Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les ancêtres des serpents vivaient sous terre

Publié par wikistrike.com sur 20 Septembre 2012, 09:32am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

Les ancêtres des serpents vivaient sous terre

 

133-2.JPGL'analyse d'une base de données moléculaires a permis de retracer l'arbre généalogique des serpents et d'établir que les ancêtres de la plupart des serpents actuels vivaient sous terre.

Ces données ont également montré que ces reptiles étaient capables de recycler en des molécules saines le venin dont la nocivité présente des caractéristiques similaires à celles de nombreuses maladies, dont le cancer et le diabète.

Retrouver l'ancêtre commun

Le biologiste John Wiens et ses collègues de l'Université Stony Brook ont découvert que tous les groupes de serpents ont pour origine un groupe de reptiles aveugles appelés Scolecophidia.

Selon les chercheurs, cette constatation signifie que les serpents ancestraux vivaient sous terre, et que les milliers d'espèces actuelles ont évolué à partir de ces ancêtres.

Les auteurs de cette première analyse publiée dans les Biology Letters expliquent qu'il existe encore des traces de cette origine souterraine dans l'anatomie des serpents actuels.

« Par exemple, peu importe où ils vivent, les serpents ont un corps allongé et une queue relativement courte. La forme du corps des serpents ne se trouve que chez les lézards qui vivent sous terre. »— John Wiens

Les serpents ont ainsi gardé la même morphologie en évoluant et en peuplant pratiquement toutes les régions de la planète, de la jungle aux déserts, en passant par les océans.

Mieux comprendre le venin

Le chercheur Gavin Huttley et ses collègues de l'Australian National University ont pour leur part démontré que le venin pouvait perdre ses propriétés et redevenir inoffensif dans le métabolisme de son propriétaire.

La médecine savait déjà que le venin était produit à partir de molécules inoffensives.

Les auteurs de ces travaux publiés dans le magazine Nature expliquent que le venin s'attaque souvent aux mécanismes de défense de l'organisme, de la même manière que de nombreuses maladies humaines.

« Les molécules du venin, ces trucs qui nous tuent, en fait, sont juste des dérivés de protéines normales. » — Gavin Huttley

Par exemple, certains venins font mourir des cellules indispensables au fonctionnement des vaisseaux sanguins. Comprendre la métamorphose du venin aiderait probablement les chercheurs à mettre au point de nouveaux traitements.

Le fait de comprendre les processus moléculaires en jeu pourrait permettre de produire une protéine visant ces fonctions physiologiques spécifiques, conclut Gavin Huttley.

 

Source: Radio-Canada

Commenter cet article

Laurent Franssen 20/09/2012 20:36


Pauvre débile,

il sont aveugle donc il vivaient sous terre.

Et pourquoi serait-ce moins sencé de dire qu'ils vivaient dans un désert de sel qui leurs brulait les yeux ? 

Archives

Articles récents