Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les 12 chemins du gouvernement mondial

Publié par wikistrike.com sur 1 Mars 2012, 23:33pm

Catégories : #Politique internationale

Les 12 chemins du gouvernement mondial


 

nuage_soleil_levant

 

Tous les chemins mènent au gouvernement mondial. Cela ne devrait pas surprendre. Le Financial Times de Londres a ouvertement articulé ce point de vue dans un article de son commentateur en chef des affaires étrangères, Gideon Rachman, publié le 8 décembre 2009, dont le titre dit tout: “And Now for a World Government” (« Et maintenant, pour un gouvernement mondial »). CES OBJECTIFS SONT REPRIS PAR LES INITIES DE LA COMMISSION TRILATERALE, DU CFR ET DE BILDERBERG – ET MEME PAR LE VATICAN. 

La macro-gestion de la planète Terre n'est pas chose facile. Elle nécessite une planification stratégique et tactique par un vaste réseau de think-tanks allié à de grandes universités de l'élite où des armées d’universitaires, d’opérateurs, de lobbyistes, d’acteurs des médias et d’agents gouvernementaux interagissent, TOUS ABONDAMMENT FINANCES PAR LA SUPERSTRUCTURE MONDIALE DES ENTREPRISES ET DES BANQUES. 

Ils le font de manière holistique, en sachant qu'ils opèrent sur différents niveaux qui se déplacent à des vitesses très différentes: 

• Les DECLENCHEURS FINANCIERS bougent à une vitesse fulgurante grâce à la technologie de l'information électronique qui peut faire ou défaire des marchés, des devises et des pays entiers en quelques heures ou jours seulement; 

• Les DECLENCHEURS ECONOMIQUES bougent plus lentement: fabriquer des voitures, des avions, de la nourriture, des vêtements, construire des usines et des maisons, prend des mois; 

• Les DECLENCHEURS POLITIQUES liés au « système démocratique » mettent les politiciens au pouvoir pendant plusieurs années; 

• Les DECLENCHEURS CULTURELS nécessitent des générations entières pour les mettre en application; c'est là où la guerre psychologique a atteint des "hauteurs" sans précédent. 

Gérer les risques de tout ce processus prend en compte les nombreux pièges et surprises qui sont en réserve. AINSI, CHAQUE PROJET DANS CHAQUE SECTEUR COMPTE, AVEC DES « PLANS B » - ET MEME DES PLANS « C » ET « D » - QUI PEUVENT ETRE MIS EN ŒUVRE SI NECESSAIRE. 

DOUZE DECLENCHEURS DU GOUVERNEMENT MONDIAL

AUJOURD'HUI, L’ELITE MONDIALE AU POUVOIR TERMINE LA MONDIALISATION, ET INAUGURE LE GOUVERNEMENT MONDIAL. Pour paraphraser le funambule qu’on retrouve dans le livre « Ainsi parlait Zarathoustra » du philosophe allemand Friedrich Nietzsche, ceci implique « ...un passage dangereux, un voyageur dangereux, un ... dangereux regard en arrière, un tremblement et un arrêt dangereux ». 

Ces 12 déclencheurs sont interdépendants et imbriqués dans une matrice globale très complexe, très souple dans ses tactiques, MAIS RIGOUREUSEMENT INFLEXIBLE DANS SES OBJECTIFS STRATEGIQUES. Lorsqu’on la lit comme un tout, l'image qui se déroule devant nos yeux montre que ce tout est bien plus que la somme de ses parties. 

1) L’EFFONDREMENT FINANCIER. Depuis 2008, le système financier mondial se poursuit sous des machines qui le maintiennent en vie. Ben Bernanke, Timothy Geithner, et l'équipe de choc économique américaine – les méga-banquiers Robert Rubin, Larry Summers et Goldman Sachs, Citigroup, JPMorganChase qui travaillent avec la Banque d'Angleterre et la Banque centrale européenne - n'ont pas pris et ne prendront pas de mesures pour aider les population et les économies en difficulté. Ils canalisent simplement des trillions vers l'élite bancaire, imposant le mythe des médias selon lequel certaines banques sont « trop grosses que pour échouer » (novlangue orwellienne pour "bien trop puissantes que pour échouer"). Pourquoi ? Parce que ce ne sont pas les gouvernements qui supervisent, surveillent et contrôlent Goldman Sachs, CitiCorp, HSBC, Deutsche Bank, JPMorganChase, mais exactement l'inverse ... 

