Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les 4 mystères de Neil Armstrong

Publié par wikistrike.com sur 28 Août 2012, 16:05pm

Catégories : #Astronomie - Espace

 

Les 4 mystères de Neil Armstrong

neil-copie-1.jpg

Qu'a vraiment dit Neil Armstrong en sortant du module lunaire? Pourquoi est-il sorti le premier? Comment se fait-il qu'il n'y ait quasiment que des photos de Buzz Aldrin sur la Lune? Et l'astronaute disparu était-il si modeste qu'on le dit? Les réponses sont ici

 

 

« Un petit pas »…. mais pour qui ?

La phrase prononcée par Neil Armstrong juste après avoir posé les pieds sur le sol de la Lune est l’une des plus célèbres de l’histoire du XXème siècle. Et comme souvent, pour ces phrases citées des centaines de fois, elle n’est pas forcément correctement citée.. 

Qu’a dit Armstrong exactement ? Qu’ont entendu les spectateurs de ce moment historique, avec la qualité permise par les technologies de l’époque pour une retransmission mondiale? « That's one small step for man, one giant leap for mankind». « C’est un petit pas pour l’homme, un grand bond pour l’humanité ».

LE "A" MANQUANT Cependant, l’astronaute a précisé à son biographe officiel, James R. Hansen, qu’il n’avait pas tout à fait dit cela, et que sa phrase ne prenait tout son sens qu’en ajoutant un "a", soit « That's one small step for a man, one giant leap for mankind». « C’est un petit pas pour un homme, un grand bond pour l’humanité ». Dans cette version apparaît vraiment l’opposition entre sa modeste personne et l’humanité.

Armstrong a-t-il prononcé ce ‘a’, inaudible depuis la Terre, l’a-t-il oublié ? Le débat a fait rage pendant des années, l’astronaute souhaitant quoi qu’il en soit que la version retenue soit bien avec « un petit pas pour un homme » et non «un petit pas pour l’homme ». D’après une nouvelle analyse des enregistrements présentée en 2006, le fameux « a » est bien là et a bien été transmis. Cependant il est trop court pour être entendu, il ne dure que 35 millisecondes, selon l’Australien Peter Shann Ford, spécialiste des interfaces homme-machine (Control Bionics) qui a mené ce travail.

Neil Armstrong descend du module et pose pour la première fois un pied sur la Lune. Il décrit le sol sélène avant de prononcer sa célèbre phrase (0’48). Il a expliqué plus tard avoir préparé cette phrase après l’alunissage du module – manœuvre qu’il a dû faire manuellement, à cause d’une défaillance de l’ordinateur.

 

Pourquoi est-ce Armstrong qui a marché le premier sur la Lune ?

«Armstrong avait été incorporé comme civil à la NASA, contrairement à Aldrin qui était resté sous statut militaire, explique Olivier de Goursac, membre de la Société astronomique de France et de l’association planète Mars. Or la NASA tenait à ce que ce soit un civil qui pose le pied sur la Lune pour la première fois, pour éviter que l’on puisse penser à une conquête ‘’militaire’’ de la Lune ».

 

Pourquoi n’y a-t-il pas plus de photos de Neil Armstrong sur la Lune ?

Sur les photos de la mission Apollo 11 prises pendant les deux heures et demi de sortie, l’astronaute qui apparaît est quasiment toujours Buzz Aldrin. C’est Armstrong qui le photographie : sur l’un des clichés, on voit Armstrong en reflet dans le casque. Sur d’autres clichés on voit l’ombre d’Armstrong. Pourquoi Aldrin n’a-t-il pas pris plus de photos de son coéquipier ?

On peut lire sur certains blogs que Buzz Aldrin était jaloux de ne pas avoir été désigné pour sortir le premier et qu’il s’est ainsi vengé…

Une version que ne partage pas Olivier de Goursac : « Il n’y avait qu’un seul appareil photo à bord du module lunaire (LM) et, après quelques clichés pris par Armstrong après son premier pas, il l’a conservé la plupart du temps pour photographier Aldrin en train d’installer les expériences (un des impératifs de la mission était de bien documenter les tâches effectuées). Neil Armstrong Apollo 11Un court instant seulement, Armstrong a confié l’appareil à Aldrin qui a pris un panorama sur lequel on voit Armstrong et c’est la seule photo prise de lui. Ensuite, Armstrong a repris en main l’appareil et est parti à 60 mètres à l’arrière du LM, photographier le petit cratère qu’il avait dû éviter au dernier moment juste avant d’alunir... »

Ci-contre, la seule bonne photo d'Armstrong sur la Lune, d'après la Nasa elle-même.

