viande et des protéines;

5. partir en vacances;

6. s’acheter une télévision;

7. s’acheter une voiture;

8. s’acheter une machine à laver;

9. s’acheter un téléphone.

L’Organisation a calculé, pour chaque pays, le pourcentage de la population qui respecte cette condition, et ces données ont été actualisées chaque année depuis 2003.

Les ravages causés par la crise sont maintenant très clairs.En Belgique, en 2003, 4,5% de la population répondait à la définition de la privation matérielle définie par l’OCDE. 10 ans plus tard, ce pourcentage s'était élevé à 6,5%.

Mais ce sont l’Italie et la Grèce qui sont les principales victimes de la crise en Europe. En Italie, le nombre des personnes défavorisées est passé de 7% en 2009 à 14,5% en 2013 ; en Grèce, il est passé de 11% à 19,5% au cours de la même période. Dans les deux cas, les chiffres ont presque doublé. En outre, la proportion de pauvres est désormais plus importante dans ces deux pays de la zone euro qu’elle ne l’est en Pologne, où elle a été divisée par 2, passant de 33,8% en 2005, à 13,5% en 2012.

Et pourtant, la Grèce et l'Italie sont encore des paradis si on les compare à la Hongrie, à la Roumanie ou à la Bulgarie. Dans ce dernier pays, près de la moitié de la population est en situation de privation matérielle, même si les choses tendent à s’améliorer graduellement.

Il convient de noter la très bonne note de l'Espagne, qui, malgré un taux de chômage de 27%, compte moins de pauvres que la Belgique en proportion de sa population. Un récent rapport de Caritas Catolica avait dressé une image bien différente, bien que les Espagnols comptent traditionnellement sur ​​leurs familles.

 

Source

Commenter cet article

Iconoclaste 30/01/2014 17:13


C'est un indice de développement économique mais ç'est devenu un indice de


sous-développement intellectuel. Appelons cela un lave-cervelle.

aj 30/01/2014 15:12


J ADORE le 6 ,s'acheter une télévision, n'oubliez pas de vous lobotomiser le cerveau même pauvre

Iconoclaste 30/01/2014 12:38


Normal, La Pologne a été bien gérée jusqu'à recemment. Mais maintenant, sous la


coupe totale de Bruxelles, cela risque d'être une autre histoire.

Archives

Articles récents