2) LES CRISES ECONOMIQUES. Aujourd'hui, le "capitalisme extrême et destructeur" est en train de faire s'effondrer des économies nationales et régionales, les reformatant en des entités internationales de travail esclavagiste, dans le style des goulags, et que Joseph Staline envierait. Nos malheurs ne résident pas dans la véritable économie du monde (en grande partie intacte), mais dans le monde faux de la finance, des banques et de la spéculation; 

3) LES BOULEVERSEMENTS SOCIAUX. Les effondrements en Grèce, en Irlande, au Portugal, en Islande et - bientôt – en Italie, en Espagne et dans d'autres pays, déclenchent des violents soulèvements sociaux, même aux Etats-Unis et au Royaume-Uni; 

4) LES PANDEMIES. Préparez-vous à davantage de « grippes surprises » menant à des vaccinations obligatoires: une occasion discrète pour glisser des puces RFID dans nos corps et pour tester des "virus intelligents" ciblant des souches spécifiques d'ADN. Des virus qui sélectionnent la race et l’ethnie dans le cadre de campagnes de dépopulation massive ? 

5) LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE. A mesure que l'économie mondiale s'enfonce dans un mode de croissance zéro, les facteurs économiques passent d’une expansion de la croissance vers une contraction de la consommation. Les "crédits carbone" qui nous arrivent vont-ils ouvrir la voie au contrôle intégral de la société ? 

6) LES MEGA-ATTAQUES TERRORISTES "SOUS FAUX PAVILLON". L'Elite garde ce joker dans sa manche afin de faire démarrer de nouvelles « crises » en tant que raccourcis vers un gouvernement mondial. De nouvelles "attaques" qui feront paraître toutes petites le 9/11 justifieront-elles davantage les guerres mondiales, les invasions et le génocide ? Une arme nucléaire sur une ville importante, et imputée aux « ennemis » de l'Elite ? 

7) LA GUERRE GENERALISEE AU MOYEN-ORIENT. Au moment où nous parlons, les forces navales, des bombardiers, et des armées entières sont sur le point d'attaquer et d'envahir la Syrie, l'Iran... 

8 ) LES "ACCIDENTS" ECOLOGIQUES/ENVIRONNEMENTAUX. L'accident nucléaire de Tchernobyl, en 1986, suscita le début de la fin de l'ex-URSS en montrant au monde et aux Soviétiques eux-mêmes que leur Etat ne pouvait plus gérer leurs propres installations nucléaires. Avril 2010 a vu la catastrophe écologique de la plate-forme pétrolière de BP, « Deepwater Horizon », dans le golfe du Mexique; depuis mars 2011, le Japon et le monde ont été aux prises avec un accident nucléaire beaucoup plus grand, dans le complexe nucléaire de Fukushima Daiichi. Un jeu irrégulier a-t-il été impliqué ? 

9) L’ASSASSINAT D'UN PERSONNAGE POLITIQUE OU RELIGIEUX IMPORTANT, DEVANT ETRE IMPUTE A UN ENNEMI DE L’ELITE. Le Mossad, la CIA et le MI6 sont vraiment doués pour jouer ce type de sale tour; 

10) LES ATTAQUES CONTRE LES « ETATS-VOYOUS » - l’Irak, la Libye ... Qui sera le prochain ? L'Iran ? La Syrie ? Le Venezuela ? La Corée du Nord ? 

11) MISE EN SCENE D’UN EVENEMENT « RELIGIEUX ». Le besoin croissant des masses de donner un sens à leur vie en fait les victimes faciles d'une mise en scène de type hollywoodien, un show de réalité virtuelle en 3D holographique, orchestrant une "seconde venue". Un « figure messianique » créée électroniquement et agissant en synchronisation avec les objectifs de l’élite globale ? Qui oserait aller contre Dieu lui-même ? 

12) MISE EN SCENE D’UN « CONTACT EXTRATERRESTRE ». Cela aussi pourrait être dans les cartons. Pendant des décennies, de larges secteurs de la population mondiale ont été programmés pour croire aux extraterrestres. Ici aussi, la technologie holographique pourrait mettre en scène un "l’atterrissage d’un véhicule de l'espace" - sur la pelouse de la Maison Blanche, bien sûr - soulignant la « nécessité » pour l'humanité d'avoir « une représentation unifiée » face aux extraterrestres. Une justification supplémentaire pour un gouvernement mondial? 

QU'ONT DONC EN COMMUN CES « CRISES » QUI S’EMBOÎTENT ? Le réchauffement climatique, les pandémies, le "terrorisme international", l'effondrement financier, la dépression économique, et même les contacts avec des extraterrestres ? ELLES SERVENT TOUTES A MONTRER QU'ELLES NE PEUVENT PAS ETRE ABORDEES PAR UN SEUL ÉTAT-NATION, CE QUI "JUSTIFIE" LE BESOIN D’UN GOUVERNEMENT MONDIAL. 

2012: NOUS DEVONS RESTER PARTICULIEREMENT VIGILANTS, ET COMPRENDRE LES CHOSES DE LA MANIERE DONT ELLES SONT REELLEMENT, ET NON PAS DE LA FAÇON DONT LES MAITRES MONDIAUX DE LA TELEVISION VEULENT NOUS FAIRE CROIRE QU'ELLES SONT. 

Adrian Salbuchi, pour RT (Russia Today)

 

Source: Rusty James News

Archives

Articles récents