Voilà la version que livre Neil Armstrong aux historiens qui l’interrogent en 2001 :« Il (Aldrin) est bien plus photogénique que moi (Rire). J’étais chargé de prendre plein de photos. C’était une des tâches qu’on m’avait assignées. Il y a eu un court moment au cours des opérations où j’ai passé l’appareil à Buzz et il a pris quelques photos, et on nous avait fixé à chacun des objectifs que nous étions censés atteindre. Je crois que nous avons probablement pris en photos une bonne partie de ce que nous étions censés photographier, et pas de trop mauvais clichés non plus (Rire) ».

 

Etait-il si modeste qu’on le dit ?

Après la mission Apollo, Neil Armstrong a passé son temps à fuir la notoriété. Sollicité par de très nombreuses universités pour être nommé docteur honoris causa, il n’en a accepté que très peu. Il s’est fait très rare dans les médias. Son intervention en 2008 auprès de Barak Obama, après l'abandon du programme Constellation, était exceptionnelle. 
Une anecdote éclaire ce refus obstiné de l’astronaute d’utiliser sa célébrité pour s’enrichir : en 2005 il a découvert que le barbier chez lequel il se rendait depuis des années avait revendu des mèches de ses cheveux à un collectionneur pour 3.000 dollars. Furieux, Armstrong a envoyé ses avocats chez le coiffeur… Dans l’impossibilité de restituer les mèches, le barbier s’est engagé à verser l’argent à une organisation charitable !

 

Source: Sciences et avenir

Commenter cet article

ALE[X] 31/08/2012 10:24


@ Liberté


Ok, c'est bien gentil ces chiffres sur la ceinture de Van Allen, mais moi ce que j'aimerai trouver comme données, ce sont les chiffres HORS ceinture, qui sont au moins 5 à 8 fois plus élevés.


Et je ne parle même pas des rayonnements SUR LA LUNE soumise au bombardement intensif de rayons Gamma et X depuis des millions d'années, et dont la surface est de fait très radioactive.


Après une recherche rapide, je n'ai trouvé aucun chiffre des rayonnements X + Gamma ou autres rayonnements ionisants solaires et cosmiques dans le vide interstellaire.


Ce que j'avais lu sur le sujet à l'époque, c'est que tous ces rayonnements cumulés nécessitaient plusieurs cm de métal lourd en guise de blindage pour rendre viable un voyage sur la Lune.


Si tu as des infos à ce sujet, je suis preneur.


 

Liberté 30/08/2012 11:21


@ALE[X]

La base principale de la théorie des "radiations" parle des ceintures de Van Allen qui seraint des zones infranchissable car chargé de radiations mortelles pour les astronautes.

Les ceintures de Van Allen ne sont pas des ceintures de radiations, mais des ceintures magnétiquement et électriquement chargées qui piègent les particules à haute énergie issues du Soleil. La
dose de radiation émise par ces particule piégées dans les ceintures de Van Allen est de l'ordre de 25 Sv/an derrière une protection de 3 mm d'aluminium. Les astronautes y sont restés moins de
deux heures et ont donc reçu une dose de l'ordre de 5 mSv (la radioactivité naturelle sur Terre est de 2,5 mSv/an). Les pilotes d'avion de ligne qui restent de longues heures en haute altitude
sont beaucoup plus exposés que les astronautes. Les trois charges biologiques envoyées autour de la Lune lors du programme Zondsoviétique ont survécu aux rayonnements cosmiques et les Soviétiques
avaient développé un scaphandre similaire pour leur programme lunaire habité. 

ALE[X] 30/08/2012 10:55


@ Toto : Il y a plus de questions sans réponses sur "comment ils ont fait pour aller sur la Lune" que l'inverse.



