Publié par UnderNews

Les Anonymous sont partis dans une nouvelle guerre contre les sites gouvernementaux chinois, dont 327 auraient déjà été défacés au cours de l’opération #GlobalRevolution.

Les Anonymous ont trouvé leur nouveau cheval de bataille : les autorités chinoises. Selon plusieurs messages, dont un laissé sur Pastebin, le groupe de hackers explique se battre « pour la justice, la liberté, la démocratie ». 

« A travers les sites défacés et les attaques, nous voulons montrer notre révolte face au système chinois », écrivent-ils encore. « Cela doit cesser ». Les attaques auraient notamment été lancées pour protester contre les restrictions liées à Internet sur le territoire. Ce sont donc principalement des sites du gouvernement chinois qui sont visés, mais pas seulement eux.  

Un compte Twitter a été créé pour l’opération : @AnonymousChina.

327 sites auraient déjà été mis à terre, selon la liste communiquée par les Anonymous, toujours sur Pastebin. En revanche, on remarque que beaucoup de ces sites fonctionnent de nouveau correctement.  

 

Sources : L’Informaticien / Undernews