Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les astronomiques geysers qui alimentent le champ magnétique de notre galaxie

Publié par wikistrike.com sur 4 Janvier 2013, 03:32am

Catégories : #Astronomie - Espace

Les astronomiques geysers qui alimentent le champ magnétique de notre galaxie


geyser-cosmique

Deux gigantesques geysers de particules chargées au centre de notre galaxie (représentés dans l’image d’entête, en bleu clair au centre de notre galaxie), s’étendant plus qu’à mi-chemin à travers le ciel, ont été détectées et tracées avec le radiotélescope de 64 mètres de l’Observatoire de Parkes de la CSIRO . Correspondant aux deux immenses bulles de rayon gamma de Fermi trouvé en 2010, les panaches ont été détectés par des astronomes d’Australie, d’Amérique, d’Italie et des Pays-Bas. La découverte a été décrite dans une étude publiée hier (lien en fin d’article).

selon le responsable de l’équipe de recherche, Dr Ettore Carretti de la CSIRO :

Ces écoulements contiennent une quantité extraordinaire d’énergie, des millions de fois l’énergie de l’explosion d’une étoile.

Mais ces jets ne posent aucun danger pour la terre ou pour le système solaire.  La vitesse de leur débit est supersonique, environ 1000 kilomètres par seconde. Ils ne sont pas dirigées vers nous, mais vont en haut et en bas du plan galactique.

Nous sommes à 30 000 années-lumière dans le plan à partir du centre galactique (voir ci-contre). De haut en bas les sorties s’étendent sur 50 000 années-lumière hors du plan galactique.  C’est égal à la moitié du diamètre de notre galaxie (qui est donc de 100 000 années-lumière de travers).

Vu de la Terre, les panaches s’étirent sur les deux tiers environ du ciel, d’un horizon à l’autre. Ils correspondent à une “brume” de micro-ondes, des émissions préalablement repérées par les télescopes spatiaux WMAP et Planck et les régions d’émission de rayons gamma détectées avec le télescope spatial Fermi de la NASA en 2010, qui ont été surnommées les “bulles” de Fermi (ci-dessous). 
Les observations de WMAP, Planck et Fermi n’ont pas fourni suffisamment de preuves pour indiquer définitivement la source du rayonnement qu’ils ont détecté, mais les nouvelles observations de l’observatoire Parkes ont pu le faire.

Ils avaient le choix entre une explosion de type quasar à partir du trou noir au centre de la galaxie, ou la puissance d’une étoile : les vents chauds de jeunes étoiles et les étoiles qui explosent et c’est cette dernière hypothèse qui a été retenue.

En fait, les panaches semblent avoir été provoqués par plusieurs générations d’étoiles en formation et explosant dans le Centre Galactique au cours des cent derniers millions d’années. La clé pour le déterminer fut la mesure des champs magnétiques de ces écoulements. Cela a été possible en mesurant une propriété clé des ondes radio émises, leur polarisation.

Petite mise à jour avec cette image à partir de la NASA/DOE/Fermi LAT/D. Finkbeiner et al.

geyser-cosmique-rayon-gamma-Fermi

Les nouvelles observations contribuent aussi à répondre à l’une des grandes questions des astronomes à propos de notre galaxie : la façon dont elle génère et maintient son champ magnétique.

Selon le Dr Marijke Haverkorn Université Radboud de Nimègue aux Pays-Bas.

Le débit sortant du centre galactique transporte non seulement du gaz et des électrons de haute énergie, mais aussi de forts champs magnétiques. Nous soupçonnons que cela doit jouer un grand rôle dans la production globale du champ magnétique de la Galaxie.

Les détails de la découvertes publiés sur Nature : Giant magnetized outflows from the centre of the Milky Way.

Source: Gurumed

Commenter cet article

Archives

Articles récents