Il y a des tonnes de preuves sur l'incohérence des photos, vidéos, transmissions, etc, de la version officielle MAIS, le plus troublant c'est surtout l'affaire de la Ionosphère.


La Ionosphère est une atmosphère supérieure constituée de plusieurs couches, de 60 à 120 km autours de la terre : c'est cette couche qui absorbe tous les rayonnements solaires mortels pour
l'homme et la vie sur terre. C'est aussi cette couche qui protège les satellites et les navettes spatiales ainsi que les astronautes qui gravitent à quelques kilomètres autours de notre planète.


Sans cette couche, les rayonnements dans l'espace sont aussi mortel que l'intérieur d'un réacteur de Fukushima.
Hors la Lune est à 384000 km de la Terre et donc totalement hors de la Ionosphère. 


Question : comment des être humains dans un module lunaire officiellement en aluminium de quelques millimètres, puis dans des combinaisons non blindées, ont pu survivrent à cette expédition ?


Totalement impossible.


En théorie, il faudrait des vaisseaux spatiaux avec des paroies de 10 cm de plomb pour arrêter les rayonnements solaires mortels au-delà de la ionosphère.


C'est pour cette raison que les Russes, en avance de 10 ans sur les américains au niveau spatial à l'époque, n'ont jamais mis les pieds sur la Lune : tout simplement parceque c'était impossible
techniquement, et ça l'est toujours aujourd'hui (pour preuve l'abandon du projet de retour sur la Lune par les américains).

Toto 29/08/2012 10:41


@stelar


Et pourquoi Appolo 13 ?


Et pourquoi l'URSS n'aurait elle pas insisté sur le fait que les USA n'y sont jamais allé vu que c'était la course  ?


Pour les photos, je ne connais pas leur appareil ni le principe de visé utilisé, il suffirait d'un miroir un peu plus grand que la normale en direction de l'astronaute, juste que ce dernier jette
un coup d'oeil vers le bas pour voir le cadrage. Qui a dit qu'on avait eu toutes les photos ? Que celles complètements à coté de la plaque n'ont pas été dégagée et que les autres ont n'ont pas
été recadré ? Ce genre de procédé ne relevait de la science fiction en 1960 ...


Les pourquois y'en a dans les deux sens.

stelar 29/08/2012 09:04


Moi je pense tout simplement que il n' jamais mis un pied sur la lune, remetté vous dans le contexte de l'époque, c'était la course a la lune entre les deux pire ennemie du monde les ETATS UNIS
et L'union SOvietique, c'etait a qui ira le premier sur la lune. plein de preuve son demontrer dans des reportage exemple, pourqoi les photos prises par ces astonautes son si bien cadrés alors
que l'appareil était fixer sur leur torax sans aucune visibilité de ce qu'il visai, et la question qui pose des doute c'est pourquoi depuis que soit disant les americains sont allés sur la lune
personne n'y est jamais retourné?! ce n'est que mon avis...

Liberté 28/08/2012 20:48


@David
Dans ce cas, les autres astronautes auraient fait de même.

A mon sens, c'était juste quelqu'un de simple conscient  de ce qu'il avait fait, et surtout (c'est tellement rare) conscient que c'était le travail de toute une équipe sans laquel, il aurait
regardé la lune... de loin.

Toto 28/08/2012 18:58


Perso, je comprends pas le but de l'article.

David 28/08/2012 18:14


Pour moi le plus grang mystere c'est :


Pourquoi cette eloignement des médias?


Pourquoi cette eloignement de la socièté?


je pense que c'était quelqu'un de bien et que pour lui son voyage avait pour but de faire avancer l'humanité. Peut etre que tous ne sait pas passé comme prévue. Peut etre a t-il vu la bas des
choses dont ont lui à interdit de parler. Peut etre a t'il vu son voyage et son but devenir un des plus grand secret jamais gardé. Tout le contraire de ce qu'il voulait au départ. Peut etre a
t'il voulu se retirer pour ne pas à avoir à parler d'une fausse version de son voyage toute sa viie.


Au rervoir Mr Armstrong,

Archives

Articles récents