Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le vrai Steve Jobs démasqué

Publié par wikistrike.com sur 13 Septembre 2013, 07:46am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

 

Le vrai Steve Jobs démasqué

 

"La pomme, c'est lui, la poire, c'est nous"


Steve Jobs

 

Vous connaissez le mythe. Que Steve Jobs est le plus grand homme d'affaires de notre époque. Qu'il a co-fondé Apple Computer. Qu'il était la force directrice derrière l'iPod, l'iPhone, l'iPad.

C'est plutôt détonnant que des réactionnaires de droite l'acceptent, parce que Jobs était aussi un hippie fumeur d'herbe qui a arrêté ses études au collège. Mais ils ont été unanimes à le saluer comme un grand innovateur.

Mais nous apprenons aujourd'hui dans les nouvelles que la NSA (National Security Agency) a été tout le temps derrière Jobs. Des documents internes de la NSA (suite à une révélation d'Ed Snowden, voir lien en anglais, NdT) parlent avec désinvolture des clients d'Apple comme de zombies et de Jobs lui-même comme de "Big Brother".

Ai-je besoin d'expliquer ce que cela veut dire ? Jobs n'a jamais été un dissident ennemi du gouvernement. Il a été complice d'une création de l'état policier moderne. Il était leur instrument, peut-être même leur phare directeur.

Comment jeter un regard critique sur Jobs ? Pas sur le hippie fumeur d'herbe qui a laissé tomber le collège – il se trouve que j'ai du respect pour lui sur ces points. Mais pour le reste du mythe ?

Jobs n'a pas créé Apple Computer. C'est Steve Wozniak. Wozniak a conçu la carte-mère, intégré le moniteur et le lecteur de disquettes et le clavier. Il a été le seul à faire des croquis sur des serviettes en papier.

Un jour Wozniak a conçu un circuit imprimé pour Atari, que Jobs a livré. Atari était si content qu'ils ont ajouté un gros bonus. Jobs a négligé d'en informer Wozniak et a empoché seul tout le bonus.

Pendant que Wozniak concevait de nouveaux systèmes de circuit pour la toute nouvelle société Apple Computer, Jobs a joué à l'emmerdeur et il a été finalement viré de sa propre société. Personne n'a versé de larmes.

Quand il est revenu des années plus tard, Apple était au bord de la faillite. Et l'histoire raconte comment Jobs à lui tout seul a redressé la société grâce à ses idées innovantes.

Mais attendez une minute, il y a eu des lecteurs MP3 avant les iPod. La réelle différence entre les deux systèmes était que l'iPod fonctionnait avec des fichiers iTunes, qui étaient codés pour faire valoir les droits d'auteur de la société.

Il y a eu des smart phones avant l'iPhone. Ils avaient des écrans tactiles et des applications ("Apps" en anglais) et étaient beaucoup moins chers. Ce qu'ils n'avaient pas c'était des logiciels fermés avec une petite trappe derrière pour une surveillance de la NSA.

L'iPad est une boîte hors de prix qui ne peut fonctionner en multi-tâche ou accepter une entrée USB. Mais il possède bien cette petite trappe NSA, aimablement offerte par Big Brother et en plus il délègue à "Corporate America" la garde de ses apps. 

Jobs n'a jamais innové de technologie. Il a innové de nouvelles méthodes de contrôle. À ce sujet, son premier rôle au moment de son "retour" a été de répéter les recommandations écrites par les propagandistes de la NSA.

Jobs n'est pas un héros, ni sur le plan éthique ni comme entrepreneur. Le hippie fumeur d'herbe et méditant comme un bouddha qui a lâché ses études n'était en réalité qu'un homme de paille contestataire pour l'Establishment qui se cachait derrière.

Le secret de son succès n'était pas sa créativité, c'étaient les médias institutionnels qui encourageaient le mythe d'Apple comme défi pour l'Establishment. La réalité est qu'Apple est l'Establishment. 

Je me demande pourquoi ils l'ont tué à la fin. Il faisait tout ce qu'ils lui demandaient de faire. Peut-être que son ego était devenu trop gros. Ou peut-être que le karma existe après tout.


Source :

 

Activist Post

Traduction par le BBB.
http://bistrobarblog.blogspot.com/2013/09/steve-jobs-demasque.html

 

 


Archives

Articles récents